Irminsul - Geist

IRMINSUL qu'est-ce que c'est ? C'est l'arbre du monde des saxons. Telle pourrait être la définition, sauf que c'est aussi le nom d'un groupe qui vient nous présenter sont nouvel album "Geist".

Les premiers pas de ce trio remontent à Mars 2004 mais cependant, les membres jouaient déjà ensemble auparavant sous une autre forme et un autre nom.

En 2007, ils sortent leurs première démo "Salem" qui va leur permettre de poser les fondations de cette nouvelle formation. Puis en 2010, c'est au tour de "Ainsi soit-il", leur premier album, de faire son apparition.

Depuis ce temps là, bien de l'eau a coulé sous les ponts et le groupe a su s'imposer sur le territoire français au travers de plusieurs dizaines de dates et des premières parties de groupe telles que Jimmy Cliff, The Answer, Napalm Death, Satan Joker.

2014 sera marqué dans l'histoire du groupe par leur second opus "Geist". Ils nous envoient un power/hard-rock par moment 'prog' mais assurément heavy 80's (nwobhm), de très bonne facture.

Le chant clair en français (ça change des groupes qui hurlent comme des porcs) apporte réellemment un plus à leurs compositions. L'émotion des paroles seront d'autant plus fortes que les mélodies sont bien présentes pour les accentuer.

Certaines paroles me semblent trés personelles pour Guillaume (chanteur/ guitariste) mais au travers desquelles nombre de fans pourront se reconnaitre ('Sage', 'Je ne te dois rien' , 'Rumeurs').

La langue française étant très bien maîtrisée, l'impression de poésie n'est jamais bien loin. Musicalement parlant, Irminsul me fera penser tantôt aux premiers albums de Maiden, tantôt à Scorpions (excusez moi du peu) et au niveau vocal, on atteint une sensibilité rarement égalée entre Bruce Dickinson (Iron Maiden) et Manuel Munoz (The old dead tree).

Le combo est parfaitement capable de composer de belles mélodies qui restent en tête et qui prennent aux trippes. Malgrés le fait qu'ils ne semblent pas être limité techniquement parlant, ils ne cherchent pas à en faire trop et ça c'est un très bon point pour eux.

Le seul hic à mon sens est le son de l'album. La voix est mise en avant, ensuite on entend la basse qui elle, masque quelques peu la guitare qui elle, cache la batterie.

Avec un son un peu plus moderne et percutant, je pense que l'on aurait atteint les très hautes sphères du heavy-metal d'aujourd'hui. Ceci dit l'album n'en est pas moins intéressant. La qualité d'interprétation et de composition justifie pleinement l'effort.

Un excellent groupe qui tient parfaitement la route, sur qui il va falloir apprendre à compter à l'avenir.

L'équipe Metal Cunt souhaite le meilleur pour le futur du groupe.