Lutece - From Glory Towards Void

 

Depuis leur victoire au Headbang contest en 2013, et la sortie la même année de leur deuxième album …Our Ashes Blown Away, les Parisiens de Lutèce ont le vent en poupe et leur réputation au sein de la scène française est déjà établie. Hesgaroth (chant) et Denosdrakkh (guitare), anciens membres de Dark Requiem, fondent le groupe en 2006, sortent un premier album en 2007 et un EP en 2008, puis s’entourent à partir de 2012 de Kraftum à la batterie, Aslagën à la guitare et Vaahrn à la basse. Leur dernier album From Glory Towards Void sorti le 14 janvier 2016 sous le label Swamp Records (Pavillon Rouge) pourrait marquer le début d’une nouvelle ère pour le groupe, et poursuivre une dynamique au delà des frontières françaises.

Dix titres, 51 minutes, c’est le format de ce nouveau venu, directement issu des tripes et des cerveaux de nos musiciens, adeptes d’ « Epic Black Metal ». Déjà reconnus pour leur univers particulier où se mêle chaos, guerre et paganisme, on pressent déjà le type d’ambiance dans lequel on va se plonger pendant près d’une heure. L’introduction du premier morceau, « Let The Carnyx Sound Again », nous replace justement dans le contexte, avec des effets sonores nous projetant dans des limbes cosmiques, peuplées de créatures grondantes, raclantes, et errantes dans quelque ruine d’une civilisation déchue. Une fois l’auditeur averti, les guitares et les blasts débarquent et s’installent pour de bon. On commencera par noter la propreté de l’enregistrement, et le chant guttural agressif mais moins aigu que de coutume dans ce style de musique. Les riffs sont lourds et assenés tout au long de l’album, cependant les musiciens parviennent bien à faire ressentir plusieurs tendances : tantôt « Epic Black Metal » sur des morceaux tels que « The Venom Within », le morceau éponyme « From Glory Towards Void » ou encore « The Last Standing Flag » ; tantôt litanique comme par exemple sur « Labyrinth Of Souls ». L’originalité et l’unicité de chaque morceau font que l’écoute passe vite, et nous laisse l’impression blasphématoire d’avoir combattu lors de batailles épiques pour des Dieux païens, sur un fond chaotique mais parfaitement maîtrisé et étudié minutieusement jusqu’à sublimation de l’intention en son. L’auditeur réceptif aura bien du mal à classer ce groupe dans une case, c’est sans doute pour cette raison qu’ils ont créé la leur, apportant une fraîcheur moderne à l’univers rigide du black metal.

From Glory Towards Void confirme une fois de plus la maturité des musiciens ainsi que leur savoir faire, sans doute saupoudré d’une dose de perfectionnisme. Ici, les concepts apocryphes de paganisme et de black metal s’unissent en une extase sonore impie, dont la profondeur fera frémir le néophyte non averti. À travers cet album, Lutece transcende avec turbulence le concept même du black metal, se l’approprie et en fait quelque chose d’unique qui leur appartient.