Everblast - Everblast


Quand David, Vincent Dragon, Poupi, et Mike (respectivement à la basse, batterie, et guitare – chant pour les deux derniers), déjà connus de la scène locale montpelliéraine, unissent leurs forces, on obtient Everblast. Fondé début 2013, le groupe sort rapidement une démo de cinq titres, le 12 juillet de la même année. Leur premier album est sorti le 25 septembre 2015 sous le label Head Records, et comporte douze titres (incluant les titres déjà sortis sur la démo) pour trente sept minutes de musique, qu’on espère bien musclée.

Le quatuor se définit lui-même comme étant un groupe de Thrash – Hardcore, et dès les premières secondes d’écoutes on tombe d’accord avec eux. Le tempo est rapide et marqué par des blasts qui nous mettent directement dans l’ambiance. Une des premières choses que l’on ressent à l’écoute de cette production, c’est la très grande influence qu’a eu la scène thrash des années 80’ sur la formation, et en particulier Slayer. En effet, sur la plupart des morceaux, on retrouve des riffs et arrangements qui ne pourront pas ne pas évoquer les californiens. Si l’on ajoute à ça les intonations « Arayennes » des chanteurs Poupi et Mike (sans doute travaillée !), l’analogie est encore plus frappante et plaisante. Un clin d’œil est également adressé à Metallica via le titre « Master of Poupi » qui n’a pas manqué de nous faire rire.

L’expérience des musiciens est palpable : le chant saturé est maîtrisé et puissant, les riffs rapides et complexes, sans parler des solos. Le groupe nous propose d’ailleurs deux titres instrumentaux sur l’album : « Free Booze » et « Outrovader », sans doute pour permettre aux deux chanteurs de souffler un coup étant donné la pêche qu’ils envoient – conférant ainsi l’aspect hardcore du style musical du groupe-.

 L’écoute de cette production passe très vite ! On se surprend à headbanger au rythme des blasts, et on en ressort très satisfait. Le côté old school plaît ou non selon le public, cependant ils apportent une touche de modernité et de fraîcheur qui fait qu’ils ne ressemblent pas à n’importe quel autre groupe de thrash ou crossover. Nul doute que leurs prochains albums seront tout aussi savoureux ou même davantage. Ils s’appellent Everblast, retenez leur nom.