Nightmare - Interview

Le vent du changement est passé chez Nightmare et a offert de nouvelles possibilités à la formation grenobloise ! Et c’est à l’occasion de son passage au Hellfest avec son tout nouveau line-up que la rédaction de Metal Cunt s’est entretenue avec Yves, Franck et Maggy, une des nouvelles recrues. Et autant vous dire qu’à la veille de leur passage sur la MainStage, l’impatience des trois briscards s’est clairement fait ressentir. Entrevue ci-dessous: 

Propos Franck, Yves et Maggy au Hellfest le 18/06/16.

Alors demain, c'est votre tout premier concert avec votre tout nouveau line-up ! J'aimerais bien savoir comment vous avez préparé le concert et comment vous l'appréhendez…

Franck: Nous avons vraiment voulu faire ça correctement, nous avons loué la Belle Electrique pendant trois jours, c'est une nouvelle salle de Grenoble... C'était vraiment bien, niveau confort, il n'y a pas mieux ! C'est vraiment une excellente salle pour se préparer... Les membres sont assez éloignés d'un point de vue géographique... Donc tu dois bien t'imaginer qu'ils se sont tous entrainés chez eux... On a donc fait trois répètes à la Belle Electrique et je dois t'avouer que ce nouveau line-up me plait bien... C'est vraiment rassurant ! Après, nous savons très bien que nous sommes attendus au tournant ! Les fans du groupe vont vraiment pouvoir juger notre performance, nous avons quand même changé notre batteur et avons désormais une chanteuse. Jo a eu un impact assez fort sur la carrière de Nightmare... C'était la voix de Nightmare... Maintenant, la voix de Nightmare a changé, c'est Maggy qui l'a remplacé ! Nous sommes tous hyper excités d'être là au Hellfest, c'est toujours sympas de s'y rendre, l'organisation est vraiment impeccable... Il y a du monde et tout le monde est content... 

Maggy: Nous sommes super contents d'être là ! (rires) Pour moi, c'est la toute première fois que je m'y produis ! 

Ah d'accord ! Du coup, tu n'es pas trop stressée ? Ce n'est pas rien de se produire sur la MainStage pour la première fois..

Non, je ne suis pas stressée... Mais je ressens clairement la pression parce que j'ai envie de bien faire ! 

On va revenir au changement de line-up. Il y a David et Jo qui sont partis... J'aimerais bien savoir pourquoi ! 

Franck: Sans rentrer dans les détails, ça va faire maintenant onze voire douze ans que je suis dans le groupe... C'est comme une histoire d'amour un groupe... Tu sais, au bout d'un moment, il y a de la lassitude, des disputes, des réconciliations, et de nouvelles disputes... On a commencé à s'éloigner de plus en plus... On s'entendait de moins en moins...

... D'un point de vue strictement musical ? 

C'est différent pour moi ! J'ai toujours voulu donner une couleur plus « Thrash » à Nightmare. Ça a commencé sur l'album Genetic Disorder. Certes, ça a évolué mais nous avons quand même mis pas mal d'orchestrations dans nos compositions… Mais j'avais besoin d'un batteur qui appuie vraiment les guitares, David a un style et un jeu différent… Je pense que nos influences étaient trop disparates. Du coup, on ne s'entendait pas toujours. Pour répondre à ta question... Oui, je pense que ça a eu un impact sur l'ambiance générale du groupe... Au bout d'un moment, on dit stop et on passe à autre chose ! 

Du coup, la grosse nouveauté dans le groupe...

Maggy: La grosse nouveauté ? Je fais attention à ma ligne, attention à ce que tu dis ! (rires) 

Je change (rires). Le changement de taille dans le groupe, c’est toi Maggy ! Présente toi ! J’aimerais connaître plus amplement ton histoire musicale, tes formations antérieures et surtout savoir comment tu as réussi à intégrer Nightmare... 

Ça fait très longtemps que je chante, je suis coach vocal ! J'ai eu des groupes depuis mes quinze ans ! Mais là où ça devient intéressant, c'est lorsque j'ai enregistré l'album de Beautiful Sin avec Uli Kusch (ex-Helloween, Masterplan). En fait, on s'était rencontré avant, lorsqu'il avait mixé un des albums sur lequel je figurais, puis ensuite j'ai eu l'énorme privilège de chanter sur un album d'Ayreon... Bien sûr, j’avais également mon groupe à côté, c'était Virus 4. Après, j'ai participé à des projets divers et variés, qui n'ont pas toujours fonctionné car comme on te disait précédemment, c'est très difficile de trouver la bonne ou les bonnes personnes. En ce qui concerne Nightmare, j'ai l'impression qu'on a un peu flashé les uns sur les autres ! C'est un coup de foudre qui a eu le temps de murir étant donné que l’on se connaît tous depuis 2012 !

 

Ma question est adressée à Yves et Franck. D'un point de vue purement objectif, qu’a t-elle apporté en plus aux anciennes et nouvelles compositions, étant donné qu’il y a un album sur les planches ? Est-ce qu'il y a une différence si grande que l'on peut dire qu'il s'agit là d'un Nightmare 2.0 ? 

Yves: Non, il n'y a pas vraiment de différences en fin de compte. Son chant ne dénature pas le style du groupe ! Ça sonne toujours autant Heavy/Power, et sa voix colle parfaitement aux ambiances des titres. Certes, le style du groupe n'a pas forcément évolué mais je pense que nous avons totalement changé ! On est vraiment allé au fond, même pour le prochain album. Tu sais, le processus de composition des nouveaux morceaux est totalement achevé… Mais pour une fois, nous n'avons rien eu à jeter ! Quand le label nous a dit: « Bon, il nous faut dix titres et un bonus », tout s'est fait naturellement. Rien que pour trouver le titre qui allait fait l'objet d'un clip, c'était très difficile. Un jour, c'était celui-ci, un autre jour, c'était un autre qui était plus intéressant... Quand c'est comme ça, souvent, c'est que le groupe est sur la bonne voie ! Et c'est un réel soulagement quand on voit les soucis qu'a rencontrés le groupe dernièrement. Avant, on sélectionnait: « celui-ci est meilleur que celui-là... ». Après, on est encore en train de préparer le nouvel album... Nous ne pouvons pas prendre de recul... Mais nous avons écouté les premiers mixages, et tout ce que peu je peux te dire, c'est que le travail sur les guitares nous satisfait vraiment ! Maggy a vraiment apporté un truc en plus, elle a chanté avec ses tripes, elle a écrit de très beaux textes, elle a même été aidée par Kelly Sundown...

Sur les réseaux sociaux, vous avez posté des vidéos sur lesquelles vous êtes en train d'effectuer des prises... Mais il n'y pas encore de singles ou autre... Quand est-ce que ça arrivera ?  

Oui, voilà ! Oui, les morceaux ne sont pas encore finalisés, on est encore en train de produire l'album... L'album sort le 25 novembre ! C'est le producteur d'Epica (Joost Van Den Broek) qui mixe l'album pendant que nous sommes en train de faire la bringue au Hellfest ! (rires)

L'album sort donc fin novembre  ! La Release Party aura donc lieu à Grenoble, à la Belle Electrique, c'est une salle à laquelle vous êtes bien attachés vu qu'elle est située à quelques pas de chez vous ! 

Oui ! Nous y sommes bien attachés. Mais malheureusement, nous ne nous y sommes jamais produits ! La salle est encore très récente, mais propose déjà de belles programmations estampillées « Metal », c'est un challenge osé pour nous de faire notre release party dans cette salle. 

Maggy: Tout-à-fait  ! 

Sur les réseaux sociaux, vous avez également spécifié que le groupe ferait une annonce assez spéciale le 26 juin ? De quoi s'agira t-il  ? 

En fait, nous allons annoncer un nouveau partenariat  ! Nous avons conclu un deal assez important  ! Malheureusement, je ne peux pas t'en dire plus  ! (Le groupe a annoncé quelques jours après l’interview qu’il avait rejoint le roaster de Loud Noise Productions)

Maggy: Je tiens à ajouter que le groupe va faire en sorte d'être bien plus présents sur les réseaux sociaux qu'à l'accoutumé. Il fera en sorte de donner plus de nouvelles... On a déjà bien entrepris cela avec le nouvel album... On va faire ça petit à petit !

Vous jouez d'un style de musique assez catalogué ! Vous jouez du Power à tendance mélodique... J'ai en tête des groupes comme Stratovarius et Helloween qui proposent régulièrement les mêmes structures de morceaux, vous savez, ce fameux « intro, couplet, refrain, couplet, solo, refrain ». J'aimerais savoir comment vous faîtes pour vous démarquer de tout cela en tant que musiciens !

Franck: Pour tout t'avouer, j'aime beaucoup ce format de chanson. Certes, c'est très classique, mais ça marche très bien ! Après, j'ai vraiment du mal à mettre des mots sur notre musique ! On ne peut pas dire que l'on fait de Heavy, on ne joue ni du Heavy/Speed, nous ne faisons pas du Thrash... Je nous situerais plus entre le Heavy et le Thrash mélodique avec une chanteuse. En tout cas, je préviens nos fans, s'ils s'attendent à entendre une chanteuse à la Nightwish ou à la Epica, ce n'est pas du tout le cas ! Quand nous avons recruté Maggy, ça ne me posait aucun souci, mais je ne voulais pas du tout de chant lyrique.

Pourtant, vous allez vous produire au Metal Female Voices Fest, un festival qui a pris l'habitude de faire venir des groupes avec des chanteuses lyriques ! Ça va vous faire drôle ! 

Exactement. Mais c'est intéressant, on va pouvoir enfin se produire dans ce genre d'événements ! Tu t'imagines bien qu'avec un chanteur, la porte était close. Ça nous ouvre des portes, et nous allons pouvoir rafler un nouveau type de public. Mais quoiqu'il arrive, Nightmare reste Nightmare, c'est juste une mutation que le groupe a subie !

J'ai une dernière question, c'est de la philosophie  ! Il y a le philosophe Kant qui a dit  : « La musique, c'est le langage des émotions ». Qu'en dites-vous ? 

Oui, il a tout a fait raison ! Par moment, j'analyse mes compositions, et je me rends compte que nos morceaux retranscrivent plusieurs types d'émotions... Il y a des passages plus « Thrash » de temps à autre, et passages plus mélodiques. Souvent, c'est la nostalgie qui ressort de tout cela. 

Maggy: Ce que je trouve génial avec la musique, c'est que ça permet de faire passer des choses pour lesquelles il n'y a pas de mots. C'est pour cette raison que la musique est importante dans la vie. Par moment, tu ne sais pas comment t'exprimer, et au final, tout devient plus facile grâce à la musique. 

Merci  ! 

Crédit photos 1 et 2: Eric Montredon.