Axis Of Despair - Mankind Crawls

Axis Of Despair est un groupe de Grindcore, formé par les membres fondateurs de Coldworker en 2013. Après un premier Ep sorti en 2015, ils reviennent avec un second Ep intitulé Mankind Crawls qui sort chez Give Praise Records en ce début d’année 2017.

Line-up :

Joel Fornbrant - chant
Kristofer Jankarls - guitare
Oskar Pålsson - basse
Anders Jakobson - batterie

Un groupe de Grindcore venu tout droit de Suède, ça met tout de suite la puce à l’oreille car pays nordique et Grindcore font souvent bon ménage. On pense de suite à Nasum, Rotten Sound, Gadget, Feastem, pour ne citer que ces groupes. Justement Axis Of Despair compte parmi ses membres l’ex batteur de Nasum et Coldworker qui n’est autre que Anders Jakobson. Ainsi que des membres d’autres groupes tels que Relentless, Infanticide, ou encore Overtorture. Avec ce second Ep de six titres pour neuf minutes et vingt-huit secondes, Axis Of Despair nous balance un Grindcore efficace et sans fioritures. Pour être un peu plus précis la musique que nous délivre Axis Of Despair est un savant mélange de Grind purement Suédois avec des connotations Old School, le tout brut de décoffrage qui saura mettre l’accent où il faut pour vous emporter. Les titres s’enchainent à la perfection et alternent passages ultra vitaminés à coup de blast beat, avec des plans beaucoup plus lourd et groovy qui viennent donner une dynamique supplémentaire à la musique délivrée par le groupe. A travers les six titres de Mankind Crawls justement on reconnait le jeu de batterie de Anders Jakobson et certains plan nous font clairement penser à la légende qu’est Nasum. Avec aucun titre ne dépassant les deux minutes et demie on a clairement un Grindcore incisif qui n’est pas là pour enfiler des perles. Les chansons « En Vansinnesdans » et « Enclave » avec respectivement cinquante-deux secondes et une minute vingt au compteur sont percutantes tout en rapidité et blast beat. Les chansons « Under the Surface » et « Skulking » alternent pour leur part des plans ultra rapides couplés avec des passages plus lourd et une pointe limite Hardcore, qui amènent un groove phénoménal et une dynamique à l’ensemble pour ne pas tomber dans un déluge de vitesse. La première chanson « The Last Sight » nous met de suite dans l’ambiance de cet Ep avec un début lourd et percutant qui peut s’apparenter à une intro, vite mis de côté par un chant criard, des riffs ravageurs et une accélération pour se mettre directement dans le rythme. Quant à la dernière chanson « Life On Standby », elle démarre au quart de tour pour atteindre un côté plus groovy, limite 2-step, et terminer par une accélération et ainsi conclure magnifiquement ce Mankind Crawls. Niveau chant, celui-ci est ultra vitaminé, il complète parfaitement les morceaux et apporte une folie supplémentaire à l’ensemble.

Au final, avec ce second Ep, qui ne dépasse toujours pas les dix minutes de musique, Axis Of Despair revient nous asséner avec son Grindcore à la fois incisif, rapide, et vitaminé. Mais aussi avec des plans plus lourds et groovy qui viennent ralentir la cadence, donner un côté Old School et terriblement rentre dedans à l’ensemble.