Black Strike - Black Strike

Pas évident de sortir son premier EP… Beaucoup de groupes ont recours au crowdfunding pour arriver à leur fin. Et Black Strike en fait partie… C’est vrai quoi ! Après s’être affirmée dans son pays, il était enfin temps pour la formation belge de passer à l’étape supérieure en réalisant son premier EP. Et ils ont réussi ! Grâce à vous, ce fameux cinq titres a enfin pu voir le jour. Pour couronner le tout, pourquoi ne pas s’associer avec Alex de chez M & O Office pour assurer la promotion ? C’est dorénavant chose faite.

Musicalement, Black Strike, ça ressemble à quoi ? Comme prévu, les quinze minutes que renferment l’EP proposent une musique lourde saupoudrée de touches de Rock alternatif pas des plus insipides. Au contraire, tout sonne très bien de A à Z. À vrai dire, nous sommes même un peu surpris que ce groupe, pourtant encore inconnu du grand public, a réussi à sortir des titres couillus comme « Blackburn » où la guitare, très grasse, s’associe bien avec la voix façon « rapcore » de Gauthier.

Au niveau des influences, on ne va pas y aller par quatre chemins, les belges ont tâché de faire l’alliage entre Deftones, Rage Against The Machine et Orange Goblin ! Maintenant, vous saurez pourquoi leurs compositions sonnent de la sorte. Cette association entre sonorités « Old School » et « Modernes » donne des titres explosifs comme « Run Fast » où des solos à la wah-wah rencontrent souvent des rythmiques lourdes. Détonnant !

C’est qui fait la force d’un tel EP, c’est bien son caractère succinct. Quinze minutes, ce n’est pas suffisant pour vous ? Rien ne vous empêche à repasser le disque encore et encore. C’est à dire que « Sacremento » et « Tones » installent une ambiance assez particulière grâce au côté redondant et addictif des rythmiques, pas des plus originales, mais très agréables au demeurant.

Enfin, en ce qui concerne la production, elle est remarquable. Plus surprenant encore, on peut ressentir que ces lascars ne sont pas à leur coup d’essai (bien que ce soit le cas ici avec ce premier EP de ce groupe). En effet, les sonorités sont homogènes, surtout sur l’ultime titre « Run Fast » qui remportera, décidément, le plus de suffrages de la part de la crew de Metal Cunt.

Agréable, simple, efficace, détonnant, mélodique… Les mots manquent pour qualifier ce disque. Mais vous l’aurez compris, les Black Strike s’en sont très bien sortis avec ce premier EP.