Mourning Dawn - Les Sacrifiés

Mourning Dawn est un groupe né en 2002 d'un projet solo de Laurent qui a ensuite évolué vers un groupe composé de 4 membres.

Line up :

  • Laurent : Chant/guitare (ex Inborn SufferingFuneralium)

  • Vincent : basse (Heol Telwen, Ex-Funeralium)

  • Fabien : guitare (ex Ad vitam Aeternam)

  • Nicolas : batterie (ex Ad vitam Aeternam)

Le groupe nous propose aujourd'hui son 3éme album intitulé « Les Sacrifiés » axé Black Metal.

The Watcher le titre introducteur pose assez bien la thématique que nous rencontrerons tout au long de l'album.
A Stone That Bleeds est plus rythmé que les titres précédents, les chœurs en fond au milieu de la piste arrivent à nous plonger dans une atmosphère inquiétante. 

L'ambiance tend vers le Black Metal ambiantique, voir le Dark ambiant si j'ose dire.
Au niveau du chant, pas de growls ou de screams mais des hurlements d'agonie, tout simplement, ce qui colle plus que bien pour une production ou la thématique est si précise.

En revanche il est fort possible de ne pas apprécier ce côté de l'album, les hurlements posés sur des riffs très doom peuvent dégouter les oreilles sensibles. Il faut partir dans l'optique que vous écouterez quelque chose de violent et qui ne s'en cache pas.

 

Les Sacrifiés titre éponyme, possède une intro dissonante de fait assez dérangeante, la rythmique quant à elle est saccadée et accompagne assez bien le riff précédent. Une nouvelle fois le chant est hurlé mais on aura le droit à un chant clair en fond assez propre, ce qui offre un peu de douceur dans cette cascade de violence, et personnellement ça ne me déplaît pas. De là le groupe alternera entre hurlement et chant clair pour finir sur un solo.

La durée des chansons est un frein à l'album, on a vite l'impression de se perdre surtout avec des titres aussi longs et qui au final, se ressemblent beaucoup (3 chansons de 15 minutes). Les titres de cette durée sont utiles s'ils apportent quelque chose à la composition, comme c'est le cas pour Mirrothrone par exemple, ici la même chanson ne change pas assez de registre, ce qui est dommage.

Le dernier titre, False hopes, comporte une intro assez belle qui dure près de la moitié de la chanson, comportant chant clean en fond qui apporte un peu de douceur, mais les hurlements torturés reprennent vite leurs places.

On a donc là un album qui peut dérouter par son aspect assez violent, il faut savoir que le but du groupe est de proposer une musique violente et sombre tout en évitant les stéréotype du Metal, mais a mon sens il est difficile de ne pas caricaturer l'album dû aux éléments qui le composent. Je n'accroche pas spécialement à cause du manque de registre, une nouvelle fois l'album est, d'après moi, trop linéaire au niveau des compositions ou du chant, néanmoins le groupe apporte sa touche au style Black Metal.

De plus les musiciens savent donner cette atmosphère diabolique à leurs musiques et ça, c'est génial.

L'équipe Metal-Cunt souhaite le meilleur pour le futur de groupe !