Billy Talent - Afraid Of Heights

 

On ne présente plus Billy Talent, équipe de choc canadienne qui depuis le début des années 2000, a fait tumultué les foules de son rock alternatif à la fougue punk et à la musicalité post-hardcore! Quatre longues années d'absence après Dead Silence, le groupe est de retour avec un nouvel album intitulé Afraid Of Heights.

Line-up:

Benjamin Kowalewicz (chant)
Ian D'sa (guitare)
Jon Gallant ( basse)
Aaron Solowoniuk (batterie)


Grâce à sa tétralogie d'albums, Billy Talent avait habitué son public à une énergie très plantureuse. Sa rage et sa fougue héritées du punk se mêlant à des mélodies travaillées ainsi qu'à la tessiture vocale unique de Benjamin ont valu une ovation au groupe depuis sa création. Pour ce nouvel album fervemment attendu par les fidèles, le batteur Aaron Solowoniuk a été remplacé par Jordan Hastings d'Alexisonfire en raison de sa sclérose en plaque.


En découvrant Afraid Of Heights et ses onze titres, le bal est ouvert par "Big Red Gun", titre engagé comme les canadiens en ont déjà livrés depuis leurs débuts. L'énergie dévorante nous fait songer aux premiers opus avec des tracks pêchus à souhait tels que "Red Flag". Les choeurs apportent de la légèreté à une colère tenue en cage, comme le groupe aime en livrer avant de se déchaîner en live. L'éponyme "Afraid Of Heights" mis en avant dès la sortie de l'album n'est en revanche pas des plus excitants. Titre linéaire et sans réelle envolée, aucune surprise ne découle à l'écoute de ce morceau. La très rock'n'roll "The Crutch" livre des riffs heavy qui côtoient une voix tantôt langoureuse tantôt aiguisée pour le hard rock, et le solo vient compléter cette petite détonation.

L'album commence à dévenir réellement intéressant à l'écoute de quelques morceaux bien ciblés: "Ghost Ship Of Cannibal Rats" et "Time Bomb Ticking Away en tête. L'énergie de "Ghost Ship" n'est pas feinte et atteint, pour la première fois depuis le début de l'album, son paroxysme. Benjamin déploie sa voix en une palette maîtrisée qui fait cahoter le morceau à la manière d'un grand huit et les guitares sont disciplinées afin que l'auditeur se déhanche. "Time Bomb Ticking Away" est convaincant dès les premières notes qui se livrent à un rythme effréné et succulent. Les paroles sont scandées par à-coup mélodiques et saccadés et la structure du morceau devient de plus en plus mécanique et grisante pour nos oreilles.

Le tumulte sait aussi laisser place au calme avec quelques balades efficaces comme Billy Talent aime aussi à s'adonner. "Rabbit Down The Hole" est exotisé d'une guitare accoustique accompagnant une voix toujours puissante mais plus douce pour la circonstance, or "Leave Them All Behind" est une chanson pop et à peu surpenante comme on en fait des centaines. Le très catchy "Louder Than The DJ" rehausse un peu le niveau et fait curieusement penser au "Kill The DJ" de Green Day. Enfin, les prenants "Horse & Chariots" et "February Winds" ne sont pas dénués d'une théâtralité en deux teintes, à la fois claire et agressive.

Que conclure en écoutant Afraid Of Heights ? Le bilan de l'album est mitigé. Billy Talent avait, jusqu'ici, livré une oeuvre constante et à la hauteur de sa réputation mais avec ce nouvel opus, le groupe ne propose rien de renversant. Malgré quelques très bons titres, l'ensemble n'est pas suffisamment homogène pour briller tous feux allumés.