Near Death Condition - Evolving Towards Extinction

Il arrive que Phenix Promotions nous fasse de temps à autre parvenir ses petits chouchous, aujourd'hui Near Death Condition est sous notre regard attentif. Avec un album sorti en mars 2014 chez Unique Leader Records, le brutal death metal des Suisses est ici représenté sous 11 nouveaux titres. Evolving Towards Extinction est la quatrième productions de nos voisins, alors pourquoi vous faire attendre plus, on se lance !

Très brutal dans son artwork, le groupe offre une claque impressionnante avec un premier morceau qui nous projette contre un mur de béton armé. Word in Wisdom penche entre un death et un brutal death d'autant plus accentué avec le jeu de batterie impressionnant de Guido. L'entrée en la matière me fait beaucoup penser à du Deicide, notamment à travers la voix de Patrick. La musique est très technique, ce qui, pour ceux qui ne connaissaient pas le groupe, offre une puissance et une brutalité supplémentaire (on pensera également à Intelligent Design).

L'ensemble est assez bien arrangé, on notera l'utilisation de chœurs mixés dans une sorte d'echo/reverb très intéressant sur le titre Between the Dying and the Dead.

Le titre Pandemic Ignorance est complexe dans sa structure. Avec une variante de tempo plutôt lent au début, couvert par les growls et screams, on ne s'attend pas à un revers brutal et extrême.
Une complexité qui sera, à travers ce morceau, à nouveau affirmée, propulsée par les riffs et soli guitares omniprésents. Le trio Patrick (guitare), Stephane (guitare), Simon (basse) rend l'ensemble encore plus sombre et torturé.

On sent que Near Death Condition maîtrise à la perfection son registre, jusqu'à jouer avec quelques subtilités techniques. De quoi déstabiliser l'auditeur qui pourra très vite se perdre au travers de cette production.

Le titre éponyme de cet album trouve sa place à la plage 8. Toujours aussi brutal dans sa structure, la complexité est à nouveau étalée à travers une sonorité guitare (proche encore une fois de Deicide) et la voix de Patrick qui cette fois-ci me fera penser à Benighted. Un morceau intelligent et surtout efficace pour relancer l'écoute.
J'ai de plus un vrai coup de cœur sur Communing with Emptiness. Avec une intro vraiment claquante et le son distordu des riffs guitares, un vrai bordel qui aura quelque peu affecté mes cervicales. Un gros plus, surtout quand on sait que c'est déjà l'avant dernier morceau de cette galette.

L'album se termine avec Nostalgia for Chaos qui ralenti un petit peu et privilégie la lourdeur des riffs gras pour son introduction. Un morceau de 7 minutes qui apporte une putain de fin grâce à de nombreux changements de rythmes et avec une structure comment dire... qui en jette ! (mais attachez vos ceintures il faut suivre!). Les derniers soli sont mélodiques et apportent très brièvement de la lumière dans la prod. Le coup du piano pour marquer définitivement la fin de l'album est un excellent choix. Finalement pas besoin d'avoir forcément une batterie sauvage et des sons saturés pour imposer une atmosphère oppressante. Le piano à lui tout seul vient vous accompagner vers la sortie, mais avez vous vraiment envie de quitter Evolving Towards Extinction 

C'est un excellent album que les Suisses de Near Death Condition nous présentent. Une identité remarquée et des titres complets, on n'en attendait pas moins ! On retiendra d'excellents titres et surtout une technicité impressionnante... chapeau bas les gars !