Acid Bath

Acid Bath aurait pu être l’un des plus grands groupes de Sludge metal de tous les temps.  Malheureusement, la séparation se fera quelques mois après la mort de leur bassiste Audie Pitre, dans un accident de voiture.

Dommage, parce qu’il avait toute la motivation et le talent pour réussir. Crée en 1991 sous le nom de Goldotha par Dax Riggs, Max Sanchez et Jimmy Kyle,  ces trois amis d’enfance décident directement d’enregistrer une démo. Cette démo (Wet Dreams of the Insane) passe totalement inaperçue. Mais cela ne les empêche pas de faire des dizaines de concerts dans tous les Etats-Unis.

Après quelques mois d'existence avec Goldotha, Dax Riggs (leader du groupe et écrivain de toutes les chansons d’Acid Bath et Goldotha) recrute deux autres personnes, Sammy Pierre Duet et Audie Pitre. Par la même occasion, le groupe change de nom et décide de se faire appeler Acid Bath définitivement.

Un an après ces changements, Acid Bath enregistre la démo Scream of the Butterfly. Cette démo est nettement meilleure que celle enregistré par Goldotha et elle contient déjà quelques chansons cultes du groupe (Dr. Seuss is dead sous une forme légèrement différente à la version finale et Scream of the Butterfly, certainement leur chanson la plus dérangeante dans ses paroles). Après cette démo qui aide le groupe à avoir un public de plus en plus fervent, le groupe décide d’enregistrer deux démos en 1993 (Hymns of the NeedleFreaks et Demo II). Ces démos arrivent aux oreilles de Spike Cassidy (guitariste de D.R.I et producteur) qui décide de leur faire enregistrer un album sans plus tarder !


C’est le 8 Août 1994 que sort le premier album d’Acid Bath, When the Kite String Pop. Cette production est une explosion. Malheureusement, elle est passée presque inaperçue. Invisible dans les charts, absent du Bilboard, presque invendu en Europe. Cet album est un échec commercial, mais une réussite musicale.

Cet échec commercial est sans doute dû à la provocation du groupe. La pochette de cet album a été dessinée par un certain John Wayne Gacy en prison (Cet homme a tué, mangé et violé une trentaine d’enfant avant d’être exécuté).  Les paroles sont aussi très brutales. Pour simple exemple, Scream of the Butterfly raconte l’histoire d’une petite fille avec du sang sur les mains et une fleur sur la tête (certainement une victime de J.W Gacy).

Le style musical d’Acid Bath est très complexe. Alors que le grunge arrive en force sur les radios, Acid Bath a un style plutôt Sludge voire Doom sur certaines chansons (par exemple Finger Paintings Of The Insane ou Dope Fend) et ce groupe ne nie pas avoir quelques inspirations du grindore.


Mais la force réside dans la voix de Dax Riggs. Dax Riggs peut autant avoir une voix très douce, mélodieuse qu’une voix criarde. Elle permet, avec la guitare électrique passant souvent par dessus de l’acoustique, de créer cette ambiance unique, dérangeante, qui ferait passer les albums de Tool pour de la musique ambiante !

Les titres Cassie Eats Cockaroaches, Tranquillized, Scream of the Butterfly et Dr. Seuss is Dead (hommage au Docteur Seuss, réalisateur de contes pour enfants, hasard dans cet album ?) sont les chansons maîtresses de cet album complet.

Malgré leur échec commercial, le groupe continue leur périple dans tous les Etats-Unis et un peu en Europe et il continue à sortir régulièrement des démos. Un an plus tard, leur album est déjà oublié de tout le monde. Même leur producteur a renoncé. Quelqu’un d’autre va le relayer, un certain Keith Falgout (personnage totalement inconnu du grand public). C’est certainement l’une des rares personnes à croire encore un minimum en Acid Bath.

Et c’est le 12 Novembre 1996 que sort Peagan Terrorism. Cet album est, comme le premier, un échec commercial (moindre que le premier). Et comme le premier, il est une très grande réussite musicale. Acid Bath a su trouver son propre style. Marqué par une voix venue d’outre tombe, une guitare aux riffs simples et agressifs, à la batterie très présente, cet album est a recommander.

Premier morceau de l’album, Peagan Love Song transmet toute l’énergie dans notre corps. Avec à la fois une complexité et une simplicité hors du commun, cette chanson varie très aisément entre les chants clairs et les chants d’une sorte de bête assoiffée de sang (et cette prouesse, très peu de chanteurs peuvent se vanter de savoir la faire aussi bien que Dax Riggs).

Et ensuite arrivent Graveflower, Dead Girl, New Corpse, les chansons cultes et de cet album. (Mention spéciale pour la « chanson » Old Skin et le final Ode of the Paegan qui sont en fait le diable qui nous parle de mort et de destruction de la terre par des armes « divines »)

Malheureusement, un accident tragique arrive le 23 Janvier 1997. Audie Pitre décède dans un accident de voiture. Tout le groupe a du mal à se remettre de cette tragédie et décide d’arrêter l’aventure.