Holispark - The Harvest

Après seulement un an d'existence, le trio lillois Holispark sort son premier EP The Harvest qu'il a autoproduit. Les créations pop-rock alternatives tout aussi énergiques que solaires ont permis au groupe d'asseoir sa réputation et de faire les premières parties de Louis Bertignac ou de M.

Line-up:

Manon Hollander (chant)
Kévin Stahl (guitare)
Roch Deroubaix (batterie)

Holispark doit son nom à deux mots anglais: "holy" qui signifie sacré et "spark" qui traduit l'étincelle, et il n'en faut pas plus pour définir l'énergie explosive d'un tel groupe! En effet, Manon, qui arbore la même belle crinière rousse qu'Hayley Williams, possède également sa puissance vocale charismatique et chaleureuse. Ayant déjà conquis un public envoûté par ses mélodies imparables, la bande entame son "Harvest Tour" début juillet un peu partout en France, avec de nombreuses dates en Corse.

A l'écoute de l'opus, on comprend pourquoi lors de sa tournée de showcases dans les Cultura du Nord-Pas-De-Calais, les exemplaires de The Harvest se sont tous écoulés très rapidement. "Win Or Learn" ou "Tonight" sont des pépites où le rythme est contagieux dès les premières notes. Avec une énergie dosée et maîtrisée qui laisse son climax s'aboutir lors des refrains, Holispark élabore judicieusement sa production à la manière de Framing Hanley. "Light" est un morceau résolument solaire et irrésistible, aussi salutaire que les premières chansons de Paramore telles que "That's What You Get". Les fûts martelants agressent un morceau à la douceur chaude et criarde, où l'efficacité du refrain rebondit de manière inlassable dans nos oreilles.

C'est avec une colère mélancolique que se déploie la voix de Manon sur "Disposable Friends". Dans nos timpans résonne une énergie crépusculaire, de celles qui clament les flambeaux sur le point de se consumer, à l'image de ces "amis jetables". "Further" explore une palette de notes solaires et tendrement malmenées à travers une intensité palpitante, dont quelques rares autres productions françaises ont le secret comme The Hollywood Drive. Pour conclure ce premier éponyme dirigé d'une main de maître, la balade "Slippery Slope" est la bienvenue. D'abord épaulée par une guitare accoustique où la voix se superpose avec émotion, la fin du morceau arbore une puissance résolument mélodique.


Pour un premier EP, The Harvest s'en sort très bien. Déjà affûté d'une renommée sur la scène régionale, Holispark déploie son oeuvre avec générosité et force charisme et risque sous peu d'attendrir un nouveau public.