Doomsday Ceremony - Black Heart

Huit ans après un premier album réussi, le quintette originaire de Curitiba, Doomsday Ceremony, nous fait à nouveau goûter à son exquis mélange de heavy et de black. L'album Black Heart, qui sortira fin avril, est un concentré musical revigorant et très énergique. La scène brésilienne nous montre ainsi, année après année, qu'elle a son mot à dire et beaucoup de bonnes choses à nous proposer.

Autant le dire d'emblée, si vous êtes un amateur ou une amatrice de black metal pur et dur, personne ne saurait garantir un avis positif de votre part à propos de Black Heart. En revanche, il serait bien regrettable de ne pas se pencher avec un minimum d'intérêt sur Doomsday Ceremony, car les brésiliens ont plus d'un tour dans leur sac pour produire une musique puissante et entraînante, le tout en restant relativement accessible.

Comme le groupe aime à le rappeler, la musique de Doomsday Ceremony se situe à mi-chemin entre le black et le heavy. Mais il faut avouer que le groupe utilise bien plus de codes heavy au moment de composer. Les seuls attributs à rattacher au black metal seraient donc les chants (bien que quelques chants clairs soient à signaler) et éventuellement les thématiques abordées. Nous n'avons effectivement pas de guitare saturée ou de batterie au rythme survolté. Excepté ceci, si vous aimez le heavy metal, ses puissants riffs et ses solos entraînants, ne cherchez plus, l'album Black Heart pourraient bien faire partie de vos favoris.

En effet, certaines chansons telles que "Valleys Of Shadows" ou "Slaves Of Sin" sont de très bonne facture et sauront aisément satisfaire les auditeurs recherchant une musique puissante et travaillée. C'est ainsi que Doomsday Ceremony justifie sa longue liste d'inspiration, dans laquelle nous retrouvons Judas Priest, Rotting Christ ou encore Dio. Sans établir de comparaison qui n'aurait pas lieu d'être, le groupe brésilien parvient à produire une musique très satisfaisante en utilisant certains codes de ses illustres aînés.

Certes, me direz-vous, mais qu'est-ce que ce groupe apporte au genre, qui, avouons-le, est déjà fort de nombreux excellents groupes ? Doomsday Ceremony n'a pas vocation à réinventer le genre, ou même à insuffler une nouvelle dynamique. Il représente simplement une bouffée d'air frais bienvenue et, comme précisé au préalable, il serait dommage de ne pas s'intéresser à cet album, tant le curieux mélange qu'il propose est captivant sur le plan musical.

Black Heart s'adresse à ce titre à tous les fans de metal qui voudraient découvrir quelque chose de nouveau. Sans être exceptionnel, l'album demeure très efficace et saura sans nul doute satisfaire nombre d'adeptes au moment de sa sortie.