Interview - Agressor

C’est que la rédaction aura pris du temps à retranscrire cette interview ! Agressor était au Motocultor cet été et avait convaincu toute une paroisse avec un show électrique et 100% Thrash/Death « Old School »… Mais pourquoi le groupe prend t-il autant de temps à sortir un nouvel album ? Qu’est-ce qu’il se passe avec ce fameux line-up qui ne cesse d’évoluer à chaque trimestre ? Que nous réserve Alex Colin-Tocquaine ? Réponses ci-dessous. 

Propos d’Alex Colin-Tocquaine et de Kévin Paradis recueillis le 20 Août 2016 à St Nolff.

C’est la première fois que vous vous produisiez au Motocultor. Ça a été ? Ce n’était pas trop compliqué pour vous d’ouvrir la deuxième journée ? 

Alex: Ça l'a fait ! Il y avait pas mal de monde ! C’était bien ! 

De l'autre côté, c'est Regarde Les Hommes Tomber qui se produisait. Est-ce que vous avez senti une pression à cet égard ? Regarde les Hommes Tomber est un groupe qui monte en ce moment !

Non, pas du tout. Je n’y ai même pensé ! J’avais d’autres choses en tête… On a rencontré quelques soucis avec notre Van. 

Vous avez eu plus de temps de jeu qu’au Hellfest pour le Motocultor. Comment as-tu construit ta setlist cette fois-ci ? 

Nous avons présenté le même set et avons ajouté quelques titres en plus pour étoffer le tout. 

Dans un autre de nos entretiens, tu m’avais dit qu’Agressor allais jouer un nouveau morceau au Hellfest…

Oui, c’était prévu ! Mais on n’a pas pu au final… Le timing était trop serré ! 

Tu n’aurais pas pu le jouer aujourd’hui ?!

En fait, nous avons encore changé de guitariste donc c'était quand même un peu compliqué. En plus, le morceau n’est pas pleinement bouclé, mais je peux t’assurer que les fans pourront bientôt le découvrir ! 

2016 est quand même une année importante pour Agressor. On vous revoit enfin ! Je pense notamment à ces deux grosses dates que vous avez données ces derniers temps, le Hellfest puis aujourd’hui le Motocultor ! Pourquoi avoir attendu si longtemps pour y vous produire ?

Je n’en ai aucune idée. Les shows se sont vraiment mis en place sur le coup… C’est vraiment du pur hasard ! En ce qui concerne le Hellfest, on nous a proposé le concert comme ça à l’arrache. Normalement, je refuse ce genre de demandes, mais on ne peut pas quand il s’agit du Hellfest ! Le Motocultor, c'est un peu pareil… On nous a proposé de jouer à la dernière minute ! 

C’est directement le festival qui vous a demandé de jouer…

Oui voilà, après on a mis ça en place avec notre booker. 

Tu me parlais de changement de guitariste… Oui, en effet, le groupe a connu beaucoup de changements de line-up ces derniers temps, surtout en ce qui concerne la guitare. Pourquoi ?

Kevin, notre ancien guitariste, voulait se concentrer sur Svart Crown. Après nous avons eu Silver qui n’a fait que le Hellfest et un autre concert, celui du Rat’s. Ce dernier concert s’était bien déroulé donc on l’a pris avec nous pour jouer au Hellfest. Pour le Motocultor, il n’y avait ni Silver, ni Kevin qui pouvait se libérer donc on a recruté Michel un peu à la dernière minute aussi. 

(Question adressée à Kévin Paradis)… Et toi, ça n’est pas trop dur d’assurer tous ces concerts, il y a également Melechesch qui te prend pas mal de temps aussi…

Kévin: Pour Melechesh, j’ai décidé de ne faire que de la session pour des raisons personnelles… C’est toujours un plaisir de jouer avec eux quand je peux, mais tu vois là, je préfère jouer avec Agressor. Le courant passe très bien chez Agressor, la musique me plait bien en plus… Encore heureux (rires). On joue toujours dans de très bonnes conditions aussi… Alex se débrouille toujours pour avoir une bonne équipe sous le coude. 

T’étais fan d’Agressor quand t’étais plus jeune, non ?   

Non… Ces morceaux sont tous plus vieux que moi… Comme les gens de mon âge, je n’avais pas forcément eu vent de l’existence du groupe. Pareil pour Massacra, Loudblast... Pour Loudblast, je les connaissais un peu car ils ont fait parler d'eux dernièrement, c’est tout ! En ce qui concerne Agressor, j’ai découvert le groupe quand ils m’ont contacté pour jouer avec eux… Ensuite, j’ai assimilé les morceaux progressivement … J’ai tout de suite accroché ! C’est pour cette raison que je suis toujours là aujourd’hui ! 

Ça fait dix ans maintenant qu’Agressor n’a pas sorti d’album ! C’est long ! 

Alex: Ouais, ça fait dix ans ! (rires)

Quand est-ce que vous allez entrer en studio ?!

J’aimerais bien entrer dans les prochains mois… En ce moment, je suis en train de trier les morceaux pour savoir lesquels allaient rester ou pas, et pour voir dans quelles directions le groupe va se pencher.

On m’a dit que ça ressemblerait un peu à ce que tu as sorti sur Medieval Rites

Il y a un peu de tout en fait ! Il va falloir qu’on joue encore et encore pour donner de la textures aux parties… Il faut que je me concentre sur l’ambiance et la direction générale que va prendre le prochain album ! J’ai deux grosses idées, mais je ne sais pas vraiment laquelle choisir ! 

Et en ce moment, tu travailles sur un ré-enregistrement de l’album Symposium Of Rebirth

Je ne sais pas du tout quand est-ce qu’il va sortir ! Le mixage a déjà bien commencé ! 

Qui s’est chargé de la batterie ? 

J’ai récupéré les vieilles bandes de Steiphen, notre ancien batteur. J’ai retravaillé le tout pendant un an ! Je n’étais pas trop satisfait de la qualité de l’enregistrement à l’époque… Nous n’avions pas du tout les mêmes méthodes d’enregistrement en 1994 ! J’ai donc réécouté toutes les pistes acoustiques, qui étaient très mal enregistrées, pour ensuite tout recaler ! J’ai remodelé tous les morceaux de cette façon ! Au final, le résultat sonne vraiment bien… Ensuite, j’ai enregistré les parties guitare et même les solos qui ne devaient pas figurer sur l’album à l’époque ! J’ai également modifié pas mal de parties orchestrées. Elles sont jouées par de vrais instrumentistes maintenant. Ça m’a pris énormément de temps…

Où est-ce que tu as retravaillé cet album ? 

Chez moi ! J’utilise une carte son. J’ai aussi un ordinateur qui tient bien la route… En tout cas, je peux te dire que l’album sonne bien « root » comme à l’époque. L’idée, c’était vraiment de proposer une nouvelle version de l’album tel qu’il aurait dû sortir à l’époque, mais avec un son beaucoup plus actuel ! Ce Symposium Of Rebirth 2.0. devrait sortir l’année prochaine ! On croise les doigts ! 

Tu as également comme idée aussi de rééditer tous tes albums…

Oui, mais ça se fera après que le nouvel album sorte ! 

J’imagine qu’il y aura des bonus !

Exactement, j’ai retrouvé pas mal d’archives qui feront plaisir aux vieux fans ! Il y a des pré-mix, des versions démo des titres…

Ça sortira aussi chez Season Of Mist ?

Oui ! De toute façon, si on avait signé chez un autre label, ça serait quand même Season Of Mist qui nous distribuerait ! Autant rester à la source. 

Maintenant que l’on parle de Season Of Mist, je pense à Mika Bleu… Vous étiez quand même assez proches…

Absolument, on a tous été touché par sa disparition… C’est tragique… C’était quelqu’un de très impliqué. Il suivait les groupes, dès qu’il y avait moyen de faire quelque chose, il le faisait… C’est vraiment une sale histoire…  

As-tu quelques anecdotes sur lui à partager ? 

Oui, bien sûr. On discutait avec le boss de Season Of Mist. Il est allé voir Mika pour lui soumettre une de ses idées par rapport à Agressor, et lui tout de suite, il était carrément emballé par l’idée de ressortir nos albums. Après tu dois te douter qu l’on a passé des moments assez mémorables ensemble. J’ai des anecdotes de soirées bien salées ! (rires)

Alex, tu es natif d’Antibes. Mais tu vis aujourd'hui dans le nord… C’est pour la scène Metal ou par conviction personnelle ? 

Oui, c’est plus par rapport à la musique et la scène Metal qu’il y a là bas… En fait, quand je jouais dans Bloodthorn, je devais faire des allers/retours entre la France et la Norvège. Du coup, je me suis arrêté dans le Nord… Quand, ça s’est arrêté, j’ai rejoint Loudblast en 2004… C’est pour ça que je suis resté dans la région ! Ensuite, j’ai travaillé dix ans au Sébastopol de Lille. En tout cas, dans le Nord, le milieu est vachement actif. Il y a vraiment un beau creuset de groupes locaux ! 

Puis la Belgique est à quelques pas… Ça joue aussi ! Peu avant l’interview, on parlait du show Tribute de Massacra au Fall Of Summer ! Peux-tu m’expliquer un peu le pourquoi du comment de ce concert qui aura (a eu, NDLR) lieu au Fall Of Summer ? 

Il y a quelques mois, Isabelle, la programmatrice m’a appelé. Elle m’a parlé de cette idée, je lui ai dit que ça pourrait m’intéresser ! Au départ, je trouvais l’idée assez étrange… Mais au final, je me suis dit que ça serait très bien le faire car ça risquerait d’intéresser les fans du groupe ! Du coup, on a mis ça en place avec Stéphane Buriez… Du coup, en ce qui concerne le line-up, il y a Kévin à la batterie, Stéphane à la basse, moi et Fred Leclercq à la guitare. En ce qui concerne le chant, il y aura une belle panoplie de chanteurs qui viendront interpréter des titres issus des trois meilleurs albums de Massacra: Final Holocaust, Enjoy The Violence et Signs Of The Decline. Des anciens membres de Massacra feront également quelques apparitions. Ça va être la fête !  

Quand j’en parle autour de moi, les avis sont quand même assez partagés…

De toutes manières, Massacra ne voulait pas se reformer ! L’idée était là, on nous a proposé de faire ce « one shot », on l’a fait ! 

Il faudra immortaliser tout ça ! 

C’est prévu ! Il y aura des traces…

L’interview touche à sa fin. J’aimerais bien avoir ton avis en ce qui concerne l’évolution de la scène Death/Thrash… Y’a t-il des groupes qui te plaisent ?

Je n’écoute que des groupes très typés Old School… Je n’écoute plus de Thrash « Thrash »… Je préfère quand ça évolue vers le Death, le Black… Après, aujourd’hui, les groupes ont tendance à tout mélanger, ce qui peut être pas mal quand tout est bien dosé comme il faut.

La dernière question, c’est de la philosophie. Un philosophe Kant a dit: « La musique, c’est la langue des émotions ». Est-ce que vous êtes d’accord ? 

Oui, je suis totalement d’accord ! Je pense que je vais laisser parler le pro ! 

(Kévin prend la parole)

Kévin: Je pense que Kant, on l’emmerde pas mal ! C’est une personne qui ne s’y connait aucunement en matière de musique… Il n’est jamais sorti de chez lui à Konigsberg. Il était peut-être considéré comme un homme qui évoluait avec son temps, mais je pense tout simplement qu’il faudrait arrêter avec ce philosophe ! Il est totalement dépassé aujourd’hui ! Même en bio-éthique, on s’inspire beaucoup de lui, mais avec les nouvelles technologies, ses théories ne tiennent plus du tout la route ! C’est pour cela que je pense qu’il faut arrêter avec ce philosophe ! Il faut bien faire la distinction entre musique et émotion ! Nous ne sommes pas là que pour faire du « Pathos ». La musique, c’est quelque chose de bien plus compliqué et on ne peut pas la limiter à ce genre de punch-line ! C’est à chacun de faire l’expérience ! On ne faut pas se contenter du MP3 sinon on perd vraiment quelque chose ! 

Agressor, c'est: 

Alex Colin-Tocquaine: Chant, Guitare

Joël Guigou : Basse

Kevin Paradis: Batterie

Michel: Guitare

 

Albums:

The Merciless Onslaught (Demo) (Cassette - 1986)    

Satan's Sodomy (Démo - 1987)    

Licensed to Thrash (Split) (Split - 1987)    

Rehearsal of Death (Démo - 1987)    

Orbital Distortion (Démo - 1989)

Neverending Destiny (Album - 1990) 

Towards Beyond (Album - 1992) 

Satan' Sodomy (MCD - 1993)    

Symposium of Rebirth (Album - 1994) 

Medieval Rites (Album - 2000)

The Merciless Onslaught (Compilation - 2004)    

Deathreat (Album - 2006)