Interview - Crusher - Aeronef


 

Crusher fait parti avec Mercyless, No Return et Massacra des formations Thrash Death qui ont marqué les esprits au début des années 1990. Mais la vie de groupe est impitoyable ! Seuls restent les combos qui parviennent à surmonter leurs problèmes. Malheureusement, ce ne fut pas le cas de Crusher qui s'est séparé à la fin des années 90's ne laissant derrière eux qu'un seul album: Corporal Punishement. Mais en 2015, Crusher a annoncé son retour et n'est pas sans projet ! À commencer par le split enregistré avec Mercyless Blast From The Past et de nouvelles dates prévues comme celle à l'Aéronef en ouverture des 30 ans de Loudblast. C'est entre les prestations de Black Bomb A et Benighted que nous avons eu l'occasion de nous entretenir avec le nouveau de bassiste de la formation: Jasco. 

 Peux tu nous expliquer la raison de la séparation du groupe ?

Ça, c’est une longue histoire… En fait, je ne sais pas vraiment pourquoi le groupe s'est séparé. Mais j’ai ma petite idée à ce sujet. Le groupe devait sûrement avoir trop de dates. Puis tu sais, le Metal est un genre assez marginal, la plupart des musiciens ne peuvent pas en vivre donc je pense qu’il y a eu un « ras le bol » général et que ça a fini par splitter. 

Comment s'est passée la réformation ? 

D’après ce que je sais, Crass en avait marre de ne rien faire et avait vraiment envie de revenir faire de la scène. Donc il a commencé à chercher des musiciens motivés et qui jouaient bien. Enfin, surtout des musiciens avec qui il s’entendait bien donc il m’a contacté car nous sommes de très bons potes. Nous avons eu un lapse de temps assez court pour répéter car les dates étaient déjà programmées. Mais au final, tout s’est bien déroulé. Je pense que nous avons assuré sur ce coup là ! 

Qui joue dans Crusher actuellement ? 

Tout d’abord, il y a Crass qui est le créateur de Crusher et le seul membre original. Bibi qui est le batteur qui joue également dans une formation Hardcore. Il y a Erik qui joue également dans Absurdity, un groupe de Death Brutal situé sur Strasbourg. Enfin, moi, qui suis bassiste du groupe. 

Parle moi un peu de ta formation Metal.

J’ai joué dans Morpain, un groupe d’Hénin Beaumont. J’écoute du Metal depuis très longtemps ! Mes genres de prédilection sont le Hardcore, le Death et Brutal Death mais je n’écoute pas que du Metal, j’essaie de varier mes écoutes pour être le plus éclectique possible. 

C’est la première fois que vous vous êtes produits à l’Aéronef. Que penses tu de votre performance ? 

Les gens étaient très réceptifs et il y avait pas mal de monde en plus ! L’ambiance était sympathique, ça fait plaisir de voir les gens bouger sur notre musique. Quant au son, il était bon. J’ai passé un agréable moment puis le fait que je vienne jouer à Lille où j'ai passé mon enfance n’a fait qu’améliorer les choses. J'ai pas pas mal d'amis qui ont fait le déplacement pour venir me voir. Ça fait plaisir ! 

Que répresente Loudblast pour toi ? 

Ce groupe est toute mon adolescence. Mes morceaux de prédilection sont « Subject To Spirit » et « Cross Threshold ». Pour moi, ça reste un des groupes les plus importants de France. Ils sont quand même les importateurs du Metal Français et nous avons la chance d’ouvrir pour eux! Que demander de plus ?

Vous allez jouer au Hellfest cette année, sur quelle scène et quand ?  

Nous allons jouer sous la Altar à 3 heures le samedi 20 juin. C’est une opportunité incroyable pour nous de fouler le plancher de ce festival. Autant vous dire que vous êtes conviés à la fête! 

Vous avez sorti Split, Blast From The Past avec Mercyless chez DeadLight Records. Comment cela s'est-il organisé ?     

Je ne connais pas personnellement les membres de Mercyless. C’est Crass qui s’est arrangé pour qu’on puisse collaborer avec eux. Du coup, je ne peux pas t’éclairer sur ce point…

Le groupe est de retour sur scène mais y t-il un album de prévu?

Nous avons énormément composé et en septembre, nous allons entrer en studio. C’est Stéphane Buriez qui doit produire l’album d’après ce que j’ai entendu. Nous allons aller chez lui et travailler sur l’album!

J’imagine donc qu’il y aura une tournée de prévue pour promouvoir l’album… 

Oui ! Nous sommes en train de programmer une tournée avec des vieux groupes qui ont tourné avec Crusher dans les années 90. Que du bon en perspective ! 


Jasco ne pouvant pas répondre à certaines questions à propos de Crusher. Metal Cunt est directement allé à la source du groupe afin de réclamer quelques précisions en ce qui concerne la formation. 
 

Salut Crass! Peux tu nous éclairer sur la séparation du groupe ? 

Le groupe commençait vraiment à en avoir marre et la motivation n’était plus là. Il faut dire que nous avions passé pas mal d’années ensemble, ça devenait insupportable et vraiment difficile humainement parlant…


Quelles sont les raisons de votre retour ? 

Tout simplement car à chaque fois que je voyais des amis, ils me réclamaient le retour de Crusher. Puis il faut aussi ajouter que pas mal d’anciens groupes avec qui Crusher jouait à l’époque nous ont énormément encouragés pour que le groupe revienne sur le devant de la scène… Nous n'avons pas pu résister ! 

Ce qui m’a marqué, c’est le fait que tu sois actuellement le seul membre d’origine restant. Peux tu nous parler de la réformation du combo ?

J'ai contacté les anciens membres… Mais il n’avaient absolument plus envie de rejouer dans un groupe pour lequel ils auraient dû faire des sacrifices et s’investir à 100% comme les nouveaux membres le font actuellement. Et j’ai conscience de tout cela. Car un groupe qui enregistre des albums est un groupe qui tourne énormément pour pouvoir fonctionner et cela demande beaucoup de temps...

Comment as-tu rencontré les nouveaux membres ? 

Ce sont tous des connaissances ! Je les ai réunies et c’est reparti !

Quels liens entretiens tu avec Loudblast ? 

J'entretiens de très bons rapports avec Stéphane. Je le considère vraiment comme un vrai ami ! C’est tout pareil pour Hervé. Les deux nouveaux membres, je ne les connais pas très bien mais j’aime beaucoup m'entretenir avec eux. À chaque fois que je vois les Loudblast, je passe de très bons moments avec eux, c’est vraiment du bonheur à l'état pur. Ce sont des mecs vraiment intègres et honnêtes qui n’ont pas la grosse tête. Ils ont la même mentalité trente ans plus tard !  

Vous avez sorti un split avec Mercyless dernièrement Blast From the Past. Comment s'est déroulé le processus d'écriture des morceaux ? 

Nous avons choisi de reprendre deux anciens titres que nous avons un peu peaufinés et deux nouveaux morceaux. Les nouvelles compositions ont été écrites ensemble. Chacun donnait ses idées et on triait le tout. Les riffs viennent de Math qui n’a pas pu continuer l’aventure à cause de soucis personnels. C’est Erik qui a pris sa place. Il compose beaucoup, c’est une vraie machine à riffs !