Casablanca - Miskatonic Graffiti

 

Troisième album du groupe dans lequel officie Ryan Roxie, guitariste d'Alice Cooper (et qui curieusement n'apparaît pas sur ce disque), est un concept-album basé sur le mythe de Cthulhu, tiré d'une histoire de H.P Lovecraft.

L'album est composé de trois parties :

- 1er chapitre : Retour du Fantôme ,unique rescapé des Originaux (d'après H.P Lovecraft, avant l'Homme, régnaient les Grands Anciens. Casablanca prétend qu'avant eux, régnaient les Êtres Humains Originaux…).

- 2e chapitre :Découverte du groupe qui entoure le Fantôme : Le couple Matt et Josie, lui quaterback de l'équipe de football de l'université, elle capitaine des cheerleaders, nés dans Les Montagnes ; Sergeant of Doom, le bras droit du Fantôme, pilote de courses de rue au passé inconnu – tout juste sait-on qu'il a quitté l'université avant d'être diplômé; L'Organe de la Mort, qui donne des cours d'astrophysique, et Sister Sundown, qui ne peut être vue qu'après la tombée du jour.

- 3e chapitre: dédié aux personnes qui se battent jusqu'à la mort alors qu'elles sont acculées et n'ont plus rien à perdre et que la civilisation menace de s'effondrer. Il faut se battre jusqu'à ce que le monde soit meilleur. Ne jamais lâcher.

Vous l'aurez compris, pour aborder cet album, il faut arriver à se plonger dans l'histoire et l'univers « onirique » du groupe. D'après le groupe, il s'agit d'un album où « Ziggy Stardust rencontre H.P Lovecraft dans Twin Peaks ! ». Il s'agit avant tout d'un album « d'ambiance », pas vraiment réalisé pour headbanger ( à la limite, il pourrait s'agir de la bande-son d'un film fantastique ou d'anticipation) .

On ressent les influences très 70's au niveau de la production. Très loin des standards du metal ou du hard rock actuel. On a affaire à un son très peu travaillé, guitares légèrement saturées, utilisation d'un orgue Hammond. On ressent les influences Led Zeppelin, Deep Purple, Pink Floyd, entre autres, qui donne parfois un côté progressif aux chansons.

L'album comporte dix morceaux,d'une durée totale de 53 mns dont le premier morceau « Enter The Mountains » (avec une intro de plus d'une minute ! ) de 10'31s et le morceau de « fin » « Exit The Mountains » de 7'54s. Tout çà pour bien comprendre qu'il s'agit d'un album « hors normes ».

Pour écouter un concept album,il y a, selon moi, deux options : tenter de pénétrer l'univers du groupe et mettre en adéquation les paroles et la musique,ou l'option de base qui est de ne s'intéresser qu'à la musique. Libre à vous de choisir l'écoute qui vous convient le mieux.

Musicalement, si vous n'êtes pas fan de progressif, de structures alambiquées de morceaux, d'ambiance, cet album n'éveillera peut être pas de grandes sensations.

Les trois morceaux que sont « Closer »,« This Tomorrow » et « Name Rank Serial Killer »( on a même droit à quelques parties de slide guitar sur ce morceau ) sont, pour moi, les trois « meilleurs » et les plus faciles d'accès car on y retrouve un riff principal et des mélodies que l'on se met facilement en tête .

Il y a tout de même un morceau dispensable pour moi ( toujours dans l'optique de la musique seulement) qui est « She Was The One ». Rien ressenti à l'écoute.

Le reste de l'album est donc un patchwork d'ambiance, tempi différents qui vont sûrement plaire aux aficionados du rock progressif. Preuve que le groupe a choisi de jouer sur ce côté ci de leur musique est le single « My Shadow Out Of Time » (que je vous conseille d'écouter en regardant la vidéo officielle . Cela vous donnera une excellente approche de l'album et du concept ) : Chanson qui parle d'une perte de mémoire à l'échelle cosmique, de ceux qui sont passés de « l'Autre côté ». Sont ils partis pour toujours ? ( Parlerait t-on de physique quantique ?).Un morceau pas facile d'accès et qui donne la « tonalité » de l'album. Est ce le bon choix pour la promotion ? L'avenir le dira.

Personnellement j'aurai choisi « Closer » (jetez donc un œil aussi sur la vidéo officielle ci-dessous)…

Ecrire un concept album est un pari risqué car il implique du côté de l'auditeur d'adhérer au concept et de s'immerger complètement dans l'ambiance. C'est une approche qui n'est peut être pas dans l'optique d'un rocker ou metalleux de base ( et je m'inclus dans ceux-ci ) qui recherche surtout le plaisir, l'émotion et l'énergie dans l'écoute délivrés par les morceaux . Il vous faudra,pour pouvoir apprécier pleinement l'album, l'écouter plusieurs fois pour pouvoir en apprécier toutes les subtilités. C'est indéniablement bien joué, avec émotion mais l'approche est difficile au premier abord. Dans quel camp serez vous ?