Glenn Hughes - Resonate

« This Is The Voice » scande une émission de télécroché dont je ne citerai pas le nom. « This Is The Voice Of Rock » s’amusera à clamer votre serviteur ! Qui se cache derrière cette appellation ? Glenn Hughes bien évidemment. Alors qu’on le se dise, l’ancien frontman de Black Country Communion n’a pas dit son dernier mot, et ce n’est pas son âge avancé qui marquera un coup d’arrêt dans sa carrière. Oh que non ! Resonate, son nouvel album sort huit ans après First Underground Nuclear Kitchen et finira par emporter, encore une fois, l’adhésion de toute une paroisse. 

C’était au Hellfest, lors de sa conférence de presse, le bonhomme annonçait qu’il irait enregistrer son nouvel album à Copenhague après sa tournée estivale… Il s’est donné trois semaines pour assouvir sa soif de créativité ! Et c’est qu’il s’est bien entouré… Chad Smith (Red Hot Chili Pepper), son ami de longue date est au rendez-vous, et apporte une frappe décisive sur le premier morceau de l’album, « Heavy », un titre musclé mis en avant par des claviers typiques au Classic Rock et une basse poignante sur les refrains.

Mais comment Glenn Hughes fait-il pour continuer à sortir de tels albums ? Faudra-t-il encore une fois montrer que le Britannique est un homme particulièrement actif, voire boulimique de la composition musicale ? L’homme touche à tout, et Resonate fait bien office de « rétrospective » de toutes les années qu'il a passées au service de la musique. Ça « Rock » sur « Heavy », ça groove sur « Flow » (sur lesquels les guitares sont accordées en drop D), ça se la joue « romantique » sur la douceur de « When I Fall » et enfin ça joue la carte de la décontraction sur « Landmines », un titre hyper funky où guitares scratchées s’accordent parfaitement à la somptueuse batterie de Chad ! 

Le tout est particulièrement dosé, notamment sa voix… Il faut dire l’ancien copain de jeu de Coverdale sait faire les bons choix. Ainsi, vous serez surement surpris d’entendre que le bonhomme n’en fait jamais trop ! Mis-à-part quelques exemples notamment le très expressif « How Long », qui fera surement des émules en live (et c’est certain !), le soixantenaire s’amuse à varier les intonations de sa voix. Et quelle justesse. Les exemples sont trop nombreux pour vous illustrer cette idée… Mais écoutez « Stumble And Go » et « Long Time Gone » ! Sa voix, sans forcément excéder dans les aigus, prend différentes tournures… 

Glenn Hughes est un homme qui sait à la fois vivre avec son temps sans faire pour autant faire table rase du passé ! D’ailleurs, la silhouette de la cover n’est-elle pas anodine ? Un lettrage en violet ? Cela ne vous dit-il rien ? Le chanteur n’a t-il pas été dernièrement intronisé au Rock and Roll Hall Of Fame pour son implication dans le groupe Deep Purple ? Si ! Bien que le bonhomme n’ait pas chanté, ne serait-ce un morceau avec la bande à Ian Gillan lors de l’intronisation du pourpre profond, saluons le clin d’oeil d’un homme qui a voulu rendre hommage à sa carrière. 

Douter de la qualité de l’album de ce grand monsieur serait manquer de respect à un homme qui n’a cessé d’apporter sa pierre à l’édifice d’un monument appelé le Rock. Resonate est un excellent album, raffiné, qui s’inscrira sûrement dans le Top 10 albums de l’année 2016 catégorie « Il avait déjà la pêche, mais maintenant grâce à son public, c’est la super-pêche ! »