My Own Fear - Rise

Parlons aujourd’hui de My Own Fear, groupe de death/thrash parisien composé de cinq membres et formé en 2011, qui nous présentent ici son premier EP intitulé Rise. Avec six titres, l’album a une qualité de production plutôt bonne, ce qui ne peut être qu’un point positif pour une première sortie surtout lorsqu’elle est autoproduite. On note aussi que le niveau technique est plus qu’à la hauteur. Les présentations étant faites, attaquons l’aspect musical à présent.

Après une intro instrumentale, le deuxième morceau "Black Chapel" pose des bases et un sentiment que l’on retrouvera tout au long de l’écoute. Une énergie certaine se dégage des compositions grâce à un son très groovy qui sera maintenu tout du long, la structure des morceaux est changeante mais garde une bonne cohérence qui justifie ces changements, ils ne semblent pas avoir étés mis là juste pour le plaisir.

Je parlais du niveau technique un peu plus haut, il se retrouve en assez grande partie au niveau des solos qui sont bien présents et de la prestation de la chanteuse Marine.

"August, The 2nd" est personnellement mon titre préféré de l’album, on retrouve cette même formule, avec un côté thrash plus appuyé que sur le reste de l’album et une pointe de Death bien dosée.

Dans le domaine des influences, on devine des groupes tels que Testament, un côté un peu à la Chimaira, ou encore les albums plus récents du groupe français No Return.

L’album offre également des passages plus mid tempos, on peut par exemple penser à la chanson "Chaos". Cependant, plusieurs fois le morceau perd de son rapidité, ce qui peut donner l’impression de casser le rythme général de l’album.

Ces passages s’associent parfois à un chant se rapprochant plus de la voix claire, comme par exemple sur "It Was Right, It Was Good, It Was Gore". Le terme de voix claire reste malgré tout relatif, on n’est plus vers du Cattle Decapitation, mais en moins extrême.

Pour moi cet EP est une assez bonne réussite, surtout pour une première sortie. On ressent réellement l’envie du groupe de se faire un nom dans la scène et d’imposer son style. La scène actuelle étant blindée, il est important pour les nouveaux groupes de sortir des sentiers battus pour proposer à l’auditeur quelque chose qui ne lui donne pas une impression de déjà-vu ou déjà entendu. Le mélange Thrash et Death est admirablement bien fait, et je tiens à mentionner à nouveau le niveau technique des membres du groupe.

Il ne reste plus qu’à attendre un concert du groupe à proximité, ou une nouvelle sortie, avec cette fois peut être un album entier.