A Very Old Ghost Behind The Farm - La Came Crude

Le vieux fantôme derrière la ferme existe depuis 2009 et a pour objectif de briser les barrières entre les genres qu'il affectionne le plus : doom, sludge, black, stoner et même crust (!). La Came Crude est leur deuxième album, après un EP et un split avec les excellents Wheelfall, et il se trouve qu'il s'agit d'un concept album composé d'un seul morceau (scindé en deux parties) accompagné d'une nouvelle que le groupe a écrite.

Line-up :

Lundi Galilao (chant/guitare)
Gloria Tetanos (guitare)
Victor Bestiole (chant/basse)

Venant tout droit de la ville rose, A Very Old Ghost Behind The Farm s'avère pour le moins atypique dans son emballage. Depuis son patronyme des plus bucoliques à la pochette de son nouvel opus (superbe au demeurant) jusqu'au concept qui entoure La Came Crude, le Vieux Fantôme ne fait pas comme tout le monde.

Après une très belle intro à la guitare sèche le groupe délivre un univers entre le sludge/doom, le black (une influence particulièrement affiché par le chant mais aussi dans certains riffs), quelques passages stoner plus entraînants et des accélérations parfois black ou crust. Grâce à toutes ces influences la dynamique de La Came Crude ne souffre pas trop de l'exercice au combien difficile d'un album/un titre, malgré quelques légères longueurs. Il faut dire qu'avec un morceau de quinze minutes et un autre de trente on est loin du format radio. On pense tour à tour à Crowbar et Eyehategod, pour le sludge et à Celtic Frost dans le côté doom/black. Les parties de chant clair font penser aux Norvégiens de Vulture Indutries, désincarnées mais toujours mélodique.

Le rendu global se montre particulièrement glauque mettant en musique l'histoire sordide racontée dans la nouvelle du groupe, où il est question d'un être démoniaque et cannibale apportant la haine à ses prétendus parents. En résumé hein. Je ne peux que conseiller la lecture de ces écrits durant l'écoute du disque pour se plonger complètement dans le concept et ce même si la musique se suffit à elle même. La deuxième partie qu'on peut dire globalement plus lente et mélodique regorge de passages très sombres aussi. A tel point qu'il est difficile de vous décrire quelle ambiance se dégage le plus des deux titres, en effet le groupe peut se laisser aller au doom/black durant quelques minutes avant de passer au sludge pour finir par un excellent solo à la tierce qui va s'achever sur un riff stoner imparable.

Difficile donc de vraiment entrer dans le détail d'un opus de ce format si versatile mais une chose est sûre le pari risqué que A Very Old Ghost Behind The Farm a entrepris est réussi. Sombre, parfois violent, parfois charmeur La Came Crude est un disque aussi intriguant et dégoûtant (dans le bon sens du terme, oui il y en a un. On parle de metal bordel, c'est sale!) que l'être fantastique qui lui a donné son nom.

Une expérience qui doit être encore plus particulière et hypnotique encore en live.