General Lee - Knives Out, Everybody !

On va refaire un peu d'histoire pour ceux qui n'auraient pas vu notre interview du groupe et qui n'aurait aucune idée de qui est General Lee (bande de gougnafiers).

General Lee c'est un sextet de postcore noisy à la croisée des ténors que sont Converge, Neurosis ou bien Isis, nordiste qui existe depuis 2000 et qui publie aujourd'hui son quatrième album (plus un split avec Russia's Eglena) : Knives Out, Everybody ! Nous pouvons aussi signaler que le mastering de Roads (2010) a été réalisé par Tom Baker (Deftones, Monster Magnet, Nine Inch Nails, Ministry) et que le groupe a joué avec Helmet, Baroness ou encore Cult Of Luna.

Découvert sur scène à Halloween 2013, General Lee est avant tout un groupe que je conseillerais de voir sur scène. Pas que son travail studio soit inintéressant, loin de là même mais sur les planches le groupe est un véritable rouleau compresseur (il avait ce soir là fini par jouer, batterie comprise, dans le public!).

Déjà il faut mettre en avant cette magnifique pochette assez pulp qui mélange un général mort vivant, une pin-up, des aliens et des sabres ! Que demande le peuple ?

Le quintet développe un son à la fois lourd, agressif, abrasif, planant et brisé presque émo (toutes proportions gardées évidemment) particulièrement dans le chant d'Arnaud. Un mur de son qui dissone et se sert de la saturation pour créer une lourdeur et une rage au service de sa musique.

Adepte de rythmiques changeantes et résolument brutales qui mettent à mal Florian Urbaniak (batterie), General Lee est cependant bien plus subtil que ce que l'on pourrait croire. Ainsi le break militaire de « Conqueror Worm » fait se dresser les cheveux sur les têtes par ses chœurs et sa guitare hypnotique, « Hellbound On VHS » amène un feeling plus rock'n'roll qui évoque les derniers Converge ou nos compatriotes de Dwail (eux mêmes étant très inspiré par Converge) ou encore l'intro de « Sergio Leone Built My Hotrod » carrément country. On apprécie aussi le chant féminin de « Night Chaser », dernier morceau de l'album, qui colle parfaitement à cette ambiance un peu plus éthérée qu’il développe.

Un style qui vient des tripes, à la fois chaotique et maîtrisé qui cachent de nombreux détails, le groupe comportant trois guitares, il se permet de développer beaucoup d'ambiances, bien souvent dans la dissonance (comme dit précédemment).

General Lee est un groupe qui gagne à se faire connaître, sûrement l’un des meilleurs représentants en matière de postcore dans notre beau pays. Knives Out, Everybody ! est une réussite totale et s’il manque quelque peu d’aération (c’est le style qui veut ça en même temps. Non ?), montre toutes les capacités du sextet. Tu aimes le postcore ? La musique lourde, chaotique et dissonante ?

Rejoins l’armé du général, « he wants you » !