Newsted - Heavy Metal Music

L'album est introduit avec Héroic dose un titre plus calme que la moyenne des chansons présentes sur l'album, on peut même dire qu'il est plutôt timide, mais à la sonorité plaisante, et un travail qu'on ressent dès les premières notes, heureusement il ne s'agit que d'une mise en bouche, en avançant dans l'album, on a l'impression que les titres deviennent de plus en plus violents.

Les premières pistes laissent ce sentiment d'ascendance, des parties guitares plus lourdes et une batterie plus énergique pour entendre ensuite les compositions s'adoucirent un peu avec Above All moins Hard que les pistes précédentes.

Pourtant notons un élément récurant de cet album, c'est l'aspect frénétique des chansons, chacune d'elles connait sa propre agressivité et sa propre structure, mais restent dans la continuité de l'album, et garde l'effet « coup de poing » désiré.

Ce qu'on peut relever après l’écoute, ce sont les riffs inspirés du Speed Metal qui ne laissent pas indifférent et ne laissent surtout aucun répit, ainsi que la batterie hargneuse et énergique, en clair nous avons droit à des musiciens d’exception avec une qualité musicale indéniable.

De plus, le mélange de titres tantôt Trash et tantôt Heavy, contraste un peu l'album dans son intégralité, et empêche de fait, d’écouter en boucle le même genre.

Au niveau des compositions, rien à redire, du Metal dans les règle de l'art, mais les parties solistes présentes dans l'album, sont assez courtes, à l'inverse des solos de Metal en général, de fait, les solos de Newsted gardent l'effet « punch » des chansons, et collent plus que bien aux titres, celui Kings of the underdogs en est l'exemple parfait.

Outre la musique, le chant de Jason lui, est moins hargneux qu'à l'ère Metallica, on peut se souvenir des cris énergiques de l’époque, ici ils sont inexistants et la voix reste posée tout en étant dynamique.

Le point fort de l'album, c'est ca capacité à nous faire voyager en nous emmenant sur des rythmes rapides, pour ensuite nous laisser reprendre notre souffle sur des titres plus détendus, on sent malgré tout l'album s'essouffler de temps en temps, mais c'est de courte durée, car il s'achève littéralement avec des titres comme Nocturnus.

En clair, nous avons droit à un retour plus que positif, avec un album mêlant Trash et Heavy Metal de manière intéressante et travaillée, des musiciens qui baignent dans ce qu'ils font de mieux. On peut s'attendre à des solos plus présents et plus mis en avant à l'avenir au vue du talent de Jessie Farnsworth le guitariste du groupe.


Un album marquant, entrainant et très accessible. Jason se contente de faire ce qu'il sait faire sans voyager trop loin, et ça marche plus que bien !