24SEVEN - Listen

Bien qu’étant un inconditionnel des sphères extrêmes du Metal, il m’arrive aussi de me plonger dans des productions différentes. C’est le cas aujourd’hui avec les français de 24SEVEN, groupe de Stoner/Southern Metal.

Formé en 2010 dans les Yvelines autour du batteur Karkail et du guitariste Nono (non, pas le Nono de Trust), le duo est rejoint par Morgan à la basse en 2011 et par Percy au chant en 2012. Après un passage remarqué au festival des Clayescibels en juin 2013, le groupe sort son premier EP intitulé « Listen » en novembre 2013.

Dès le premier titre Listen, le groupe nous plonge dans un univers très Southern avec son intro qui rappellera à certains l’esprit Lynyrd Skynyrd. Mais soudain, l’aspect Metal du groupe fait son apparition. On passe alors dans un registre beaucoup plus lourd, se rapprochant de formations comme Texas Hippie Coalition.

Le titre All One nous conforte dans cet esprit avec un son toujours aussi lourd, alternants passages mélodiques et plans grooves, dans un esprit très « roots ». Un morceau qui n’est pas sans rappeler le Stoner de Kyuss.

Cela dit, le groupe ne se limite pas à ces ambiances du Sud des États-Unis et propose aussi des titres plus rapides, comme le prouvent Trapped et Alternator, respectivements second et quatrième morceaux de l’EP. Ici, on pourrait presque déceler des influences Punk Rock. Pour autant, les titres restent cohérents avec l’ensemble.

Le dernier titre, The Rules, vient boucler la boucle de ce premier EP avec une intro très lourde, un groove entrainant et surtout un solo dans la pure tradition Hard Rock à grand renfort de pentatonique mineure : un régal qui nous amène à penser que le groupe n’aurait pas dû attendre le dernier titre pour nous offrir ce plaisir !

Sur le plan de la production le son est propre sans excès. Côté mixage, c’est un sans fautes. Les guitares sont bien mises en avant, tout comme la batterie. La basse n’est pas en reste. Seule la voix demande un petit temps d’adaptation à l’auditeur, on aurait aimé que celle-ci soit un peu plus consistante. (Cela dit, il est possible que mon jugement soit altéré par mes écoutes prolongées de Death Metal ces derniers jours.)

En conclusion, nous avons affaire à une bonne première production. Le style du groupe balaye un large spectre d’influences et pourra donc plaire à différents publics, y compris hors des sphères Metal. Solide, puissant mais aussi varié, il nous tarde d’en entendre d’avantage avec un premier album.

Facebook
Reverbnation