Axl/DC et le déchaînement du web

 

Après des semaines de rumeurs en tout genre, dans la nuit de samedi à dimanche, la nouvelle a été officialisée et s'est diffusée comme une traînée de poudre : Axl Rose a été choisi pour assurer les dates restantes de la tournée d'AC/DC. Vous remarquerez que je ne dis pas qu'il en est le nouveau chanteur puisque cela n'a pas été annoncé en tant que tel !

Comme pour mieux symboliser cette annonce, Angus Young est monté sur la scène du festival Coachella (plus grosse date de la tournée de reformation de Guns N' Roses jusqu'à présent), le temps de jouer « Whole Lotta Rosie » et « Riff Raff », avec les Guns et un Axl toujours contraint de jouer assis à cause de sa jambe cassée. Depuis cette annonce et ce featuring, les réseaux sociaux se déchaînent et s'indignent, n'hésitant pas à prendre Rose pour cible et à le descendre en flèche. Libre à chacun de regarder les diverses vidéos traînant sur YouTube pour juger de la prestation du vocaliste et de s'en faire son opinion mais je trouve la plupart des critiques hâtives et mal dirigées. Certains sont allés jusqu'à dire que le rock n' roll était mort, ce à quoi Nicke Borge (chanteur/guitariste de Backyard Babies, ayant tourné avec Velvet Revolver) a répondu : « ce sont les haters et les imbéciles sur les réseaux sociaux qui tuent, non seulement, le rock n' roll mais aussi toute forme d'art ».

Un point sensible est touché ici. Les réseaux sociaux sont un formidable outil pour diffuser une information et la partager au plus grand nombre mais cela est également un prétexte pour certains pour dire tout et n'importe quoi sans être forcément bien renseigné sur une situation. Sachant que bien souvent, c'est le « c'est de la merde » qui se fait le plus entendre. Le tout, évidemment boosté par les titres raccoleurs de la presse, qui ne demande qu'à faire du buzz. Cela fait que tout le monde a une opinion sur tout et n'hésite pas à la partager, tout en déclarant parfois dans le même temps qu'ils n'en ont royalement rien à foutre du sujet concerné. Vous admettrez que la logique n'est pas implacable.

Ceci dit je peux comprendre la réaction des fans, personne ne peut se réjouir de la mise à l'écart de Brian Johnson, chanteur du groupe depuis 1980. Depuis le départ, lui aussi forcé de Malcom Young, Brian était à mon sens tout autant symbolique d'AC/DC que Angus, les cornes et les coups de canon ! Le communiqué posté pour clarifier la situation actuelle ne le dit pas clairement, mais cela sonne comme un adieu et une rupture définitive avec Brian Johnson. Le chanteur n'a toujours pas donné sa version des faits et ne le fera peut-être pas dans l'immédiat (ndlr : depuis la publication de cet article, Brian Johnson a donné sa version des faits) mais des sources proches du groupe affirment que l’ouïe ou que le risque de surdité de Johnson ne sont peut-être pas seulement la raison principale de cette mise à l'écart. Il semblerait (vous remarquerez que j'emploie le conditionnel et des « peut-être ») que Johnson aurait aimé ralentir la cadence et ne donner qu'une poignée de dates par semaine tandis que Angus se voit bien continuer encore une dizaine d'années. Brian Johnson est le plus vieux membre d'AC/DC et Angus le plus jeune, je vous laisse tirer vos conclusions.

Il y a donc dans cette affaire déjà un problème de clarté et le côté soudain de l'annonce a surpris et choqué tout le monde. Mais ça, c'est le management d'AC/DC qui l'a géré, pas Axl Rose. Pour l'instant, la situation est telle que le groupe a décidé de maintenir les dates prévues à cette tournée afin de ne pas annuler trop de concerts (on a donc droit aux sempiternels : « c'est que pour le fric », alors que le groupe doit être plus qu'en sûreté à ce niveau là – ce qui ne signifie pas non plus de tout faire pour une bouchée de pain, une production comme celle d'AC/DC coûte énormément -), les dates US étant reprogrammées et les dates européennes restant maintenues. Cela n'a pas manqué de faire râler ceux qui auraient préféré se faire rembourser (et qui seront au final peut-être les premiers à dire qu'ils ont passé un super moment lors de ces concerts). Il s'agira peut-être des dernières dates du combo Australien qui sait ? Beaucoup de fans semblent militer en ce sens, ce qui est tout de même compréhensible, puisqu'on est déjà loin du line-up historique, encore présent il y a quelques années. Pour l'instant, rien n'est décidé à ce niveau là. Ce qui est sûr, c'est que ces dates auront bien lieu avec Axl Rose.

Ce qui nous amène aussi au sujet principal de cette colonne. Comment Axl Rose, frontman du plus grand groupe de Hard Rock des années 90, a pu passer au rang d'icône à celui de mal aimé voire même détesté ? Comment aurait-il pu devenir l'antithèse du rock n' roll alors qu'il jouait dans ce qui était appelé "le groupe le plus dangeureux de tous les temps" ? Certes, Axl a pris quelques kilos depuis les années 90 et n'a plus la puissance vocale qu'il avait auparavant, comme ont pu en attester les dernières prestations de Guns près de chez nous (en 2012), plus que moyennes. Axl est aussi connu pour ses nombreuses frasques, pétages de plomb et prise de tête en tout genre, ainsi que ses retards de plusieurs heures sur scène. Son dernier album studio, le bien connu Chinese Democracy, a pris douze ans de préparation et a coûté plusieurs millions de dollars pour un résultat plus qu'inégal. Voilà donc tout autant de raisons qui font qu'Axl passe pour une rockstar capricieuse et ingérable dont le comportement ne colle pas du tout à l'image dégagée par les Boys. Mais peut-on seulement croire un instant qu'Axl va se permettre de tels écarts dans AC/DC ? Il ne s'agit là pas de son propre groupe et il sera là en tant qu'invité spécial mais surtout, il va pouvoir se produire pendant plusieurs dates avec un groupe qui est sans aucun doute des héros pour lui et j'ai du mal à imaginer que son ego puisse prendre le pas sur cela.

Cela m'amène également a une autre constatation, c'est que malgré ce que tout le monde semble penser, à savoir que Rose est un has been, combien de rockstars garde une aura médiatique aussi intacte ? La semi-reformation de Guns N' Roses avait elle aussi fait exploser la toile et avait engendré des rumeurs en tout genre (à la base sur la réconciliation entre Slash et Axl, ensuite sur le line-up qui composerait le groupe). Cette information, tout comme celle du risque de surdité de Brian Johnson et maintenant son remplacement par Axl, ont été reprises par tous les médias généralistes quels qu'ils soient (sans oublier le flot de réactions, bonnes ou mauvaises, qu'elles ont engendré sur les réseaux sociaux). Récemment, à part la mort de Lemmy, quelle news a eu ce retentissement ? Aucune, cela prouve donc qu'il est en train de se passer quelque chose.

Il faut aussi se rendre compte que AC/DC ne pouvait pas se permettre de remplacer Brian Johnson par un inconnu, tout en remplissant des stades. Quand autant de monde est réuni dans une même enceinte, le public est très hétérogène et n'est pas constitué que de die hard fans qui connaissent tout sur le bout des ongles. Les grands frontmen ayant pu assurer l'intérim ne courent pas les rues. Alors qui d'autre à part Axl ? Steven Tyler ? Il prépare actuellement un album solo de country, et semble avoir besoin, tout comme Brian, d'un jour ou deux de récupération entre chaque concert. Dee Snider ? Il a encore l'énergie et la voix mais il parle moins au grand public que Axl Rose et s'apprête à partir sur une tournée d'adieu avec Twisted Sister. Les choix les plus évidents avancés par les fans (Mark Storace, Joel O' Keefe) étaient, je pense, un peu trop underground pour être viables.

Alors non, le rock n' roll n'est pas mort, même si l'on ne peut s'empêcher de constater que nos héros continuent de vieillir, et même si le côté business peut en rebuter certains sur ce coup-ci, je pense que l'idée est plus « the show must go on » que « rock is dead ». Comme je le disais, il est rare que notre musique préférée soit autant sous les projecteurs et il est donc bon de constater que AC/DC et Guns N' Roses ont encore le pouvoir de faire parler et de déchaîner les passions. Pour la suite, il faudra attendre de voir ce que la collaboration entre les deux parties va donner lors de ces concerts mais aussi ce que le groupe décidera de faire dans un avenir moins proche. Pour l'heure, une énorme pensée et le plus grand des respects à Brian Johnson qui a tout donné pendant 30 ans au sein d'AC/DC et qui a su lui insuffler une nouvelle vie comme peu en auraient été capables.