Aura Noir - Interview

C’est le lendemain de sa performance au Hellfest que la rédaction avait donné rendez-vous à Apollyon, le leader d’Aura Noir. Occasion rêvée pour nous de faire plus ample connaissance avec le bougre, de prendre des nouvelles d’Aura Noir et connaître un peu plus son avis concernant le remue-ménage qu’il y a eu chez Immortal ces derniers temps. 

Propos recueillis par Axl Meu le 18/06/16 à Clisson (Hellfest)

Salut ! Qu’est-ce que ça fait d’être de retour au Hellfest ? Vous vous êtes produits hier soir… C’est comment ? 

Le concert était énorme… C’est toujours un plaisir de revenir au Hellfest ! Pour ma part, je pense que c’est l’un des meilleurs des gros festivals au monde… L’affiche est toujours excellente ! C’est pour ça que je vais rester tout le week-end… Il y a tellement de bons groupes à voir. Tu sais… Black Sabbath, King Diamond et les autres. La journée de demain est particulièrement bonne ! 

Ça n’était pas trop chiant pour toi de jouer en même temps que Rammstein. Penses-tu que tu as perdu une part de ton audience à cause de ce concert ? 

On a sûrement perdu quelques parts d’audience… C’est sûr… Mais de toute façon, je pense que notre public n’est pas trop intéressé par des groupes comme Rammstein donc… 

Et toi, tu aurais voulu voir Rammstein ou pas ? (rires)

Non ! C’est vrai que leurs concerts sont toujours bien ficelés avec tous ces effets pyrotechniques… Mais vraiment, ce n’est pas le genre de groupe que j’aime bien écouter ! Il n’y a que tout ce qu’il y a autour de leur musique qui est intéressant… Le reste m’importe peu. Après, si on me donnait l’opportunité de les voir gratuitement, j’irai sûrement et leur donnerai une minute pour me convaincre ! (rires)

Revenons à ce fameux concert ! C’était donc la troisième fois que vous vous y produisiez… À ton avis, est-ce que le concert que tu as donné hier était le meilleur que tu aies jamais donné au Hellfest ? 

Je ne sais pas… Tous les concerts sont différents…  En tout cas, pour le concert, j’ai regardé quelques vidéos et ça sonnait particulièrement bien ! J’en suis bien ravi ! 

Vos prestations en France se font de plus en plus rares... Je me souviens que vous vous êtes produits au Fall Of Summer, il y a deux ans…

Nous nous sommes produits en France quelques temps après ce festival… Le nom du festival en question m’échappe…

… Pourquoi ne jouez-vous pas plus souvent en France ? 

Nous sommes vieux tu sais (rires)… Non vraiment, en fait, nous ne voulons pas jouer tout le temps et que nos fans se lassent de nous par la suite ! Souvent les groupes qui jouent les week-end finissent par être ennuyés de leur musique au final… Ce n’est pas ce que nous recherchons avec Aura Noir. Nous voulons créer la surprise à chacune de nos performances… Comme ça il y a tout le temps du monde qui vient nous voir et je pense que c’est le plus important ! C’est pour cette raison aussi que nous changeons régulièrement nos setlists. Il faut rendre les choses intéressantes pour nous-même et pour les autres.

Tu dis que le groupe est vieux… Mais il faut savoir que le groupe compose actuellement son nouvel album…

Oui ! En effet, il y a un nouvel album sur les planches… Nous pensons à aller le capter d’ici octobre ! Il y a six, sept morceaux qui sont déjà finis…

Comment faites-vous pour concevoir un album en 2016 ? 

Nous aimons être tous ensemble pour composer… Dès que l’on a quelques riffs, on se contacte, on se réunit et on compose le morceau ensemble. Tu sais, nous vivons assez loin les uns des autres. C’est pour cette raison que ça prend beaucoup de temps. Pour te dire, nous n’avons même pas de local de répétition. Nous avons programmé une session en septembre pour avancer sur l’album.

Sais-tu comment l’album sonnera ? En quoi sera t-il différent d’Out To Die

Il y aura bien une différence par rapport à notre dernier album. Cette fois-ci, nous avons fait appel à notre batteur « live ». C’est lui qui se chargera de la batterie sur le nouvel album, il est vraiment excellent ! On ne sait même pas comment l’album s’intitulera mais il est prévu pour 2017... Mais je n'ai pas plus d'indications à ce sujet...

Ça sortira sur quel label ? 

En fait, nous avons signé pour deux albums chez Indie Recordings, donc ça sera sortira chez ce label tout comme Out To Die

Aura Noir est également connu pour reprendre régulièrement des classiques… Il y eu Slayer avec « Fight Till Death » et de Venom avec « Heaven’s On Fire ». Quels autres groupes aimerais-tu reprendre ?  

Je ne sais pas ! En fait, le groupe est assez libre dans sa démarche. Nous jouons vraiment tout ce qui nous plait. Ça nous arrive aussi de reprendre des titres de Celtic Frost et de Kreator. On a joué « Flag Of Hate » il y a quelques temps ! Nous reprenons des morceaux qui nous tiennent à coeur pour des occasions spéciales ! En ce qui concerne « Fight Till Death », nous ne l’avons joué qu’une seule fois, c’était au Hellfest en 2013, quel moment ! 

Parlons à présent de ta carrière musicale en général, tu as quitté Immortal l’année dernière… Est-ce que tu peux résumer la situation chez Immortal, Abbath et tout ce qui s’en suit ? 

Ces mecs-là vivent vraiment dans un monde à part. Ils vivent à dix heures de chez moi en Norvège ! Je ne me sens pas trop concerné par tous ces problèmes… 

Est-ce que tu es allé voir Abbath hier ? 

Oui, je suis allé voir quelques morceaux vite fait… C’était un peu le bordel et ça n’était pas toujours dans les temps. Ils ont rencontré quelques soucis techniques pendant le morceau « Tyrants »… Je suis parti juste après car j’ai dû prendre le bus pour rentrer à l’hôtel… 

Que penses-tu du nouveau line-up d’Immortal ? Est-ce que tu penses que le groupe arrivera à s’en sortir sans Abbath ? 

Oui, je pense… Étant donné que Demonaz est toujours là, ça peut le faire. D’un point de vue légal, ils ont le droit de jouer sous le nom d’Immortal, et vu qu’Abbath a pris tous les morceaux du nouvel album d’Immortal pour sortir l’objet en question sous son nom, Demonaz a le droit de jouer sous le nom d’Immortal et de sortir un album sous le nom d’Immortal. Mais c’est quand même dommage que le groupe se soit déchiré… C’est carrément triste… Personnellement, ça me ferait bizarre de jouer dans Immortal sans qu’il y ait Abbath. C’est la faute à personne, ces gars ont juste voulu avancer…

Aura Noir est ce genre de groupes qui arrive toujours à sonner comme à ses débuts. Votre Thrash Metal est toujours pur, naturel et authentique. Que penses-tu de tous ces nouveaux groupes comme Municipal Waste et Toxic Holocaust qui se revendiquent comme faisant partie d’une nouvelle vague de Thrash « Old School » ?

Ces groupes sont très bons, voire même excellents. Ces nouvelles formations arrivent à apporter quelques choses de nouveau et arrivent parfois à modifier les codes du Thrash Metal, parfois c’est plus « fun », parfois plus malsain. En plus, parfois ça sonne mieux ! Personnellement, j’aime beaucoup cette formation, Antichrist, basée en Suède, tu devrais jeter une oreille à leur premier album, ils sont vraiment excellents. Il y a également Death Hammer qui vaut vraiment le coup ! 

Aura Noir est profondément marqué par l’image « Old School » qu'il véhicule et il se trouve qu’aujourd’hui, les vinyles et même les K7 reviennent à la mode. Que penses-tu de ce phénomène ? 

C’est cool ! Quand je reçois une démo en K7, je trouve ça carrément plus intéressant qu’un CD. Les CDs, je trouve ça chiant ! Par contre, j’accepte toute sorte de musique dématérialisée… En ce qui me concerne, j’achète uniquement des vinyles, les vinyles sont vraiment des objets très personnels… Mais j’aime bien les K7, mais je préfère les vinyles même si les K7 ont une valeur plus sentimentale à mes yeux. Ça me rappelle plein de souvenirs !

Ma dernière question est de la philosophie. Il y a un philosophe qui s’appelle Kant, il a dit que la musique était la langue des émotions. Qu’en penses-tu ? 

Je ne savais pas qu’il avait dit ça, mais oui, bien sûr ! La musique dégage quelque chose d’unique, des émotions uniques. Je suis d’accord ! 

Aura Noir, c'est:

Rune Erickson: Guitare

Apollyon: Chant, basse

Aggressor: Guitare, chant

 

Albums: 

Black Thrash Attack (1996)

Deep Tracts Of Hell (1998)

The Merciless (2004)

Hades Rise (2008)

Out To Die (2012)

??? (2017)