Arcania - Dreams Are Dead

Le groupe Français Arcania revient en force cette année avec la sortie de leur nouvel album Dreams are Dead. La formation thrash avait déjà beaucoup fait parler d'elle avec Sweet Angel Dust (en 2010).

On se retrouve donc avec une production de 10 titres, qui s'ouvre sur une introduction envoûtante assez proche de la créativité d'un certain Hanz Zimmer.

Reste que cette approche progressive et douce est vite rattrapée par la réalité de l'album, et cela avec une rythmique tranchante et une batterie surpuissante. Dès le premier titre Watch us Dying, la voix de Cyril lance un chant écorché non dénué d'émotions.

On est très vite surprit par la qualité impeccable et irréprochable de cette production. Un mixage qui respecte les différents instruments et qui laisse à l'auditeur la joie d'écouter l'ensemble, ou un seul instrument. Cela s'avère utile quand les soli guitare percent vos oreilles.

En deux mots: qualité et maturité. Ces deux termes viennent ici poser la marque de fabrique « Arcaniane ».


Comment passer à côté du titre Rise and Never Fall (vidéo si dessous), puissant de par sa technicité et débordant de maîtrise. On appréciera tout particulièrement l'arrangement des voix plus punchy durant le refrain. De quoi rendre à ce morceau une place particulièrement importante dans l'ensemble des titres qui composent cet album.

Je me risquerai à citer (même si je sais que je vais en fâcher beaucoup) les quelques passages qui me font penser à Avenged Sevenfold. (voilà c'est dit) principalement sur les sessions guitares/soli.

Le titre éponyme de cette production est situé en milieu d'album (sonnant très Gojira tout comme Inside the Crowd, vais-je en fâcher d'autres ? Je ne crois pas). Un morceau ultra performant, puissant et surtout juste en faisant mon favoris.

Ambiance plus calme avec Dreams Ends All Days qui apporte une autre facette de la production avec toujours autant de précision. Un côté plus lent qui ne vient pas entraver l'écoute de l'album offrant un court moment de répit mélodique.

C'est d'ailleurs dans cet état d'esprit que l'outro Days Ends All Dreams (vous avez noté le jeu de mot ?) marque la fin de cette aventure. Instru progressive, Arcania amène avec tact son auditoire vers la fin d'un rêve, leur rêve.


Ce voyage est une expérience enrichissante, Arcania nous montre leur capacité à créer un univers qui se tient. Dreams Are Dead marque une nouvelle étape dans leur feuille de route. Je vous recommande vivement cet album, amateur de thrash ou non et permettez moi de souligner une dernière fois la qualité de ce produit. Un régale !