Last Prey - Another Way

Fiche Technique :

Last Prey est un groupe de hardcore Lillois, qui compte deux EP à son actif, Last Prey EP 2009, et Last Prey Another Way sorti en 2012.

Fondé en 2007, le quintet Lillois montre dès leurs premiers concerts les prémices de leur marque de fabrique. Plus sous l’étiquette hardcore le groupe mélange également le thrash moderne et le Nu metal des 90's.
Leur premier EP 4 titres, enregistré au MDB CONCEPT à Roncq fin 2008 avec Laurent (No Flag, Black Bomb A, Unswabbed ...), est sorti en avril 2009 à 1000 exemplaires et sur les plates-formes de téléchargement. L’accueil du public et de la presse métal a été plus qu'encourageant.
2009 et 2010 ont permis de défendre l'EP mais aussi la marque de fabrique des musiciens.
Malheureusement, le départ du frontman et chanteur du groupe, MaxXx, en juillet 2010, mettra en stand by les projets de la formation durant un an.

Néanmoins, le groupe reste soudé, une bande de potes que l'amour de la musique métal a réunis, et continue de composer.
L'arrivée de Jerem au poste de chanteur en Mai 2011 est le début d'une nouvelle ère. Un renouveau tant au niveau des compositions que du chant.
Toujours à la recherche de nouveaux sons, LAST PREY gagne en expérience et assume totalement ses influences des années 1990-2000 made in USA.
Les premiers concerts du retour du groupe en 2011 ont montré qu’il était toujours présent.

Avec un nouvel EP en poche, enregistré en Août 2012 au Boss Hog Studio à Ham en Artois (General Lee, Tang … ), le 12 Octobre 2012 marquera le retour de LAST PREY sur scène et dans les bacs !

Retrouvez la bio complète du groupe ici

Aujourd’hui nous aborderons leur deuxième production, Another Way (de chez Bosshogstudio), EP de 6 titres aux apparences sobres (artwork par Adrien Pietras).
Le Hardcore Français fait encore resistance aux Américains, même si les groupes phares, Hatebreed, Sick of It All, Madball, Bad Religion… tous originaires du continent américain, la scène Française tient désormais le nom de Last Prey, qui se placera non loin de Tagada Jones. Mais également dans le registre Neo Metal, la aussi très prisé de nos amis US, System Of a Down, Limp Bizkit, Korn ou encore Deftones.

Un mixage et une qualité son appréciable et très professionnel pour un Ep. Diverses influences sont perceptibles, notamment sur le style de jeu de la guitare (Tony), sur The Evening Girl et Drowning on retrouvera des touches de Wes Borland (ref : guitariste Limp Bizkit), de par les riffs et les notes harmoniques utilisées.

Une production au son très accessible sans pour autant parler de recette commerciale. Le premier titre Ghost Rehab, démarre sur un duo Batterie/Basse (M-j : Batterie, Remy : Basse) assez classique. Riffs de guitares, aux caractères Néo Metal, une voix claire et un refrain puissant. Pour parler de Jerem, nouveau chanteur du groupe, il est à noter qu’une très bonne performance est présente sur cet EP. Avec une aisance au chant clair, une bonne capacité de changer de tonalité et un petit son crochu lors des poussées plus violente (ref : bridge Another Way).

Le Riff d’entrée du second titre Another Way, titre éponyme de cet Ep, fera rappeler sans difficultés du Dagoba (ref : Black Smokers). La prestance vocale est encore une fois surprenante, avec plusieurs pistes pour les refrains et une bonne harmonisation, marquant un plus supplémentaire pour cette production.

La batterie est beaucoup mise en avant, d’une part grâce au mixage, mais aussi par ses passages plus agressifs, double pédale comme sur Evilution. C’est également sur cette piste que se dévoile un bridge amenant un solo guitare (Sam), il semble néanmoins que le groupe préfère se consacrer à une certaine efficacité via les passages pre-chorus/chorus.

La construction des morceaux reposent sur une base majoritairement neo metal. Le titre le plus représentatif étant The Evening Girl.

L’EP se clôt sur Tasteless, un titre assez différent des autres, notamment grâce aux touches harmoniques à la guitare (Sam). Une autre atmosphère plus « calme », sentimentale s’ouvre à nous, laissant interrogateur quant à la prochaine sortie de Last Prey. Sam nous offre un solo de guitare plus conséquent qui mettra une fin définitive à l’écoute.

Il sera donc intéressant de se pencher sur les prochaines sorties de ce groupe noyé dans le Hardcore et le neometal. Cet EP est à écouter pour ce faire une idée de ce que dégage le groupe. En tout cas, la recette est bonne et nous n'avons aucun doute sur leurs performances live.


L'équipe Metal Cunt souhaite le meilleur pour le futur du groupe.