Ego Miss Blinded - A View...

Qui n'a jamais entendu parler des problèmes d'égo qui ont pour vocation de pourrir l'ambiance d'un groupe ? Même les réseaux sociaux se sont emparés du phénomène ! Pourquoi un bassiste aurait-il moins d'importance qu'un chanteur/guitariste ? Et le batteur... N'en parlons pas, il est au fond ! Heureusement qu'il y a des groupes comme les Ego Miss Blinded qui sont allés droit au but en sortant leur premier album, A View..., le tout sans se prendre la tête.

Un bourdonnement de bécane, quelques crépitements et c’est parti ! « The Road To The West » embarque l’auditeur dans de contrées lointaines et poussiéreuses à bord d’une Harley Davidson. Tous les titres rendent compte de ce dépaysement, que ce soit la ballade « Summer Breath » qui pue les promenades sentimentales à des kilomètres ou bien « Bad Game » qui joue avec la devise du Rock n’ Roll: Sex, Drugs, and Rock n’ Roll. 

A View… est un album vif et naturel. Assurément, ce florilège met en exergue des tranches de lard où les guitares sont crues et les riffs simples sans pour autant être inefficaces. Tout se joue au feeling pendant les parties de guitare et les refrains du titre « Lost » ! Le tout reste en tête. Les franciliens ont donc fait preuve d’une rigueur exemplaire quand il a fallu immortaliser leurs morceaux.

Toutefois, ces portions de Rock n’ Roll requièrent plusieurs écoutes pour être appréciées à leur juste valeur. Il ne s'agit pas d'un album aussi simple qu'il n'en a l'air. Contre toute attente, si les morceaux de A View… pouvaient paraître assez naturelles dans leur ensemble dès la première écoute, elles ne le sont pas. Les compositions savent revêtir bien d’autres aspects comme « My Car Against The Wall » qui demande de l'attention pour distinguer cette fine touche de clavier qui donne de la couleur au titre ! 

Ce premier album était donc l’occasion pour les Franciliens de prouver de quel bois ils se chauffaient. Avec l’instrumental « Time To Sleep » qui n’a que pour seule vocation d’ouvrir le titre final « Price To Pay », Ego Miss Blinded a su se faire ingénieux et percutant à la fois.  Et ce n’est pas cet ultime titre qui démentira cette affaire.  

A View… est un album touchant. Plusieurs morceaux comme « Bad Game » possèdent une dimension autobiographique qui a pour but de susciter la sympathie chez les fans. Il faut dire qu’avec des parties de chant rauque à la « I've left my friends, I've left my life » qui témoignent le dévouement de Phil envers la cause du Rock n’ Roll, cela ne pouvait pas se passer autrement. 

Néanmoins, même si A View… frôle la perfection, il ne l’atteint pas ! Pourquoi ? On aurait pu s’attendre que la production mette plus en avant ce côté « couillu » dégagé en live. Tout ça à cause d’une production qui fait souvent preuve de trop de retenue. Ce petit détail, pris à part, ne gênera toutefois pas les auditeurs. En effet, A View... se laisse écouter sans réelle difficulté et l'auditeur peut même se surprendre à repasser l’album en boucle. Car il faut avouer que ce qui nous plait chez Ego Miss Blinded, c'est cet état d'esprit vif et instinctif. Ces bougres jouent la musique qu'ils aiment et le font bien !  

 A View… annonce des belles soirées de débauche sexuelle et les protagonistes y prendront leur pied ! À bons entendeurs, salut !