Krokodil - Nachash

Une pochette très particulière ? Un groupe avec un nom d'un animal vieux de plusieurs milliers d'années ? Bonjour, vous êtes bien sur la chronique du premier album de Krokodil. Ce super groupe originaire d'Angleterre a déjà quelques bons concerts à son actif, dont le très renommé Download Festival en 2013. Super groupe ? En effet ! Dans leur équipe, on peut remarquer Alessandro Venturella (ex-Slipknot), Daniel P. Carter (Bloodhound Gang), Dan « Loord » Foord (Sikth), Laurent Barnard (Gallows), Simon Wright et James Leach.

       Leur premier album est donc sorti en 2014 et se nomme Nachash. Leur style ? Un mix entre toutes leurs expériences communes ! On peut très bien reconnaître une sonorité « Slipknot » dans la première chanson "Shatter". Ce qui n'est pas plus mal. On ne peut pas parler de plagiat ou de vol de style, le groupe arrive tout de même à avoir un son qui lui est propre. On vogue donc entre du stoner lourd (comme sur la chanson "Skin Of The Earth") et une pointe de mélodies comme dans le refrain de la première chanson "Shatter". Ce groupe a trouvé ses riffs, son rythme, son étiquette.

Un groupe coup de cœur pour "Dead Man's Path" qui est, selon moi, le point fort du groupe: une chanson qui rentre dans la tête et qui ne veut pas sortir.

L'album alterne des passages assez clairs, presque mélancolique (intro de "Porcelain Bones") et des passages très bruts comme dans "Sleep Well, Medusa".

Pour résumer, Krokodil et son album Nachash n'est pas du tout à jeter, mais à améliorer. On attend donc avec impatience le second album ! Krokodil arrive joliment à switcher entre le guttural, le clair, les riffs lourds et les passages mélodiques. Krokodil est un groupe montant de la scène !

PS : En plus, ils ont de l'énergie à revendre sur scène ! Raison de plus pour les suivre très vite, et qui sait ? Avec un peu de chance, ils passeront près de chez vous ?