Dancefloor Disaster - Death Machine vol.1

Dancefloor Disaster formé à Nantes en 2011, réunit des musiciens de différents groupes parmi lesquels Kiemsa, Eradicate, Gokan, Mamagreyo, Omaïra et My answer. Dans un premier temps, le succès local est fulgurant à tel point qu'après un peu moins d'un an d’existence tout le monde les réclame. Ce qui fait que pour eux en 2012 les dates de concerts pleuvent et leur offrent l'exposition qu'ils méritent.

- Mais c'est quoi Dancefloor Disaster???

- Du club-metal mon ami !!

Tu ne connais pas ??? c'est normal !!!

Dans les grandes lignes ce sont des reprises particulièrement improbables de Lady Gaga, David Guetta, Rihanna et consorts à la sauce metal. Ce qui peut en rebuter certains (ce que je peux comprendre) mais détrompez-vous, c'est sacrément bien fait !! ( l'essayer c'est l'adopter)

Ce premier album s'intitule sobrement 'Death Machine vol.1' (petit clin d'oeil à « dance machine » pour ceux qui ne suivent pas). Sortez les moule-boules, les pattes def et les boules à facette, ça va être mignon.

Le premier constat qui me saute au visage c'est la qualité du son ! Une merveille de clarté et de pureté. A grand renfort de samples et d'effet dans les voix, le metal relativement moderne (Neo voir metalcore) du groupe sait se montrer des plus efficaces. Savamment travaillé, chaque morceau va se montrer au moins égal à l'original en terme d’interprétation. Sans jamais chercher à faire de tort à qui que ce soit 'DD' va s’approprier tout simplement des standards du monde de la nuit et les proposer à un public peu enclin à ce genre de choses mais bien sûr à leurs sauce à eux (le suppositoire à moins de mal à passer comme ça, 'c'est plus doux'). Il n'y a aucun point faible dans cette réalisation tout est à la hauteur de la prise de risques, de haut niveau. Interprétation, réalisation rien n'est laissé au hasard.

Pour apprécier 'Deathmachine vol.1' il vous faudra une certaine ouverture d'esprit et un peu d'humour (je sais que le metalleux est joueur en général). Tandis qu'il faudra cacher l'objet aux true(de balle)-metalleux sinon il va brandir ses crucifix renversés et hurler au blasphème en vous traitant de pédale, de gay, etc (ce qu'il croira être un vocabulaire très riches alors qu'il aurait simplement pu utiliser un mot comme 'homosexuel').

Je lance le paris qu'une fois bourré, il se déhanchera avec vous ;) !!!