Azoah - Azoah

Azoah s'est formé en 2008 et a autoproduit une démo aux relents punk-rock et hardcore. Affirmant son style, le trio sort en 2013 un premier éponyme éclectique baignant aussi bien dans le funk que dans le néo-metal. C'est à cette occasion que le groupe a créé son propre label La Voix des Hères afin d'étendre ses horizons musicaux et humains.

Line-up:

Thibaud (Batterie, Chant)
Mathieu (Basse)
Thomas (Guitare, Chant) 

L'éponyme de 5 titres sobrement intitulé Azoah, constitué de morceaux forts aux paroles puissantes, est tout sauf sobre. Enregistré et mixé par Jérôme Cousin à Studio Vetter (Gesar Khan, Minia Zavout) et mastérisé par Sylvain (Biguet Direwolves, The Brutal Deceiver), l'EP prend le parti de défendre un néo-metal en voie de disparition et souvent critiqué à tord et à travers. Mélant les jeux de mots au travers des paroles ne manquant pas d'humour, "Al Kepun" fait preuve d'une énergie dentelée. Si les instruments dominent un chant clair de prime abord, le résultat est d'autant plus preignant lorsque la voix est criée.

"Bouillon De Cultistes" en partenariat avec Aitken/La Rose Noire est plus progressif qu'"Al Kepun" et rappelle l'angoisse imprégnée par Pleymo au temps de Keçkispasse et de Medecine Cake. Les écrits véhéments de révolte et de haine ne sont pas sans rappeler les mots crachés par Lofofora ou Mass Hysteria. "Comptine Câline Et Conte Sans Adultère" imprégné majoritairement d'éléments hardcore entâme une intro menaçante qui laisse place à des mélodies précédant le chaos des mots perpétrés par un rythme toujours plus effréné.

La délicieuse pépite qu'est "Aqueux Jauni" offre un résultat fulgurant qui égare l'auditeur vers une diversité de sonorités... anarchiques, fidèles aux paroles. Un humour décadent teinte l'état d'esprit du groupe " Veux-tu ta part d'Hépar pourrie ou dans ta bouche d'enfant badante des bouts de verre? / Ma soeur, ne te vois-tu pas vomir? / Avale n'importe quoi, la prohibition n'est plus là/. "Les Fourberies De Scato", savante parodie de Molière et de Sade, montre définitivement que nos trois musicos savent être désinvoltes et ne se prennent pas aux sérieux. Afin de parodier ses élucubrations, le trio n'hésite pas à varier ton clair (ou parlé) avec du scream. Les instruments se marient dans un tournant inhérent au genre, auquel on reprochera peut-être une linéarité sans grande surprise, mais la narration d'une orgie demesurée tournant la scatologie en dérision fera rire les esprits outrepassant le politiquement correct.

Si aujourd'hui Azoah a décidé de mettre fin ses jours, le groupe laisse dans son sillon l'implication et la dévotion vouée au Dieu metal en participant toujours activement au collectif de la Voix des Hères. Mathieu et Thomas jouent respectivement de la basse dans Maajong et Mantra ainsi que Thibaud à la batterie dans UFO & Cows.