Interview - Hypno5e - Hellfest - 20/06/15

Gros coup de panique à l’espace Presse du Hellfest le 20/06/15. Puisque j'avais deux évènements à couvrir en même temps, je me voyais déjà dans l'obligation d’annuler l'interview avec Hypno5e. Mais Emmanuel et Théo ont été compatissants et m’ont tout de même accordé quelques minutes afin de me faire découvrir leur groupe la veille de leur prestation en Enfer !

Entretien avec Manu (Chant/Guitare) et Théo (Batterie)

Salut les gars, est-ce que vous pouvez vous présenter?

Manu : Salut, moi c’est Manu, le guitariste/chanteur d’Hypno5e

Théo: Et moi, c’est Théo à la batterie. 

Manu: Le groupe a été formé en 2004, mais la formation telle qu’elle est existe aujourd’hui joue depuis dix ans. Le groupe a vraiment commencé à être actif en 2006.

Alors, ça fait quoi de jouer au Hellfest? 

Manu: C’est la première fois que nous venons ici ! Nous sommes pressés de nous y produire !

Théo: Ouais, voilà, c’est la toute première fois que le groupe vient ici. C’est vraiment important pour nous car le Hellfest est une vitrine. On va tout faire pour rafler le maximum de fans possible. Même si nous jouons tôt, ça se passera sous la Altar à 10h30. Nous espérons qu’il y aura du monde. 

Et cette date, elle représente quoi pour vous? 

Manu: Ce concert est très important ! C’est le dernier de notre tournée. Nous avons joué un peu partout en France et même en Australie et aux Etats Unis. Donc finir la tournée ici, à Clisson, c'est vraiment l'apothéose. Bon, nous ne sommes plus trop habitués à jouer qu’une trentaine de minutes, mais ça va quand même le faire. C’est très bien symbolique pour nous de finir sur une aussi belle date. Elle nous permettra de revoir quelques amis et fans qui nous ont suivis sur toute la tournée. Si on peut jouer devant des gens qui connaissent Hypno5e, c’est une vraie victoire pour nous. 

Theo: Ouais, je partage totalement son avis. Aujourd’hui, on commence à se faire connaître un peu partout en France. Avec ce point final qu’est le Hellfest, nous espérons toucher un public assez vaste en plus des gens qui nous connaissent déjà. 

Est-ce que vous pouvez revenir sur votre tournée?

Manu: Nous avons tourné en Australie, aux Etats-Unis et un peu partout en en Europe dont la France…

Nous allons maintenant revenir sur votre style de musique. Vous dites que vous jouez du Metal Expérimental. Pour ceux qui ne vous connaissent pas encore, est-ce que vous pouvez nous expliquer en quoi consiste ce style de Metal?

Manu: En fait, c’est plus du Metal Cinématographique. Nous n’aimons pas trop mettre des étiquettes sur le genre de musique que nous jouons mais nous nous sommes forcés à le faire. Du coup, pour définir notre musique, la manière dont nous composons les morceaux et la façon dont nous assemblons les riffs ont été primordiales puisqu'elles nous ont directement fait penser à nos influences cinématographiques. C’est une sorte de Metal très imagé et très visuel. C’est pour cette raison que l’on se dit comme étant un groupe de Metal cinématographique. C’est un peu arbitraire, mais nous devions le faire. 

Vous avez sorti un nouvel album en 2013, il s’appelle Acid Mist Tomorrow. Est-ce que vous pouvez m’en parler?

Manu: C’est toujours un peu le même processus de composition pour tous les albums. J’arrive avec des idées de riffs, nous allons en studio et là nous retravaillons le tout ensemble. Je fais les compositions de base et les autres modifient à leur sauce quand on enregistre en studio. C’est une sorte de puzzle, Acid Mist Tomorrow a été composé comme ça. Là, nous allons sortir un nouvel album en octobre. Mais pour celui-ci, nous avons clairement changé notre manière de composer. Nous continuons à tout faire en studio. La base est toujours là mais le tout est finalisé dans la salle d'enregistrement. C’est pour cette raison que nous prenons notre temps en général pour nos albums studio. 

Vous pensez quoi de l’album avec le recul? 

Manu (rire): Ce ne serait pas honnête de dire que je ne l’aime pas bien sûr. J’appréhende toujours le résultat. Je suis un éternel insatisfait, mais je suis quand même très fier de moi !

Theo: Ça ne fait que quatre ans que je joue dans Hypno5e, mais en tant qu’ancien fan, pour moi, cet album est mon préféré. Je pense que c’est un très bon album, il est vraiment innovant !

C’est quoi votre meilleur souvenir sur scène?

Manu: C’est sûr que le Hellfest sera un de nos meilleurs souvenirs, j’ai bien aimé les concerts que nous avons faits avec Gojira. Le public était vraiment réceptif, puis après nous avons fait des dates assez arrosées où il y avait une grosse ambiance, les dates en tête d’affiche que l’on a faites en France. Sur Paris ou même Toulouse, nous avions bien rempli la fosse. Nous avions compris à ce moment que le groupe commençait à percer et qu’il y avait du monde qui voulait nous voir. Les gros souvenirs, c’est surtout quand le public répond à l’appel et quand nous arrivons à échanger avec lui. Il y en a beaucoup après, nous ne nous souvenons pas de tout.

Theo: Paris et Toulouse, c’était vraiment deux bonnes dates. Depuis que nous avons fait les premières parties de Gojira, les gens commencent à venir nous voir de plus en plus. 

Vos projets pour la suite?

Theo: On s’est fixé comme idée de mixer l’album. La sortie est prévue pour début octobre après il y aura une tournée assez longue pour le promouvoir. Nous allons tout faire pour tourner à l’international. Nous avons aussi comme projet d’enregistrer un disque parallèle à l’étranger, mais ça, nous en parlerons bientôt. La priorité du moment, c’est l’album, puis tourner, tourner, tourner et encore tourner. 

Manu: Nous concevons le fait que pour être complet dans notre démarche, il faut présenter la musique sur scène, mais il faut que ça soit également agréable sur disque. Mais nos titres prennent une autre dimension sur scène. Donc oui, nos projets sont de faire un maximum de dates, pas forcément de sortir un album tous les deux ans mais d’épuiser toutes les possibilités dont nous disposons pour ensuite passer à la suite. Nous avons aussi un projet acoustique en parallèle. Ce sont nos deux ambitions. Enregistrer et faire des concerts en prenant notre temps et en faisant un maximum de dates.

J’ai une sorte de question bonus à vous proposer, le philosophe Kant a dit que la musique, c’était le langage des émotions ! Est-ce vous partagez son point de vue? 

Théo: Complément ! Les gens qui écoutent Hypno5e trouvent que c’est riche en émotions. La musique est une façon honnête de s’exprimer car il n’y a pas la corruption de la parole, c’est autre chose que des mots donc je pense que c’est vrai. À partir du moment où tu écoutes de la musique et que l’artiste à quelque chose à dire, c’est à travers les émotions que cela passe. Après, il y a des groupes qui sont là pour se défouler. Là je sors du concert de Ahab, c’est très différent, tout est différent chez eux. Il faut savoir ce que l’on cherche et ce que l’on veut écouter, car les émotions, c’est très personnel. Donc oui, je suis assez d’accord avec ce philosophe. 

 

Hypno5e:

Gredin: Basse

Emmanuel Jessua: Chant, Guitare

Jonathan Maurois: Guitare
 
Théo : Batterie

Albums:

Manuscrit côté ms408 (EP-2005)

Des Deux l'Une Est l'autre (CD-2007)

Acid Mist Forever (CD-2012)