Angra - Secret Garden

Décidément, il ne fait pas bon être chanteur chez Angra. Le sort s’acharne encore une fois sur le combo l’année du vingtième anniversaire de leur album Angels Cry avec le départ de leur chanteur Eduardo et de leur producteur. Toute une équipe est donc à remodeler. À commencer par la voix. L’idée de re-contacter Andre Matos a vite été suggérée, mais celui ci n’a pas voulu donner suite à sa carrière. C’est donc Fabio Lione, connu pour s’adapter à toutes les situations qui s’est vu proposer le rôle de chanteur pour l’album à venir. Opus qui aura donc pris cinq ans à être composé et produit. Et les déboires de la formation n’envisageaient que du mauvais. Et pourtant…

...Secret Garden sort le 16 janvier chez Edel Musique. La pochette est symbolique à souhait et révèle un groupe qui veut se renouveler. L’artwork illustre la serrure d’un monde nouveau qui se veut clair et rassurant. L’idée de concept-album saute aux yeux dès que nous prenons connaissance des titres de l'album. C'est les thématiques de l’âme et de son jardin secret qui serons abordées, les titres des morceaux renvoyant tous à la même isotopie. 

L’album s’ouvre en beauté avec « Newborn me », titre qui tout comme « Rebirth » (2001 ndlr),  met en avant l’image d’un groupe qui revit. Quant à la musique, c’est une structure banale qui est proposée avec un refrain qui rentre bien en tête mais qui se démarque grâce aux soli folkloriques et aux percussions qui augmentent la chaleur du morceau! Un moment vraiment agréable, Angra est enfin de retour! « Black Hearted Soul » introduit par des choeurs vite suivis de parties techniques nous rappellent les grandes heures du groupe (écoutez« Spread Your Fire »…). Néanmoins, le groupe ne se repose pas seulement sur ses acquis car les parties Lead Guitars composées de deux guitares qui se répondent pendant le solo aboutissent à un mélange unique. Malheureusement « Final Light » ne réitérera pas l’exploit… Car il ne propose que des parties simplistes avec un tempo est très bas. Vite, on oublie ça avec « Storm Of Emotion » un titre qui a plusieurs promesses à tenir puisque c’est le morceau qui a été choisi pour la promotion de l’album! Il s’agit d’un morceau progressif qui s’inscrit bien dans la thématique de Secret Garden. Introduit par une basse relaxante, le titre débouche sur un refrain commercial à souhait mais tout de même sympathique. Après le lourd « Violet Sky » plus que dispensable, c’est le titre éponyme de l’album qui prend le relais. C'est une ballade symphonique interprétée par Simone Simons (Epica) mais qui n’apportera pas plus ni moins notre l’adhésion par rapport au titre précédént à cause de sa ressemblance trop évidente avec le groupe de la jolie rousse…Après la déception de « Secret Garden », nous n’espérons alors qu’une seule chose: que « Upper Level » remonte le niveau. Le titre est introduit par une basse languissante et très travaillée. Ce titre rassure et révèle un Angra plus progressif que jamais, on croirait même entendre Rush et Dream Theater à la deuxième partie du morceau! Le groupe expérimente également dans « Crushing Room » où Fabio Leone laisse Rafael Bittencourt (Guitare, Angra) et Doro Pesch (Doro, Warlock) interprêter un titre très expressif. Un bon moment. Enfin, la rapidité reprend le dessus avec un « Perfect Symmetry » rapide, poignant et énergique qui nous rappelle les grandes heures du Power Metal dès son introduction mélodique. L'album se conclut donc sur une note très positive. 

Le groupe est-il reparti sur de bonnes bases? Oui, clairement! Bien que l'album présente quelques faiblesses, il envisage du très bon pour la suite d'Angra. En effet, le combo a su se montrer créatif même en période de crise en expérimentant et en présentant des morceaux très variés et rien que pour cela, il mérite nos éloges.