Baise Ma Hache - Bréviaire Du Chaos

Le duo de Black Metal Savoyard Baise ma Hache revient avec son troisième album Bréviaire du Chaos  sorti en ce mois d'Avril 2016 chez Hammerbolt Productions et Tour de Garde. Une chose est sûre, les français continuent de s'affirmer au sein de la scène underground hexagonale et européenne avec un album plus poussé et mature que ses prédécesseurs.  

Line Up

Jon (Guitares, Basse, Batterie, Chant additionnel ) 

Thorwald (Chant) 

 Après avoir rencontré un franc succès dès la parution de sa première démo en 2013, et la sortie deux albums remarqués dans la sphère Black Metal, Baise ma Hache revient en 2016 avec un troisième album Bréviaire du Chaos et est bien décidé à se détacher définitivement de la mauvaise image idéologique qui lui colle à la peau.  Manque de créativité pour certains, du sous Peste Noire ou un énième groupe de NSBM en manque d'inspiration pour d'autres, avec ce nouvel album, les savoyards sont bien déterminés à faire taire les détracteurs une bonne fois pour toutes. Il faut dire que le duo a su bien s'entourer pour cette nouvelle production. Nous y retrouverons des guests de choix. Outre Tombe, le chanteur du groupe de Black Metal Québécois Akitsa sur le titre "Une Lame Pour Les Infâmes"  et Hreidmarr, ( Ex-Glaciation, The Cnk) et ses qualités d'orateur sur "Les fils de la Peste". Ils ont également sollicité la talentueuse agence graphique Metastazis pour la réalisation du magnifique artwork représentant un défilé des pionniers de la légion étrangère (dits porte haches), ayant pour fonction lors de la première guerre mondiale de monter à l'assaut en tête des autres unités afin de détruire les éventuels obstacles dressés par l'ennemi. Ce bataillon se trouve ici modifié de façon morbide en soldats vêtus des uniformes réglementaire : tabliers de cuir, gants à crispin, port de la barbe, et servant sous écusson des haches croisées de nos savoyards.  

 Enterrons les odes à la gloire de la patrie, fini donc les thèmes abordés sur Ab Origine Fidelis et Le Grand Suicide. Voulant définitivement se détacher de cette image nauséabonde de nazillon bas du front qui leur collait à la peau comme à celle de ses compatriotes Peste Noire et Sale Freux, Bréviaire du Chaos porte avant tout un message de révolte prônant le nihiliisme. L'inspiration générale retranscrite par Baise ma Hache sur cet album se puise dans les grands hommes controversés du siècle passé.  Louis Ferdiand Celine, dont des passages d'une de ses célèbres interview à la radio télévision française en 1959 accompagnent Thorwald et Outre Tombe sur le titre "Pour Les Infâmes". et des extraits de l'œuvre de Albert Caraco, qui a inspiré le nom de l'album Bréviaire du Chaos sur la dernière piste éponyme. Thorwald nous fait également entrer sous sa plume dans son quotidien bercé par le vrombissement de son fidèle destrier et par le doux goût de miel de son Whisky favori. Accompagné au chant dans sa mélancolie enivrée de la douce voix de sa chère et tendre Octobre. "Whisky tu es le diable!", et sa fin en raccord à la chanson "Quand Je Bois Du Vin" présent sur le dernier album du combo auvergnat Peste Noire est un clin d'oeil bien drôle et un fabuleux pied de nez à tous les détracteurs de la horde savoyarde et de ses compères de la Chaise Dyable. Notre duo tape dans le lard et n'y va pas de main morte, criant et crachant sur le déclin du monde moderne, le conditionnement de l'humain parfaitement illustré sur l'interlude composant  "Le Viol des Foules" représenté comme il se doit avec le sampler promotionnel du livre sensationnel de Laurent Obertone "La France Big Brother". 

Parlons musique maintenant. Ici aussi hors de question de comparer la qualité musicale de cet album avec la pauvreté bien souvent admise de nombre de groupes de NSBM, une nouvelle raison d'arrêter d'assimiler Baise ma Hache à cette scène. Le mixage conserve un grain légèrement raw particulièrement centré sur le chant, vous savez, celui qui reste sous les ongles, un peu crasseux mais indispensable à l'ambiance de l'oeuvre. Les riffs se veulent plus hargneux et rythmés que jamais. Les compositions de Jon démontrent l'influence que la scène polonaise a eu sur lui, a l'instar de Mgla et des riffs rapides et rythmés des parties de guitares dynamiques du duo M et Darkside. Admirez également ce travail de batterie bien souvent, et pour notre plus grand plaisir mis en avant. Mention toute particulière à la ride et ton effet clochette qui amplifie encore plus chaque morceau par sa tonalité et qui avec les interludes samplées créent cet effet de voyage tout au long de l'album qui, j'en suis sûre vous fera hocher la tête. La montée en puissance des riffs sur "Une Lame Pour les Infâmes" ou encore "L'armée Furieuse"  vous donnera envie de tout envoyer valser autour de vous plus d'une fois.

En 2016, Baise ma Hache,  continue de s'affirmer sur sa propre voie. Bréviaire du Chaos est un coup plus que réussi pour un groupe qui continue son ascension au sein de la scène black Metal française pour notre plus grand plaisir. Concluons sur un billet de Albert Caraco qui résume parfaitement l'état d'esprit de cet album : le Bréviaire du Chaos n'est, au fond qu'une énumération d'évidences que, trop frivoles et trop lâches, nous n'osons plus regarder en face.