Mindpatrol - The Marble Fall

 

Comment aborder la musique progressive de Mindpatrol ? Eux qui ne cessent de s'affirmer au fil des années sont de retour en 2015 avec leur deuxième album, The Marble Fall. Bien sûr avec ce deuxième opus, il s'agira là de confirmer si les Luxembourgeois sont capables de renouveler leur musique et de confirmer leur ascension. Et ce n’est pas la signature avec le label M&O Music qui démentira cette affaire. 

Pour apprécier un album de Mindpatrol, il est nécessaire d'apprécier la mélodie. Il faut dire que « Genesis » et « Where Beauty Lies » flirtent avec plusieurs harmonies de A à Z. Ils mettront en ambiance l’auditeur pendant leurs breaks qui aboutissent à un refrain assez mémorable. Les Luxembourgois s’illustrent donc avec ces deux premiers titres où mélodie et nuance sont les maîtres-mots. 

Une fois de plus, Mindpatrol surprendra également par les tonalités entreprises au fil de son album. Elles sont assez uniques en soi ! En effet, les Luxembourgeois n'ont pas hésité à doter leurs titres de petites touches de Thrash Metal sur des titres comme « The Fall » ou «  A Marble Throne » où Luc Francois fait profiter de ses diverses intonations vocales ! Elles sont souvent associées à des parties de guitare hyper-dopées et harmonieuses. The Marble Fall plaira donc aux adeptes de mélodies grasses tout comme à ceux qui préfèrent les sonorités voluptueuses ! 

Néanmoins, il est évident que même si l’album comporte d’innombrables qualités comme la production qui met les compositions de la troupe à leur avantage, nous ne pouvons que regretter l’aspect longuet qu'elles peuvent prendre. Et cet effet leur porte clairement préjudice... D’où cet effet vient-il ? Il est sûrement dû à cette overdose de tonalités que le groupe a placées dans chacun de ses morceaux. Certes, non seulement cela peut donner l’impression que la formation est capable de se renouveler au sein d'un même album, mais aussi qu'elle semble à avoir du mal à agencer ses morceaux de manière logique. 

Pour ainsi dire, nous avons l’impression d’écouter la musique d’un groupe qui renferme plusieurs personnalités en son for intérieur ! Quand les trois premiers titres, « Genesis », « Where Beauty », « The Fall » s’inscrivaient dans la pure tradition du Metal Progressif avec ses parties de guitare raffinées, le groupe revêt un autre masque à partir du titre « A Marble Throne ». C’est une sorte d’ambiance plus agressive qu'instaure Mindpatrol avec des parties de guitare assez brutales aux riffs effrenés. Et le groupe ne laisse tomber ces intonations uniquement lorsque les accords acoustiques de « Dawn » ressentissent. Cet aspect hétérogène peut donner l’impression d’avoir affaire à un disque assez décousu et paradoxalement riche dans son ensemble. 

Et pourtant, The Marble Fall est loin d’être mauvais pour autant et nous ne pouvons qu’encourager ce groupe qui est encore en quête d’une identité propre. Car tout y est: des compositions très efficaces et très pertinentes quand elles sont prises au cas par cas à part le duo « Nemesis, Pt.1 (Memento) » et « Nemesis, Pt.2 (Remorse), deux moments qui se complètent de manière très soignée. 

Que devenons nous retenir de The Marble Fall à part qu'il ne nous a pas laissés de marbre et qu'il a révélé un groupe dont l’avenir est prometteur ?