Borealis - The Offering

Borealis, groupe canadien de Métal Mélodique au son moderne et puissant, nous avait quittés en 2015 sur un beau Purgatory et sur ses atmosphères grandiloquentes. Trois ans après, qu’en est-il ? Seront-ils toujours aussi inspirés ?

Line-Up :

Matt Marinelli – Vocals / Guitars

Sean Werlick – Keyboards

Trevor McBride - Bass

Sean Dowell - Drums

Ken Fobert - Guitars

Avec Purgatory, Borealis nous avait transportés dans un univers féerique et grandiose, et nous voudrions que ce soit tellement le cas avec The Offering. Le premier titre saura heureusement nous plonger droit dans l’aventure, avec une montée en pression sous forme de phases en arpèges, avant que le son n’explose dans notre face avec ses éternels claviers et ses puissantes guitares. Le chant clair s’installe lui aussi afin de pousser devant lui le refrain du morceau, qui nous séduira très vite. L’atmosphère Borealis est donc bel et bien de retour pour ce début d’album, et ce n’est pas le deuxième titre, "Sign Of No Return", qui nous dira le contraire, avec son lead de guitare sorti tout droit d’un certain Amorphis et ses claviers encore une fois irréprochables sur le refrain. On est conquis.

Il faut dire que le groupe dispose d’une très belle production, moderne, qui a la patate et qui rend grandiloquent chacun des instruments. Certains pourraient trouver le mix trop propre à leur goût mais pour ma part, j’accroche vraiment bien car cela rend le tout surpuissant.

Une production qui met clairement en valeur le côté épique des morceaux, comme dans "River", "The Second Son", "Into The Light" (ce riff placé juste avant le deuxième couplet, quelle tuerie !), "The Awakening" ou encore "Forever Lost". Les claviers font un travail énorme, et les guitares, ponctuant leurs rythmiques mélodiques de soli et autres leads inspirés, sont impeccables. Mais que dire du chant clair et énergique de Matt Marinelli, sinon qu’il se complète parfaitement avec les compositions de Borealis !

En parlant de chant, on sera d’ailleurs bien surpris par un morceau, j’ai nommé "Scarlet Angel". Ce dernier apporte une petite touche mélancolique à un The Offering beaucoup plus porté sur l’épique. Placé judicieusement en début de deuxième partie d’album, là où on ne l’attend pas, "Scarlet Angel" et son rythme mid-tempo nous surprendront agréablement grâce à son refrain émotif. D’autant plus qu’un chant féminin apparaîtra en fin de morceau, rendant le tout super émouvant et captivant.

En revanche, quel dommage de couper un peu trop rapidement la fin de certains morceaux en y placant un fondu… On aurait apprécié profiter du solo de fin de "River" ou encore éviter l’interruption trop rapide du lead principal de "Sign Of No Return". Mais qu’importe, les titres demeurent toujours aussi efficaces et prenants !

Borealis, tout comme Purgatory, continue à explorer son univers fait d’épique et de grandeur dans The Offering ! L’album est cohérent dans l’ensemble de ses morceaux et on sent indéniablement la patte mélodique du groupe. Ce dernier a même voulu jouer la surprise grâce à un "Scarlet Angel" plus touchant. Personnellement, je suis totalement transporté ! Les fans des canadiens peuvent y aller les yeux fermés, tout comme les amateurs de Métal Mélodique moderne !