Dance Laury Dance - Interview

 

Découvert en tête d'affiche du Metal Corner le jeudi soir, les québecois de Dance Laury Dance ont annihilé le public présent. Avec des copains et une bonne bouteille (de muscadet Hellfest, évidemment), leur rock'n'roll d'école a fait plus que le travail. Dans la lignée de Motörhead, Airbourne ou encore Danko Jones voilà une formation à voir absolument sur les planches ! Le rendez-vous a donc été pris le samedi pour s'entretenir avec les quatre membres du groupe. N'ayant pas vraiment eu le temps de préparer des questions c'est donc un entretien décontracté, accoudé à un bar que nous avons eu. Un groupe à la gentillesse et la simplicité adorable qui peut se targuer d'avoir joué avec Metallica, Anthrax et Mötorhead ainsi que d'avoir publié deux albums et un EP.


S'il vous fallait une phrase ou un mot pour vendre votre dernier album, Hellalujah ?
Max: La party peut être ?
Alex: La gigateuf !
Harry: Moi je dirai "headbang" !
Phil: Disturbed ! (rire général) Distur- bed ! (ndlr: les américains allaient se produire quelques heures plus tard)
Un groupe que l'on attend tous avec impatience !
Phil: Mais oui !
Harry: J'attends "ou-hahaha".
Phil: C'est le bon moment pour aller prendre sa douche . (rire général)
Ca n'est pas votre première tournée en France...
Harry: C'est déjà la troisième.
Comment s'est passé cette nouvelle tournée. Vous avez eu quelque dates avec Flayed.
On les a rencontré pendant la première tournée et ce sont devenus des potes. Tout s'est super bien passé, il n'y a pas eu de date décevante. Le Hellfest était notre huitième date et il n'y en a pas eu une où nous nous sommes dit "putain mais qu'est ce qu'on fait ici".
J'ai vu qu'il y avait eu un problème sur une des dates. En tout cas pour Flayed, en terme de son...
Cela nous a touché un peu aussi mais l'ingé-son a réussi à régler le problème. Nous terminions la soirée donc il a eu le temps de voir venir, il y avait encore des gens. Mais c'est vrai qu'il y a eu des soucis. Après nous avons tendance à s'encraisser comme on dit chez nous. C'est à dire qu'on s'en bat les couilles (rire général).
Phil: On fait notre travail et on ferme notre gueule !


En fait chez Dance Laury Dance c'est le rock à l'état pur. La fête et le reste on s'en balance.
La fête, le cul, la drogue...
Max: Les requins, les loups, les transsexuels, ne pas déconner. "Don't fuck around" !
Phil: Les licornes aussi ! On parle de sa grand mère aussi (il pointe Max du doigt) (ndlr: sur le titre "Wilder Than I Am").
Max: Dieu ait son âme. Tout un personnage, très sauvage.
Harry: Phil peut confirmer la chose (sourire).
Phil: C'est ma première mère ! (rire général)
Max: Tu vas trop loin.
Phil: (en hurlant) Je m'excuse Monique !
Vous allez achever la tournée par deux dates le même jour, à Nantes et Avranche. Vous vous sentez prêts ?
Alex: On est toujours prêt.
Harry: On l'a déjà fait. Il y a deux cent kilomètres entre les deux, cela nous laisse deux heures pour dormir.
Max: Notre local de répète est à Québec, on vient tous de là bas, le camion, le matériel, tout est là bas. Phil et moi habitons à Montréal donc nous sommes habitués à taper deux, trois heures de route pour faire de la musique. Cela fait partie du "band".
Alex: De toute façon nous ne sommes pas ici pour des vacances. Nous sommes là pour travailler et faire découvrir le groupe. Lorsqu'on nous a proposé les deux dates nous ne nous sommes pas posé de question. Nous avons juste vérifié qu'il était possible de faire les deux. Nous avons demandé à Nico (Reymond, Let Live Productions, leur tourneur) de se débrouiller pour que l'on fasse les deux. Il nous a dit que l'on serait fatigué car il y a deux heures entre les shows. Mais on s'en fout on va le faire.
Harry: On est venu ici pour faire de la musique.
Max: Même si là on ne fait que boire. (rire)
Harry: On s'est dit que quitte à venir au Hellfest autant profiter du festival et aller voir les groupes.
Phil: Quand on a su que Disturbed était sur le festival... (rire général)
Harry: On est "down avec le sickness".
Phil: On les a déjà suivi sur toute une tournée. Nous leur rendons hommage habituellement au Québec. (rire général, je sais ça fait beaucoup)
Harry: C'est une blague bien sûr. Une farce !
Vous avez enregistré un morceau avec Liam Cormeer (Cancer Bats) et shooté un clip avec l'ensemble de son groupe. Comment cela s'est il passé ?
Alex: Ce sont de très bons amis. Nous ressortions d'une tournée avec eux et nous avons lancé l'idée de faire une chanson ensemble. Nous avons checké les plannings de chacun et une fois en studio je l'ai appelé. Je lui ai dit dans une semaine nous enregistrons cette chanson si cela t'intéresse. Il a pris sa moto, il a fait Toronto-Québec donc un peu plus de sept cent kilomètres.
Harry: En moto cela représente dix ou douze heures de route. Cela lui permettait de faire un peu de moto durant l'été.
Alex: Il s'est reposé une nuit puis il a enregistré son chant. Une fois terminé il a repris sa moto. Plus tard ils ont joué dans les coins de Québec et nous nous sommes organisés pour tourner le clip tous ensemble. Ils sont venus sans réfléchir. (sourire)


Donc vous êtes suffisamment ouverts d'esprit pour vous entendre avec des gens qui ne boivent pas comme Liam (ndlr: le bonhomme est straight edge) ?
Harry: Bien sûr.
Phil: Nous ne forçons personne à boire. Nous suggérons fortement ! (sourire maléfique)
Harry: Nous nous adaptons. Ce qui va très bien avec notre style de musique. Nous sommes capables de jouer avec Cancer Bats et la réponse du public est excellente. En jouant des groupes de rock plus "traditionnel" la réponse va être excellente aussi. Nous ne sommes ni trop rock, ni trop metal, ni trop punk. Nous essayons de prendre le meilleur de tout cela.
Alex: Nous avons fait des tournées avec Cancer Bats, avec Hellyeah, nous avons joué avec Motörhead, Anthrax, Metallica...
Phil: (le coupant) Lorie, Garou. (rire général)
Alex: Ce ne sont pas des groupes qui jouent le même style mais notre musique a marché à chaque fois.
Harry: Nous sommes un peu comme le Hellfest. La diversité.
Alex: Nous adorons cela car notre public ne peut que s'élargir.
Votre musique m'a rappelé Airbourne, Mötorhead mais quels sont les groupes qui vous ont donné envie de faire du rock'n'roll ?
Alex: Môtorhead, Guns'N'Roses, AC/DC...
Phil: Lorie, Garou, Céline Dion, Linda Lemay !
Harry: Je viens un peu plus du metal, Deftones par exemple. Mais je me suis vite porté sur le thrash.
Alex: Nous aimons aussi des choses comme Rancid.
Phil: Moi c'est Joe Satriani qui m'a donné envie de jouer de la guitare. Et il joue en ce moment même derrière nous !
Harry: Ce qui est intéressant c'est Phil et moi venons d'un milieu jazz. Nous avons fait des études en musique donc nous sommes capable de varier nos horizons musicaux.
Alex: Alors qu'avec Max nous avons arrêté l'école très jeune. (rire général)
Max: Par conséquent nous avons commencé à boire plus tôt. (à votre avis?)
S'ensuit un délire impossible à retranscrire sur le "jambon" ou "mitaine". En français, le simple d'esprit. Un autre moment relevé par de nombreux rires.
Comme nous avons attaqué l'apéro il y a deux jours, j'ai envie de rester dans le thème. Votre alcool préféré ?
Phil: La bière ! A un moment, tu as quand même besoin d'un whisky.
Max: Moi je suis un fan de shot. J'aime la variété dans le shooter, cela te permet d'être saoul très rapidement. Je ne connais rien d'aussi efficace.
Alex: Pour rendre hommage à Lemmy, un bon Jack Coca !
Harry: Chez moi c'est le Gin Tonic. Cela se boit tout seul.
Pour finir cette interview j'aimerai que vous disiez à nos lecteurs pourquoi la prochaine fois que vous venez en France il faut absolument qu'ils viennent vous voir.
Harry: Je vais citer une phrase de Max que j'aime beaucoup. Dance Laury Dance en show c'est divertissant. Mais DLD saoul, c'est encore plus divertissant ! (rire général, ça va c'est le dernier)
Phil: Donc si vous venez on se saoule avec vous après le show !
Alex: C'est un double divertissement !


Line-up:
Max Lemire (chant)
Savage Phil (guitare)
Harry (basse)
Alex Lap (batterie)
Discographie:
Out With Rockers (2009)
Living For The Roll (2011)
Hellalujah (2014)
I Came To Party (single-2016)