Cryptopsy - The Book Of Suffering Tome 1

Que de chemin parcouru par les Québécois de Cryptopsy depuis le cultissime None So Vile. Une vingtaine d’années plus tard et les gaillards ne sont toujours pas prêts à rendre leurs armes. Non sans une certaine dose d’impatience mêlée d’excitation que nous présentons leur dernière offrande intitulée gentiment The Book Of Suffering Tome 1, un EP de quatre titres sorti chez Clawhammer Records.

Autant le dire tout de suite, chez Cryptopsy on ne s’embarrasse pas des présentations, on va tout de go à l’essentiel. D’emblée, un bel artwork aussi ténébreux que sinistre ne laisse aucun doute sur l’imminence d’un déluge sonore à laquelle ils nous ont habitués. Et l’on ne nous fera pas mentir parce que le premier titre "Detriitus (The One They Kept)" vous fera littéralement décoller au plafond tant il est violent. Bien sûr, pour les détracteurs du genre ce ne sera qu’un capharnaüm sonore digne d’aucun intérêt mais on peut vous assurer qu’on a là tous les ingrédients d’un bon morceau de Brutal Death. Des riffs dopés à l’adrénaline et entrainants qui alternent passages rapides et plus heavy qui ne manqueront pas de maltraiter vos cervicales en live. Le tout est soutenu par un rythmique de très haut niveau avec le métronomique Flo Mounier à la baguette et ses blasts à ne plus en finir. On en sort un peu groggy mais on en redemande d’autant plus que le quatuor semble avoir compris qu’il fallait enfoncer le clou avec "The Knife, The Head And What Remains". Et là vous comprenez que ces mecs-là maitrisent leur sujet. Point d’exagération ni de superfluité, tout est mesuré et exécuté à la perfection. Cela peut paraitre paradoxal d’user de tels qualificatifs pour une formation qui fait dans le Brutal Death mais nous avons là un chef-d’œuvre. Les deux autres titres « Framed By Blood » et Hallothane Glow » sont dans la même lignée que les précédents avec la mention « Très Bien » pour ce dernier qui ose un petit passage clean assez pertinent en milieu de morceau. Avec The Book Of Suffering Tome 1, Cryptopsy fait du Cryptopsy et ça dépote sévèrement. Même vocalement, on retrouve un peu du « vrai » Cryptopsy avec ces pointes de growl à la sauce grind qui semblaient avoir été oubliés dans The Unspoken King, le précédent opus.

The Book Of Suffering Tome 1 est un chef-d’œuvre absolu. L’attente en valait vraiment la peine parce que The Unspoken King nous était un peu resté au travers de la gorge et on sent que le quatuor voulait mettre les bouchées doubles pour faire taire les détracteurs. Mission plus qu’accomplie par Flo Mounier et ses compagnons dans l’attente du Tome 2…