Abyssal Ascendant - Unleashing the Outer Plague

Je vous avais parlé il y a quelques temps déjà du tout jeune label Dolorem Records. Aujourd’hui je vous parle de leur toute première signature : Abyssal Ascendant.
Au programme, un Death Metal tantôt brutal, tantôt technique, pour un premier EP sorti avant la signature du groupe sur Dolorem mais qui promet de belles choses pour l’avenir.

Abyssal Ascendant se forme en septembre 2012, sous l’impulsion de Fanny (basse et chœurs) et Florent (chant et guitares). Le duo est rapidement rejoint par Sébastien à la batterie. Ce dernier sera remplacé par Raùl en octobre 2013, période durant laquelle la formation sort son premier EP : Unleashing the Outer Plague.

La première chose qui frappe immédiatement à l’écoute de cet EP est probablement la production. En effet, le son paraît extrêmement saturé et manquer quelque peu de profondeur. Passé cet écueil, l’écoute reste agréable et l’on prend plaisir à découvrir les 6 titres qui composent l’EP.

Car pour le reste, force est de constater que le groupe nous offre un très bon premier travail ! On constate d’ores et déjà une volonté d’agrémenter les morceaux d’une ambiance via l’utilisation de bruitages et de samples.
Musicalement, le groupe oscille entre parties mid tempo et parties brutales comme en témoignent les blastbeats destructeurs du premier titre Abysmal Cadavers Procession.

À l’inverse, le second titre Down to the Abyss, nous plongerait presque dans un univers Doom/Death, lent et parsemé de samples inquiétants et de growls plaintifs. Surprenant mais agréable

Cependant, le groupe revient vite à un Death plus agressif et particulièrement old school avec Interdimensional Predation et son chant qui rappellera sans nul doute à certains le style de John Tardy (Obituary).

Cela dit, les influences des légendes du Death sont nombreuses et palpables à travers tout l’EP. On pourra par exemple retrouver des sonorités proches de Cannibal Corpse dans le titre suivant, Nightmarish Depths of the Outer Abomination.

Enfin, les deux derniers titres, proposent pour l’un des plans brutaux accompagnés d’un solo particulièrement technique et pour l’autre des plans emprunts d’un certain groove, ce qui n’est pas pour me déplaire bien au contraire !

 

En conclusion, il s'agit d'un premier EP tout à fait convaincant pour Abyssal Ascendant. Certes, la production pêche quelque peu, la faute à un son qui mériterait d’être retravaillé mais n’oublions jamais qu’il ne s’agit que d’un tout premier EP totalement autoproduit.  
Au contraire, il convient avant tout de souligner et de retenir l’excellente performance des musiciens qui nous offre ici une première production hautement qualitative sur un plan musical et qui annonce de ce fait un très bon premier album attendu pour 2015 chez Dolorem Records.
Il me reste donc à souhaiter au groupe et à son jeune label une excellente continuation et une collaboration qui, je l’espère, se montrera fructueuse !

Facebook
Youtube
Bandcamp