Nemost - As The Ocean Burns

Leur artwork quoique très sobre m'a accroché et c'est ce qui m'a donné envie de l’intéressé au groupe. Au premier abord je m'attendais à quelque chose de travailler et je n'ai pas été déçu, malgré tout j'ai eu beaucoup de mal à écouter l'album en entier la première fois, j'ai dû séparer mon écoute à cause du ton de l'album.  

On démarre avec le titre Pressure Nation titre très sombre ou le groupe annonce la couleur. La première chose que je remarque est que les chants sont doublés, un scream aigu et un grave ou alors du clean et du scream l'effet donne un petit coté démoniaque et chant plus profond. Le chant est justement très agressif, et les chœurs en clean me font penser à des hymnes divins. Veloce et puissant par le couple batterie guitare très lourd, le titre est rythmé et annonce plutôt bien ce qu'on va trouver dans l'album.

On restera dans un axe similaire pour la suite, de la hargne au niveau du scream mais une voix en clean qui apporte le petit plus, en particulier l'impression d'entendre des chants antiques. En ce qui concerne le scream justement je le trouve vite lassant bien que maitrisé mais ce n'est que mon avis, le groupe offre malgré tout une bonne performance vocale tout au long de l'album et enfin les chœurs omniprésents sur tout l'album à l'image de Pressure Nation.

Musicalement Nemost balance des riffs à foison toujours accompagnés de sa petite batterie, alternant passage speed et passage plus lourd, tout en apportant une touche d'originalité dans ses morceaux le Synthé nébuleux au début de Respawned ou encore le break apocalyptique dans Lifeless Heat. Pourtant passer les titres changent, il apporte une atmosphère que je qualifierai d'Ambiant où Doom en exagérant, on commencera par un titre instrumental Hourglass vers la fin de l'album, assez classique.

Les membres peuvent en revanche nous emmener loin avec une intro très douce pour nous faire redescendre petit à petit de notre nuage et passer à un déferlement de violence, Year of the Libraest le digne représentant de cette structure. L'album est mélodieux et travaillé c'est indéniable les titres se suivent et se ressemblent un peu.

On trouve une assez bonne harmonie dans les morceaux, les ajouts de quelques éléments font que chaque morceau à son petit plus, certain apporte une dimension mystique, néanmoins il présente certains points négatifs, l'écoute est difficile au premier abord et le scream m'est vite monté à la tête. Mais Nemost arrive à rendre sa musique à la fois très sombre et épique, en apportant de l'originalité dans l'album et donc à réaliser un album puissant aux multiple facettes.