Deathawaits - The Abominable

Formés en 2002, les lyonnais de Deathawaits n'en sont pas à leur premier coup d'essai. En 2003, ils sortent une premiere démo 'Dark Breath', puis une deuxième en 2007 'Reborn'.
En 2009, c'est un split avec le groupe Bounty Hunter, et en février 2011 leur premier album 'Out of Adversity'. Déjà à cette époque ils avaient tapé un grand coup de par leur savoir-faire et leur talent de compositeurs. Après avoir tourné avec des pointures du genre telles que Aborted, Dagoba, No return, Benighted, Malmonde ou encore Sepultura, ils ont su trouver un public et l'acquérir à leur juste cause.

Line up :

Fred: Batterie
Romain: Basse
Damien: Guitare
Jordan: Guitare
Florian: Chant

Les gones auront mis trois ans presque jour pour jour (février 2011/ février 2014) pour nous présenter ce qui sera leur deuxième album intitulé 'The abominable', tout récemment sorti chez 'Send the wood music' et comment dire... Ça envoie du bois !! (OK Je sors)

Aux premiers abords l'artwork ne va pas sortir du lot de part les clichés maintes et maintes fois utilisés par les groupes du même style, un peu de sang, une scène de torture supposée, m'enfin je ne le remarque pas plus que ça jusqu'à ce que j'écoute l'album et là ça y est !

L'évidence, le pourquoi du comment de la pochette, une intro qui met en scène une scène de torture (abominable?). Puis s'ensuit une déferlente de titres tous mieux ficelés les uns que les autres. Le son de l'album est lourd, très lourd (la faute au 'convulsound studio') et offre ainsi une belle dimension aux morceaux qui eux se veulent incisifs, percutants et puissants. Les growls monstrueux du chanteur ne font qu'accentuer le côté poétique de la jolie toile de fond mise en place par les musiciens.

Tirant leurs influences du death et du hardcore c'est naturellement que ce brûlot sonnera death (beaucoup), core ( à la folie) et passionément Metal. Avec Deathawaits on tient un bon morceau, lourd, rapide, efficace, brutal, ambitieux, enthousiaste, bourru et plein d'énergie. Le groupe sait parfaitement se montrer technique en incluant tout ce qu'il faut quand il le faut, et mélodique juste à peine un peu pour adoucir très légèrement la torture.

Ce disque fleurre bon la passion du metal à des kilomètres à la ronde. Un constat évident s'impose à moi, voire même a quiconque se frotterait à cet "abominable" c'est le potentiel du groupe au vu de l'évolution du projet. Le combo a mué vers un son plus percutant et tranchant et s'est acharné sur les compos qui sont plus travaillées, recherchées et semblent carrément même optimisées pour le live. Beaucoup de progrès ont été faits et nous les saluons parce que c'est sacrément bon !!

Affaire à suivre de très près donc... Comme quoi jamais un disque n'a si mal porté son nom parce qu'il est très loin d'être 'abominable' il en est très bien sous tous rapports à tel point que l'on en redemande encore et encore. Ce disque est à ranger quelques part entre un Slayer et un Six Feet Under. Merci de ne pas le laisser à la vue et à la portée des enfants.

Page Facebook