Caladan Brood - Echoes of Battle

Nouveau groupe signé chez Northern Silent Produtions, Caladan Brood est un groupe des Etats-Unis, de Salt Lake City pour être plus précis. Le groupe a décidé de se lancer dans l’épique black métal, genre principalement associé à des noms comme Bathory, Summoning ou encore Equilibrium. Certains crieront peut être au plagiat éhonté en écoutant cet album, d’autres comme moi le verront comme un solide concurrent pour la liste des meilleurs albums de l’année. 

Le groupe réussi à faire un mélange de différents éléments pouvant paraître éloignés dans ces compositions, montrant leur proximité au final. Au niveau de la voix par exemple, le mélange voix criée type black métal et les chœurs d’homme rappelle le type bien particulier de musique que le trio a décidé de jouer. On pense par exemple à l’intro de la dernière chanson Book of the Fallen qui vous prend aux tripes. Cette alternance nous permet de ressentir différents types d’émotions, tel un voyage parsemé de bataille. Cependant les chants ne sont pas beaucoup utilisés, laissant la place à des instrumentales insistant sur l’épique.

En ce qui concerne les instruments, on peut les regrouper dans deux grandes catégories. On a d’un côté ceux qui se rapprochent plus de la musique classique, comme par exemple le piano et la harpe de la chanson City of Azure Fire ou encore To Walk the Ashes of Dead Empires. D’un autre côté, le groupe décide d’utiliser des instruments se rapprochant plus de la musique médiévale, comme la flute,  et les trompettes de guerre propulsant la chanson éponyme au rang d’hymne de bataille, comme en témoigne les bruits de fers qui se croisent vers la troisième minute. Ces arrangements font d’ailleurs lorgner ce titre vers la musique folk.

Cet album ne contient que six chansons, mais toutes sont d’une longueur de 10 minutes minimum. Les compositions ont beau être longues, la durée permet le développement d’une structure que l’on retrouve sur tous les titres. On pourrait grossièrement la résumé à une intro épique, le premier couplet mélange de black et épique, un nouveau passage épique, le deuxième couplet qui est à nouveau un mélange black épique et finalement une conclusion épique avec un solo de temps à autre.

Cette longueur des morceaux permet également la création d’une atmosphère, si bien qu’à certains moments on a presque l’impression d’entendre de l’atmosphérique black. Il est vrai cependant que la chanson Wild Autumn Wind se traine un peu par moments, malgré une atmosphère globalement gothique qui s’en dégage et une assez bonne fin. 

Donc, pour résumer, Caladan Brood est un groupe d’épique atmosphérique folk black métal. Un nom à coucher dehors en effet, mais si je prends le temps de bien préciser le genre, c’est qu’à chaque composition, les américains incorporent des éléments de tous ces styles, que ce soit au niveau du chant ou des instruments utilisés.

Dans l’ensemble c’est de la musique épique avec une touche black, mais le titre To Walk the Ashes of Dead Empires chamboule cet ordre et propose un titre black métal atmosphérique avec un côté épique.

Pour conclure, je pense que ce type d’album est à écouter au sommet d’une montagne, les yeux tournés vers le vide ; ou son épée et son bouclier à la main, juste avant de se battre contre une armée ou une créature fantastique tel un dragon. Il est vrai que ce type de situation n’arrive pas tous les jours, mais l’album dégage une telle atmosphère qu’il est impossible de ne pas avoir une scène de bataille médiévale en tête pendant son écoute, comme par exemple celles du seigneur des anneaux.