Interview - Mithridatic


Après la sortie de leur album Miserable Miracle, et une tournée du 9 au 16 avril en compagnie de Nile et Melechesh, nous avons tenu à poser quelques questions au groupe Mithridatic. En effet, ce dernier album a été très largement salué, chose assez exceptionnelle pour un premier album. Voici les quelques questions que nous avons posé à Romain Sanchez (guitare) :

Salut les Mithridatic, comment ça va en ce moment ?

Romain : Salut à toi ! Le moral des troupes est bon ! 2016 est une bonne année pour nous puisque nous venons de sortir notre premier album ! Celui-ci à l’air d’être plutôt bien accueilli par la presse et le public, et pas mal de dates sont tombées ces derniers temps , alors c’est pas le moment de se plaindre !

Vous êtes partis en tournée le 9 avril en compagnie de Melechesh et Nile, quelles ont été vos attentes lors de cette tournée ?

C’est une opportunité et un véritable honneur de partager un bout de tournée avec des groupes aussi énorme… Nos attentes : Profiter un max de cette exposition pour élargir notre public, rencontrer des gens... Et puis rien que traverser six pays en huit jours, même sans jouer c'est déjà énorme ! On est vraiment potes dans le groupe donc que du bon !

Votre premier album Miserable Miracle a été très bien accueilli par le public et la presse spécialisée ! Quelle a été votre réaction et comment l’expliquez-vous ?

Je dois avouer que je ne savais pas trop à quoi m’attendre lors de l’enregistrement… Nous ne pensions pas du tout être autant chroniqués, à l’époque nous n’avions pas encore signé chez Kaotoxin. Je pense que toutes ces chroniques positives nous boostent et nous remontent à fond pour continuer sur notre lancée !! J’expliquerai cet accueil par l’honnêteté de notre démarche sans doute, nous jouons vraiment la musique que nous aimons sans chercher à surfer sur une mode… Je pense que l’auditeur doit ressentir ça.

Comment décririez-vous cet album ? 

Miserable Miracle est un album de death metal noirci à la sauce Black metal . Nous avons mixé differentes idées de compos, certaines avaient déjà plusieurs années et dataient d'avant notre reformation il y a maintenant 6 ans, seules les parties batteries ont été modifiées. D'autres compos sont beaucoup plus récentes et ont été composées une semaine seulement avant l'enregistrement ! Je laisse le soin à tes lecteurs de deviner quelles sont les deux compos de Miserable Miracle qui ont en réalité déjà plus de 6 ans au compteur ! C'est donc un album qui mêle passé et présent.

L'album a été enregistré très simplement et sans pression morale, nous voulions juste enregistrer un bon album de death metal !! Le genre d'album que tu aimes faire tourner dans ta bagnole un bon moment. (rires)

Un premier album chez Kaotoxin, c’est pas rien ! Comment êtes-vous parvenus à signer chez eux ?

Oui, c’est sûr que signer chez Kaotoxin pour la sortie de notre premier album est une véritable chance ! Nous avons été recommandés par monsieur JB de Svart Crown avec qui nous avions autrefois partagé plusieurs affiches. Ensuite Kevin qui joue également dans Svart Crown a pris le relais de la communication avec Nico de Kaotoxin jusqu’à la signature.

Justement, à propos de Kevin, est-ce que son implication dans divers projets ne va pas vous empêcher d'avancer aussi vite que vous le souhaiteriez ?

Vu son énorme implication dans le groupe je ne pense pas qu'il nous freine d'une quelconque manière ! Pas de souci de ce côté, on sait très bien que l'on joue avec quelqu'un qui tourne beaucoup. On s'est organisé avec ce fait. Ça demande juste un peu plus d'organisation qu'avec un batteur perso.

Combien de temps vous a-t-il fallu pour enregistrer Miserable Miracle ? Êtes-vous pleinement satisfaits du résultat ?

L’enregistrement s’est fait en environ une semaine au DLM studio près de Saint-Etienne à Monistrol sur Loire. Nous avions plutôt bien préparé le terrain donc pas de galère à noter sur ce point. Une fois cet enregistrement terminé nous avons envoyé les pistes à Francis Caste du studio Sainte-Marthe. Le Mix-Master a été réalisé en seulement une semaine. Nous devions communiquer par téléphone et par mail car nous n’avons pas pu faire le déplacement à Paris. Donc en définitive Miserable Miracle a été enregistré en 14 Jours ! Nous voulions un son brut et naturel, assez proche de ce que l’on peut produire en concert. Un son trop moderne aurait enlevé de l’impact à notre musique, ceci dit la production reste très puissante mais sans artifices.

Les médias spécialisés vous attribuent moult influences (Metal Cunt aussi), quelle est ton opinion à ce propos ?

Oui bien sûr, nous n’avons pas révolutionné le métal extrême. Et ce n’est pas notre vocation. Pour l’instant nous nous sommes concentrés sur une musique efficace, et « émotionnelle » plus qu’expérimentale. Mais qui peut se vanter de ne pas ressembler à un autre groupe aujourd’hui en 2016 ? Difficile de répondre, le seul groupe qui m’a paru réellement révolutionnaire ces derniers temps est Portal. Quand je compose des riffs de guitare je cherche simplement à créer la musique que j’aimerais entendre, et bien sûr les influences interviennent à ce moment là. Je dirais que ma plus grosse influence, en ce qui concerne les guitares, se situerait dans l’esprit d’un Morbid Angel capable de lourdeur, rapidité, harmonies, dissonances, etc, mais depuis quelques temps de nouvelles influences plus vilaines sont venues polluer ma cervelle...

Si tu devais citer tes cinq plus fortes influences, lesquelles seraient-elles et pourquoi ?

Morbid Angel, Slayer, Mayhem, Arkhon Infaustus, Dead Congregation. Ces cinq groupes savent allier lourdeur, vitesse et dégagent tous une impression de violence brute sans concession. J’aime bien leur aura maléfique !

Que prévoyez-vous pour le futur de Mithridatic ?

Nous construire une place pour jouer et jouer encore….

Parlez-vous déjà d’un nouvel album, ou est-ce encore prématuré ?

Nous n’en parlons pas encore mais j’y pense déjà sérieusement, et j'ai déjà commencé à composer quelques riffs. La tâche n’est pas évidente, il va falloir ne pas se répéter tout en conservant au minimum la même puissance de feu.

Que pensez-vous de la scène black métal française ? Des coopérations en vue ?

Je ne pense pas que nous soyons un groupe de black metal . Nous jouons du death metal . Nous incorporons des éléments black metal à du death metal pour l’obscurcir. Je vais donc plutôt parler de la scène metal extrême qui se porte bien. Tous les jours je découvre un excellent nouveau groupe. Il y a tellement de groupes en France, franchement difficile de ne pas trouver son bonheur avec tout ça. Après il faut faire le tri c’est clair mais de la qualité il y en a, même si ce n’est pas toujours les gens dont on parle le plus... Comme partout finalement.

Un mot pour les lecteurs de Metal Cunt ?

Merci pour l'intérêt que tu nous portes !

Amis lecteurs de Metal Cunt, continuez de soutenir la scène underground ! On se voit en concert !

 Line-up :

Guitou (Chant)

Romain Sanchez (Guitare rythmique)

Alexandre Brosse (Guitare lead)

Remolow (Bass)

Kevin Paradis (Batterie)

Discographie :

Miserable Miracle (Mars 2016)