Guttural Corpora Cavernosa - You Should Have Died When I Killed You

Ce groupe originaire de la ville de Taipei s’est formé en 2010, et après avoir sorti un premier opus en 2012  les Taiwanais de Guttural Corpora Cavernosa nous reviennent avec un second album intitulé You Should Have Died When I Killed You. Autant vous prévenir de suite, pas de révolution dans le style de Guttural Corpora Cavernosa. On reste dans un Slam Death avec une voix des bas-fonds ! Côté enregistrement ce deuxième album a été mixé et masterisé dans les studios Ftol à Taipei et est distribué par le label Gore house productions.

Line-up :

Mary (chant)

Mick (guitare)

Zero (guitare)

Jacob (basse)

Shuan (batterie)

 

L’artwork ne déroge pas à la règle du Slamming Death, dans un style gore mêlant cadavres, squelettes, et ambiance morbide, réalisé par l’artiste Indonésien Aditia Wardhana.

Comme dit plus haut, Guttural Corpora Cavernosa ne révolutionne pas sa musique et reste dans la lignée de son premier album en nous proposant un slam death bien lourd et bien gras avec des riffing guitares lourd et basique. Une batterie à la caisse claire bien claquante comme je l’aime, et une grosse caisse au son triggé un poil trop mécanique lorsque les parties de doubles deviennent rapides. A part cela la voix reste sur la note grave, gutturale et caverneuse sur l’ensemble de la galette, principe du Slam quoi !

Cet album n’est pas mauvais et se laisse apprécier. Les compositions sont solides et les parties lourdes et plus lentes sont bien amenées. Néanmoins on aurait aimé que le groupe innove un peu plus par rapport à son premier album, qui est bon au passage, et s’aventure un peu plus loin dans la composition. Quelques chansons sortent du lot, avec des harmoniques dissonantes à la guitare et des changements de rythmique bien marqués notamment sur « There Is No Remedy For It », « If Anybody Says Their Facelift Doesn’t Hurt, They’re Lying » ou encore « You Should Have Died When I Killed You » titre éponyme de l’album. « They Would Wiggle And Squirm » est aussi un bon morceau avec son sample d’intro et un début bien lourd qui vous fera secouer la tête, ainsi que des parties guitares qui changent un peu et nous proposent pas tout le temps la même note.  

Dans l’ensemble les Taiwanais, nous sortent un deuxième album typiquement Slam qui leur permettra de s’installer comme un groupe fort de la scène Taiwanaise. Ne révolutionnant pas les codes du genre, Guttural Corpora Cavernosa se contente de faire un Slam Death basique et de se glisser aux côtés des nombreux groupes du genre sans sortir du lot.