Lacuna Coil - Delirium

Line-up :

Cristina Scabbia (Chant)
Andrea Ferro (Chant)
Marco ‘Maki’ Coti-Zelati (Basse)
Daniel Sahagun (Guitares sessions)
Ryan Folden (Batterie)

Le groupe de Gothic Metal le plus connu d'Italie Lacuna Coil revient avec leur huitième album et le premier totalement auto produit, Delirium. Prévu pour le 26 Mai prochain via Century Media. l'heure pour la formation de sortir des sentiers battus et de se faufiller sur les chemins de l'innovation.


Lacuna Coil
est l'un de ces groupes qui ne chôment pas. En 20 ans de carrière, c'est toujours avec la passion et la bonne humeur caractéristique qui l'entoure que s'enchaînent au fil des années albums et tournées internationales. Pour autant Delirium marque un tournant pour la formation italienne sur différents points. C'est le tout premier album enregistré "comme à la maison" dans le studio du bassiste Maki dans leur ville de Milan avec les libertés qui s'imposent. Le changement de line up depuis la sortie de Broken Crow Halo offre égalment un souffle d'air frais. 2014 a vu le départ des deux guitaristes Cristiano Migliore (Piazzi) et Marco Biazzi (Maus) et du batteur Cristiano Mozzati (CriZ) remplacés par Daniel Sahagun (Guitares sessions) et Ryan Folden (Batterie). 
Avec Delirium, Cristina Scabbia et sa joyeuse bande vont sonder l'univers de la folie psychatrique, comme nous le laissait déja suggérer les différents teasers et les photos promotionnelles de ce cru 2016. C'est au cours de différentes interviews que nous apprendrons que ce thème n'a pas été choisi comme argument de vente quelconque mais est très cher aux membres du groupe ayant eu différentes expériences de près ou de loin avec ce monde si particulier. 
La belle grande surprise de ce nouvel opus est le chant. Notemment de la part de Andrea, dont les qualités vocales ont toujours été loin de faire l'unanimité. Il abandonne enfin le chant clair pour une approche plus grasse et hardcore comme vous pouvez en avoir un bon exemple sur les titres "House of Shame" et "Ghost in the Mist". Cristina, dont les capacités vocales ne sont quand à elles, plus à démontrer tant sur album que en live ou lors des différentes sessions accoustiques que le groupe a pu offrir au fil des ans. S'essaye à un panel vocal encore peu exploité. Elle laisse parfois de côté sa voix grave et rocailleurs et si reconnaissable et s'adonne à des parties plus aigues dans "House of Shame" ou d'autres titres tels que dans les refraisn de "Delirium" et "Blood, Tears, Dust".
C'est dans un univers musical plus Electro et Hardcore que semble se diriger Lacuna Coil. Les lignes de basse de Maki et la batterie incisive de Ryan sont au centre des compositions. Des titres courts, avec chacun une personnalité et un univers différents de 3 à 5 minutes, ou, n'ayez crainte, on retrouve un Lacuna Coil plus classique dans le superbe duo Cristina/Andrea "You Love Me Cause I Hate You".  La ballade de fin "Ultima Ration" et "Downfall" avec son beau solo de guitare, sont deux titres ou la voix cristaline de Cristina Scabbia va toucher les cieux sur une instrumentalisation tout droit sortie des étoiles pour parfaîre cette oeuvre tout en légéreté.

Forcément on est loin d'un Comalies ou d'un Karmacode mais Delirium est un bon cru Italien, probablement même le plus abouti à ce jour. Album équilibré, de l'innovation, c'est tout ce qu'il fallait pour continuer d'apprécier le metal des charmants Milanais de Lacuna Coil.