Ed Warner - Ed Warner Is Fucking Dead !

 

Ed Warner est mort, vive Ed Warner !

Après pratiquement vingt ans d'existence, deux albums, deux splits et de nombreuses dates en France et en Europe dont en premières parties de Napalm Death, Dillinger Escape Plan ou Hypno5e, les ardennais nous offre leur chant du cygne avec cet EP posthume simplement intitulé Ed Warner Is Fucking Dead !


Et on ne va pas garder le suspens bien longtemps, cet EP est sûrement ce que le groupe a produit de meilleur. Bien plus méchant que tout ce qu'ils ont pu proposé auparavant, "La Dépouille Du Soldat Baleine" se rapproche même du sludge. Le son qui manquait encore de saturation sur L'avènement De La Femme Insecte (2014), leur précédent album, a été reboosté sur cet ultime essai. Peut être l'impact de Guillaume (guitare, We Are Shadows, ex-Rockin Bitch), plus porté metôl que ses comparses. En tout les cas Pak se lâche comme jamais derrière les fûts et a du sué à grosses gouttes en enregistrant tous ces roulements et ces parties endiablées qui parcourent l'EP.


Car depuis leurs débuts les carolo-macériens se sont fait maîtres d'un postcore aux accents screamo complètement destructurés, repoussant constamment leur limite technique pour composer des plans plus fous, plus maîtrisés et surtout plus intéressants. On pense à l'envie à Mastodon, The Dillinger Escape Plan ou encore The ChariotL'avènement De La Femme Insecte montrait déjà un groupe moins chien fou et plus lisible que son prédécesseur, dont le plus gros point faible était son herméticité. Les samples, partie intégrante de leur son, sont absents ici peut être étant donné qu’aucun fil rouge ne relie les cinq titres. On trouve cependant un peu de spoken word sur "Obsolescence" et "Love 2.0".


Si Ed Warner Is Fucking Dead ! est sûrement la plus décomplexée des galettes du quintet, elle regroupe aussi deux des compositions les plus réussies de sa carrière avec "Obsolescence" et "Love 2.0". Toutes deux impressionnantes en terme de structure et d'arrangements, preuve que le groupe se pose sur de vrais morceaux et plus des assemblages de riffs désordonnés comme on pouvait lui reprocher à ses débuts.


En cela Ed Warner Is Fucking Dead ! est un magnifique chant du cygne, le groupe tire sa révérence sur son essai le plus mature et le plus maîtrisé. Alors quelque part on se dit qu'il vaut mieux partir la tête haute sur une note pareille et en même temps on se dit que si les ardennais s'étaient laissés encore un peu de temps il aurait accouché d'un album superbe qui n'aurait pas dépareillé face aux ténors du genre. Reste un EP impressionnant, dernier témoignage d'un des groupes "metal" les plus anciens de la scène ardennaise.
Respect pour toutes ces années, so long fu***** !