Interview - Kronos - Richard

C’est assez détendus que nous avons rencontré les membres de Kronos en train de réviser leurs gammes à l’espace Artistes du festival Du Metal à la Campagne. Il faut dire qu’en vu du show démentiel qu’il nous ont servis, quelques échauffements étaient de rigueur. Mais l’impertinent que je suis les a forcés à mettre de côté leurs instruments pour laisser place à l’interrogatoire que je leur ai concocté pour l’occasion. Décontraction garantie. 

Interview avec Richard Chuat réalisée le 19 septembre 2015

Tout d’abord, je vais te demander si tu vas bien ! Ça va ? (rires) 

Ecoute, ça va plutôt pas mal ! Nous sommes contents d’être là !

Pas trop stressé avant de monter sur scène ? 

Pas réellement, comme tu as pû le remarquer, nous sommes tous assez détendus. Tout se passe bien… Il n’y pas de raisons d’être tendu ! 

Qu’allez vous jouer ce soir ? Allez-vous faire une sorte de mélange de vos albums ou bien allez-vous vous concentrer sur la promotion de Arisen New Era

Nous allons faire un petit pot-pourri de tous nos albums ! Mais nous allons quand même présenter quelques morceaux de notre dernier album car nous sommes en tournée pour le mettre en valeur. Il y aura tout de même quelques classiques du groupe qui seront présents dans le set. 

Vous jouez souvent dans le Nord ? 

Non pas très souvent ! Nous avons déjà eu quelques dates dans le coin et même de l’autre côté de la frontière. Mais oui, ça faisait un petit bout de temps que nous n’étions pas venu dans le Nord et de l’autre côté de la frontière… C’est cool pour nous d’être là !

Et l’affiche de ce soir, t'en penses quoi ? 

Je la trouve intéressante. Car il y en plein de choses différentes. Du coup, les gens s’y retrouvent… Il y aura ceux qui aiment Kronos, mais aussi ceux qui aiment Dagoba. Et je trouve ça sympathique.

Revenons à présent à l’histoire du groupe. Il y a eu quelques instabilités dans Kronos ces derniers temps. Il y a eu un gros changement de line up. Il y a eu un nouveau chanteur et un nouveau batteur. Ce n’était pas trop dur pour vous ? 

C’est toujours compliqué pour un groupe de changer de musiciens… Cela engendre plusieurs problèmes… Nous avons eu plusieurs changements de line-up. Nous avons eu plusieurs chanteurs, plusieurs batteurs... Cela ne s’est pas fait que sur un an… Les membres d’origine qui sont partis s'en sont allés pour des raisons personnelles. Soit c’était lié à leur boulot ou bien à leur vie de famille… Il n’y a eu aucune animosité entre nous… Nous nous voyons toujours et nous sommes toujours amis. Après, il faut trouver les bonnes personnes, les tester… Aussi bien musicalement que humainement parlant. Il faut que ça soit des gens sur qui tu puisses compter. 

J’aimerais revenir les thèmes exploités par le groupe. Il a pour thématique l’histoire greco-romaine. Tu te sens concerné par l’histoire ou bien la littérature antique ?

Je ne suis pas à l’origine de ce concept. Les thématiques étaient déjà bien en place bien avant que je sois dans le groupe. Par contre, ce qui est sûr, c’est que cela fait partie intégrante de l’univers de Kronos. Nous sommes aussi concernés par d’autres mythologies comme la mythologie Egyptienne. Ça fait deux albums sur lesquels nous nous concentrons sur la mythologie Grecque. Ce qui est intéressant avec ça, c’est qu’il y a des tonnes d’histoires. Toutes ces histoires sont une source d’inspiration. Car ça parle de batailles et pour résumer, ça nous correspond bien ! Même dans le quotidien, on retrouve des expressions qui sont tirées des vieux mythes Grecs. Même si ça ne t’intéresse pas, on trouvera quoiqu’il arrive des références aux mythes Grecs dans la vie de tous les jours. 

Arisen New Era paru cette année est votre quatrième album en vingt ans…

...Au départ, Kronos était un groupe de jeunes qui répétaient dans une cave et qui jouaient du AC/DC et du Metallica. Pour moi, le vrai début du groupe, c’est quand Kronos a commencé à avoir une actualité. C’est-à-dire en 2001 quand notre premier album a vu le jour. La conception des deux premiers opus n'a pas pris beaucoup de temps… Ils sont sortis en 2001 et 2003. Après, ça s’est espacé avec le The Hellenic Terror et le Arisen New Era. Il y a aussi le fait qu’entre le deuxième album et le troisième, nous avons été séparés géographiquement parlant… C’est toujours plus compliqué de se voir, de répéter et de créer une dynamique. Après, nous avons toujours voulu prendre le temps de concevoir un album ! Du moins, on faisait ce qu’il nous semblait nécessaire pour faire de bons albums ! Sortir un album moyen tous les deux ans, ça ne nous intéresse pas. On préfère se focaliser sur la qualité… Ça a toujours été notre politique. 

Est-ce que tu peux me parler un peu de ta contribution pour cet opus ?  

Nous avons tous participé à la conception du dernier album, notamment Tom à la basse et Jérôme (ndlr: Grams) à la guitare. Nous avons composé beaucoup de riffs. Comme nous sommes géographiquement éclatés, on s’envoie nos riffs par mail. On enregistre tout chez nous, on se fait des maquettes, on se les envoie et on en discute… On fait un mixe des idées et quand on se voit en répète, on essaie d’assembler le tout. L’album s’est fait comme ça. 

Vous avez joué au Motocultor cette année. Comment le contact entre les organisateurs et le groupe s’est-il fait ? 

Ce sont les organisateurs du festival qui nous ont directement contactés. Ils nous ont demandé si ça nous intéressait de partager l’affiche avec d'autres groupes. Nous savons que c'est un festival qui se développe de manière impressionnante ! C'est un super festival, nous avons été très bien accueillis ! Il y avait du monde, c’était vraiment très bien. Et pour couronner le tout, nous sommes très satisfaits de notre prestation. C’était notre première fois ici et les gens avaient l’air contents de nous voir. Nous avons eu de très bons échos quant à notre performance. 

On vous a vus l’année dernière au Hellfest. Est-ce qu’il y a des chances que l’on vous y croise l’année prochaine ? 

Bah écoute, ça serait avec grand plaisir ! Après, il est évident que nous ne décidons pas tout. Si nous pouvons être à l’affiche, bien sûr, nous ferons tout pour y être. Là, je ne peux pas te dire si nous y serons, personnellement, je n’en ai aucune idée !

Votre batteur, Quentin, qui n’est pas encore membre à part entière de Kronos, est également pris dans beaucoup de projets. Est-ce que tu te sens concernés par tous ses groupes ? 

Oui, bien sûr ! Tout d'abord parce que j’ai eu Quentin en tant qu’élève avec d’autres de ses membres de ses autres projets. Ce qui fait que je connais un peu tous ses musiciens. Ils sont tous passés dans mes cours ! Il y a Dysmorphic, du Brutal Death Technique et un autre groupe qui s’appelle Ao. Ce sont de très bons projets et j’encourage toutes personnes à aller s’y pencher de plus près. Maintenant, il est également dans Kronos

…Ce n'est pas étrange d’avoir son ancien élève au sein de son propre groupe ? 

Il était déjà fan de Kronos bien avant d’intégrer le groupe ! Il connait bien le groupe puisqu’il a déjà eu Mike, notre ancien batteur en tant que professeur… Après, c’est cool car il joue bien. Il a du talent donc il a sa place dans le Kronos. Après, c’est à lui de mener à bien tous ses projets pour que ça se passe bien pour tout le monde. Ça ne me dérange pas qu’il y ait d’autres projets… Si tout est bien organisé, ça ne peut qu’être bien.

Une dernière question pour la route, c’est la philosophie. Il y a le philosophe Kant qui a dit que la musique était la langue des émotions. Est-ce que tu es d’accord avec lui ? 

Je ne savais pas qu’il avait dit ça. J’ai lu des analyses de Kant, mais pas ses ouvrages. Je suis assez d’accord avec lui ! Car avec la musique, tu peux retranscrire une panoplie d’émotions humaines en passant de la tristesse à la gaité et la schizophrénie… Ça marche tellement bien que l’on s’en sert en musicothérapie. J’adhère totalement à cela car je pense qu’avec la musique, on peut véhiculer toutes les émotions et toutes les pensées humaines !

 

 Pour écouter Arisen New Era, le nouvel album de Kronos, c'est par là !

Line-up :

Triv: Chant

Grams: Guitare

Tom: Basse, Choeurs

Richard: Guitare

Quentin: Batterie

Discographie :

Outrance (Démo - 1997)

Split Promo 2000 (Split - 2000)

Titan's Awakening (2001)

Colossal Titan Strife (2003)

The Hellenic Terror (2007)

Prelude To Awakening (Compilation - 2009 )

Arisen New Era (2015)