Destruction - Under Attack

Le 13 mai dernier, nos sismographes indiquèrent une très violente éruption dans le monde du thrash, du côté de l’Allemagne. Il s'agit de la sortie du nouvel et 13ème album du groupe teuton qu’on ne présente plus : Destruction. Forts de leur trente ans de carrière et de son ascension jusqu’à devenir une des pièces maîtresses du Big Four of Thrash allemand (avec Kreator, Sodom et Tankard) ; Schmier et sa bande reviennent quatre ans après Spiritual Genocide avec un nouvel opus : Under Attack (chez Nuclear Blast). Comme le nom de l'album l'indique, les Allemands sont là pour en découdre, ce que l'écoute ne manquera pas de confirmer...

Près de 48 minutes de thrash répartis sur dix titres, des blasts et des riffs lourds, ce dernier album n’a pas grand chose à envier à ses prédécesseurs. Malgré une petite intro en arpèges assez doux sur la première piste (éponyme), l’auditeur n’aura que rarement l’occasion de reprendre son souffle. Les titres s’enchaînent de façon très efficace, et le groupe parvient encore à surprendre avec d’excellents riffs comme sur « Generation Nevermore » ou encore « Second To None », titres qui ont particulièrement attiré notre attention par leur originalité et leur technique. Souligné par ces sonorités Old School, Schmier assène son chant saturé caractéristique avec hargne pour la plus grande joie de l’auditeur. Certains morceaux pourront évoquer d’autre groupes, comme par exemple le titre « Dethroned » qui peut rappeler « Civilization Collapse » de Kreator (album Phantom Antichrist), ou encore le morceau « Pathogenic » aux sonorités flirtant de temps à autres avec le style d’Exodus. Le rythme est très soutenu malgré un petit ralentissement sur le morceau « Getting Used To The Evil » qui permettra à l'auditeur sensible de reposer un tant soit peu ses nerfs. L’album s’écoute donc d’une traite, et nous plonge dans un univers chaotique et violent propre au thrash metal, où le sang se mêle aux flammes pour un effet apocalyptique.

Destruction réussit donc le défi d’être toujours aussi talentueux après tant d’années de carrière, mais sans innover pour autant. Ils sont là où on les attends, ce qui n’est pas plus mal étant donné les catastrophes que certains grand groupes de thrash ont pondu en voulant être originaux (vous aurez deviné à qui nous pensons). Cet album est ce à quoi nous nous attendions, ni plus ni moins, mais redoutablement efficace. La tournée de promotion promet d’être agitée, gare à vous dans le pit !