Coltsblood - Ascending Into Shimmering Darkness


C'est en 2010 que Coltsblood pose les prémices de sa musique, un croisement de références à la fois Black, Doom et Sludge qui rappelle entre autre les deux premiers albums de Paradise Lost (Lost Paradise, Gothic...), le groupe de Seattle Bell Witch mais avec cependant une philosophie Black Metal beaucoup plus marquée pour Coltsblood. Ascending Into Shimmering Darkness verra sa sortie assurée par Candelight/Spinefarm records.

Line Up :
 
John McNulty - Electric Bass Guitar, Vocals

Jemma McNulty - Six stringed Battle Axe

Jay Plested - War Drums


L'univers de Coltsblood est définitivement sombre et lancinant. Les racines Doom sont dés les premiers accords le fer de lance du combo Anglais, mais l'album se conjugue stylistiquement au pluriel. Le groupe harmonisant la lourdeur de sa musique à des ambiances très atmosphériques et progressives.
De « Ascending... » à « The Final Winter », les Cinq espaces musicaux sont​ totalement maîtrisées​, hypnotiques nous offrant une mise en exergue de l'extrême noirceur de la musique de Coltsblood. « The Legend Of Abartach » en est surement le plus clair représentant. 

 L'artwork à lui seul contient toute la dimension décharnée​ et oppressante de ce qu'est Coltsblood. « The Final Winter » qui clôt l'album de même que « Mortal Wound » vous donneront la pleine teneur de ce que Coltsblood porte en lui.
La force de cet album est de se détacher des références citées plus haut offrant une vision bien plus sombre et personnelle.
Le travail sur les harmonies, sur les émotions est époustouflant de justesse. Chaque seconde nous prend à la gorge, pétrifié mais comblé que nous sommes par la voix sépulchrale et le Grunt infernal de John McNulty.

Le groupe savoure la dimension malsaine​ que lui procure les sonorités et l'espace de liberté du Doom, donnant à chaque titre un place particulière dans cette descente vers les abysses mais leur ouvrant la place vers une oeuvre à la richesse complémentaire et fascinante. 
Les titres s'articulent sur la pertinence des idées mélodiques, des riffs pesant à la noirceur mélancoliques et surtout une authenticité jamais prise en défaut.

 
Un album qui représente pour le groupe anglais une formidable avancée. Coltsblood se pare avec Ascending Into Shimmering Darkness d'un album qui fera date, les plaçant dans la veine de combo précurseur comme Paradise Lost, Cathedral ou Bathory.
Le trio anglais décline dans cet album à la fois tout son savoir-faire mais n'oublie pas d'y mettre également toute son âme et sa dévotion dans un style musical exigeant.