Bliss Of Flesh - Empyrean

Les Français de Bliss Of Flesh reviennent en Juillet avec le troisième album concluant leur concept sur la Trilogie de la Divine Comédie de Dante. Un album de 8 titres intitulé Empyrean qui vient s’ajouter aux récentes signatures de Listenable Records.

Line-up :

- Necurat : Vocals
- Sikkardinal : Guitars
- Pandemic : Guitars
- Poizon : Bass
- Fleshstigma : Drums

Décidément Listenable enchaine les belles signatures en ce moment, après le monumental The Symbol Of Death de Disbelief, ils enfoncent le clou avec ce nouvel album de Bliss Of FleshEmpyrean développe un Death Metal teinté de Black Metal, mais ces étiquettes catégorisent très mal leur style. Très mélodique par moment, théatral, parfois doom, parfois heavy, technique et très bien composé, cet album s’imposera vite comme une référence du genre. Dès le premier titre Ascension on comprend que le groupe a une approche intéressante de l’harmonie et du rythme. On appréciera cette ronde de guitare très pendulaire sur laquelle une rythmique hachée vient se poser. Puis vient le chant Death, doublé par moment de chant Black Metal, puis une voix scandé, claire, qui apporte un relief très intéressant au titre. Ça tape dur niveau batterie, des Blast beats controlés et motifs batteristiques plus power viennent ponctuer le titre. Le titre n’a pas fini d’étonner car on note l’intervention d’une voix similaire à des chants liturgiques, puis une nouvelle très plaintive faisant penser à celle d'Aaron Stainthorpe, le chanteur de My Dying Bride. Le 2ème titre, Penitant, incorpore quelques chœurs féminins, ajoutant encore de la matière à leur œuvre. Un solo complétement barré, original et maitrisé vient nourrir cette chanson apocalyptique.

Noirceur, violence, désespoir et aliénation sont les qualificatifs qui me viennent en écoutant ce nouvel opus. On retrouve un peu de Belphegor dans leur musique. C’est incroyable la vitesse à laquelle cet album se laisse écouter. Le 4ème titre Empyrean – Last Kingdom et le 5ème titre Empyrean – Miserere Mei s’enchainent à merveille, la tempète laissant place à la désolation avant de devenir un véritable chaos. Miserer Mei est mystique, il transporte et fascine d’une certaine manière. L’univers de Bliss of Flesh est bien défini, ils vont piocher le meilleur dans tous les styles, le mélange reste cohérent d’un bout à l’autre. Empyrean termine sur un magnifique titre, Renunciation, qui après une intro de 3:00 se canalise sur un puissant riffing mid tempo. Il est cloturé par un solo dégenté,  qui me laisse clairement sur ma faim. Parceque 50 minutes c’est bien, mais c’est trop court pour un album de cette qualité ! Comme pour un bon film, on aimerait avoir encore quelques images après le générique de fin. C’est plutôt bon signe hein ? 

Avec ce nouvel album les français de Bliss Of Flesh viennent agrandir les rangs des meilleurs groupes de Black Metal actuel. Au Dessus, Regarde Les Hommes Tomber, et maintenant Bliss Of Flesh. On peut dire que la Norvège n’a plus pignon sur rue pour le Black Metal ! Empyrean est une œuvre magistrale qui se doit de figurer dans la discothèque de tout fan de musique extrême. Un mention speciale pour sa variété vocales, et ses solos organiques.