Bent Sea / To Dust - Ascend / Descend

Bent Sea, c’est le bébé de Dirk Verbeuren, batteur entre autre de Megadeth, ex-Soilwork ou encore ex-Aborted. Avec ce projet grind, en plus de taper sur les fûts, il compose aussi la guitare. Pour le reste des membres il s’est entouré de Shane Embury (Napalm Death) à la basse et Sven De Caluwe (Aborted) au chant. Ils reviennent avec un nouveau Split après en avoir sorti deux auparavant (avec Torture Division et Usurpress) et un Ep intitulé Noistalgia. Cette fois-ci Bent Sea sort un Split en compagnie de To Dust, groupe américain de Cleveland qui rassemble notamment Thomas Haywood Jr de Aborted à la guitare et à la basse ou encore Zach Gibson ex batteur de The Black Dahlia Murder. Le Split Ascend/Descend est distribué via le label Give Praise Records.

 

Bent Sea line-up :

Dirk Verbeuren – Guitare et Batterie

Sven De Caluwe – Chant

Shane Embury – Basse

Avec cet Ep 5 titres Bent Sea nous montre une fois de plus toute sa diversité et le talent, dont on ne doute déjà plus depuis fort longtemps, de ses musiciens. Avec les trois premiers titres qui se tiennent en moins de quatre minutes et deux autres titres un poil plus long, cette nouvelle sortie de Bent Sea est pour le moins diversifiée et s’écoute très rapidement. Rien de choquant bien sûr pour du Grind, la relative longueur des morceaux est ce qui fait le charme de ce style. Intense, bref et sans fioritures. Mais Bent Sea se paye même le luxe d’incorporer quelques brefs solos sur cette nouvelle offrande ce qui ne tombe pas dans l’oreille d’un sourd.  Avec un premier titre incisif, saccadé, rapide, de moins de une minute trente avec un soli de guitare la recette gagnante est lancé. Ce poursuivant avec un titre encore plus rapide typiquement grind, surement le plus rapide de l’Ep, Bent Sea nous démontre toute sa puissance. Et c’est ainsi que l’on arrive sur « Gluttonous Death » commençant aussi ultra rapidement, mais incorporant un passage plus lourd et gras, un peu à la Napalm Death, suivi d’un solo. Outre ces trois premiers titres on arrive ensuite sur un morceau limite un peu plus Crust tout en lourdeur sur le début avec un chant bien hargneux. Mais une minute de lourdeur et le titre accélère pour nous rentrer dedans, avant de retrouver un côté bulldozer. C’est d’ailleurs le titre le plus long avec un peu moins de quatre minutes, se finissant sur un sample et un discours sur l’éthique et les animaux. On finit donc avec le titre intitulé « Animals » rapide, précis, mais incorporant aussi du groove. Oui, on peut groover sur un titre Grindcore et Bent Sea sait très bien mélanger toutes ces petites subtilités.

 

To Dust line-up :

Thomas Haywood Jr - Guitare et Basse 

Joe Reed - Chant

Zach Gibson - Batterie

Après cette claque sur le premier Ep du Split, on passe au second groupe qui est To Dust. D’emblée c’est un style un peu différent qui s’offre à nous. Bien sûr toujours dans la brutalité, mais beaucoup moins Grindcore et plus accès Death et touches Hardore. Et au niveau son on assiste aussi a tout à fait autre chose. Gardant tout de même un côté sale, le son est plus moderne que Bent Sea. Mais rentrons dans le vif du sujet et le premier titre de To Dust est bien rentre dedans, mêlant blast beat et passages plus lourd façon Hardcore. Il y a même un petit côté rythmique Punk dans ce premier titre, avec des voix graves, des voix aïgues et un chant avec un timbre Hardcore. To Dust est un groupe qui mélange plusieurs styles, il suffit d’écouter le second titre de cet Ep, « Tumbeiros », pour s’en rendre compte. Un titre très Death avec toujours des penchants Hardcore et même des sons dissonant pour compléter la palette et varier les plaisirs. Les titres sont aussi plus longs que Bent Sea, ce qui permet de diversifier ce Split. Avec une moyenne d’un peu plus de trois minutes par chanson To Dust mélange différentes sonorités pour un rendu pêchu et assez moderne. Il n’y a qu’à écouter le troisième titre « Deception Hymn » pour s’en rendre compte. On a ici une chanson avec une rythmique plus Punk Hardcore d’une manière générale et aussi des instants beaucoup plus lourd. Ce qui tranche avec le morceau suivant « The Perspectivist » qui lui va à deux milles à l’heure, un titre très Death/Grind. Pour finir leur Ep, Descend, le groupe nous pond un titre très énergique qui regroupe un peu toutes les facettes de leur musique cité plus haut. Petit regret je trouve ce dernier titre très répétitif.

Ce Split Bent Sea/To Dust tient toutes ses promesses. Très énergique les deux groupes nous ont livré deux Ep de qualité avec des styles différents. Bent Sea nous délivre une fois de plus de fort belle manière un Grindcore puissant, efficace et rapide avec des subtilités, la recette gagnante qui nous réveille les tympans. To Dust vient compléter la mise avec un mélange de style qui se laisse écouter sans difficulté. Energique, mêlant des plans Death Grind et Hardcore le combo nous sort un premier Ep de qualité.