Beyond The Dust - Khepri

Beyond The Dust voit le jour en 2010. Après un premier EP New Dawn sorti en 2011 et une signature avec le label Dooweet Records (Kera, Evenline...), le 17 Novembre dernier Khepri premier album tant attendu sortait enfin.

Khepri est le nom d'une divinité égyptienne, symbole de la renaissance. Ce dernier n'a donc pas été choisi au hasard puisque l'album aborde le théme de la vie aprés la mort. La pochette nous dévoile un artwork au visuel très travaillé, réalisé par Igor Omodei (Uneven Structure). Le ton est de suite donné avec "Rise", une intro aux sonorités assez froides, racontant l'histoire d'un homme attendant la venue d'une femme aux longs cheveux noir. La mort, puisse t-on supposer. On enchaine avec "Clarity" et son intro très planante. Un morceau très progressif dans lequel on découvre la capacité vocale d'Andrew Zicler (remplaçant Syhem), alternant chant clair et scream avec aisance. On notera la similarité avec Spencer Sotelo (Periphery). On apprécie la douceur de "Relief", riche en solos très techniques qui nous offrent de belles mélodies. L'agressivité de "Last Breath" et "Silence Of Sorrow", pépites de cet opus ne nous laissera pas indemne. Le tryptique "The Edge Of Earth And Sea" final et pièce maitresse de cette galette nous achèvera de par sa complexité et sa technicité irréprochable.

Beyond The Dust nous plonge dans les profondeurs de l'au-delà en réussissant son pari fou et audacieux de nous proposer des compositions complexes d'une qualité sans faille. Alliant entre autres, sonorités électro et riffs dévastateurs, ils ont su trouver un son propre et unique à eux-même tout en s'inspirant de leurs aînés (Meshuggah, Textures, Periphery...). Khepri frappe fort, faisant l'effet d'une claque dont on ne se remettra pas de si-tôt. L'avenir du progressif/djent se porte à merveille.